SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

Syndicat CGT Unilever HPCI France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Notes d'information Cgt Unilever

Le géant suisse de l'agroalimentaire a annoncé, mardi, la vente de sa filiale américaine spécialisée dans les glaces. Une cession évaluée à 4 milliards de dollars.

Nestlé tourne une page sur le marché des glaces et poursuit sa cure minceur. Le géant suisse de l'agroalimentaire a annoncé, mercredi 11 décembre, la vente à Froneri de sa filiale américaine spécialisée dans les glaces, forte d'un chiffre d'affaires de 1,8 milliard de dollars (1,6 milliard d'euros) en 2018. Une cession évaluée à 4 milliards de dollars.

Froneri est née d'une première opération de désengagement de Nestlé. Le groupe avait choisi, en 2016, de fusionner ses activités de glace dans vingt pays avec celle de R&R, une société détenue par le fonds d'investissement PAI Partners.

Froneri, propriété conjointe donc de PAI Partners et de Nestlé, est aussi bien présente en Europe qu'en Amérique latine, en Afrique ou en Asie-Pacifique. Désormais, elle étendra ses ambitions au premier marché mondial des glaces, les Etats-Unis, avec des marques comme Häagen-Dazs, Drumstick et Outshine.

Unilever en ligne de mire

Froneri a, en ligne de mire, le numéro un mondial de la glace, le groupe anglo-néerlandais Unilever et ses marques Ben & Jerry's ou Magnum, dont elle veut bousculer les positions. Elle revendique un chiffre d'affaires de 2,9 milliards de francs suisses (2,65 milliards d'euros). Soucieuse de réduire ses coûts, cette entreprise n'a pas hésité à fermer une usine en France, à Beauvais, dans l'Oise, en supprimant 317 postes.

Le nouveau désengagement de Nestlé au profit de Froneri s'inscrit dans le plan stratégique déroulé par son PDG, Ulf Mark Schneider. Ce dernier avait affirmé son intention de concentrer le leader mondial de l'agroalimentaire sur les marchés de l'eau, du café et de la nourriture pour chiens et chats pour doper sa croissance.

Le Monde

Visiteurs

470490

 

Se syndiquer CGT ?

Certains diront « à être défendu », d’autres « à lutter tous ensemble ». En fait, les deux idées sont inséparables. Le syndicat sert à s’unir, à s’organiser et à agir collectivement pour se défendre dans la lutte des classes et conquérir de nouveaux droits.
Le syndicat d’entreprise est la base du syndicalisme, car situé au plus près du salarié. Il fonctionne avec les syndiqués qui proposent, orientent et décident de l’activité.

Articles récents

Hébergé par Overblog