UNIVERSALITE du régime à points : UN GROS MENSONGE !

par Syndicat CGT Le Meux  -  29 Décembre 2019, 18:25  -  #Notes d'information Cgt Unilever

Les tenants du pouvoir, ses députés godillots, Edouard PHILIPPE et MACRON lui-même n'ont cessé depuis le départ pour justifier leur contre-réforme :

  1. de prétendre que l'actuel régime était totalement injuste et qu'il fallait donc le réformer et en particulier en finir avec les régimes spéciaux, notamment ceux de la RATP et de la SNCF désignés comme des boucs émissaires
     
  2. de vanter les mérites du système de leurs vœux, le régime à points qui vous allez voir ce que vous allez voir allait traiter tout le monde sur un même plan

Or qu'en est-il en cette fin décembre réellement ?

 

Où l'on voit donc que les militaires, les policiers, les pompiers, les contrôleurs aériens voient l'âge d'ouverture des droits à la retraite maintenus à 52 ans (contre 62/64 dans le régime général) et que par ailleurs les salariés de l'Opéra de Paris se voient proposer la " clause du grand-père", les épargnant de l'application de la contre-réforme qui ne s'appliquerait qu'aux nouveau entrants.

Sans parler des sénateurs sans doute à l'abri de tout changement!

Qu'on nous comprenne bien!

Il ne s'agit pas d'opposer les uns aux autres mais de dénoncer une entreprise gouvernementale de tromperie et de faux semblants.

Car que resterait-il d'un soit-disant projet d'universalité multipliant dans les faits encore plus d'exceptions que le système actuel puisque selon les catégories d'âge ce serait également des règles différentes qui seraient mises en oeuvre?

S N C F

 

R A T P

C'est que d'une part pour faire face au puissant mouvement de contestation de sa contre-réforme le pouvoir a été contraint de lâcher du lest pour tenter de briser l'unité et la convergence des luttes, preuve de sa vulnérabilité,

et que d'autre part il poursuit de tous autres buts que ceux de l'universalité et l'égalité :

baisse des pensions

compression massive des "dépenses" (de santé, de retraite ...) donc de casse des services publics et des biens communs

ouverture en grand aux fonds de pension et aux multinationales type Blackrock

Le terme "épargnés par la réforme" employés par les médias et les porte-parole du pouvoir indiquant à lui seul la nocivité fondamentale des mesures prévues par le régime à points lui-même!

Toutes raisons afin de poursuivre le mouvement et de contraindre le pouvoir à la seule solution qui s'impose à présent :

Publié par FSC

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :