âge pivot : l'opération bonneteau BERGER - PHILIPPE

par Syndicat CGT Le Meux  -  12 Janvier 2020, 10:04  -  #Notes d'information Cgt Unilever

On y reviendra, la question de l'âge pivot n'est pas l'essentiel dans la contre-réforme macronienne qui prévoit la diminution généralisée des pensions, le contrôle étatique des dépenses et l'ouverture en grand aux géants des fonds de pension.

Mais comme dans le bonneteau sur les marchés elle est fondée sur le détournement de l'attention  du public afin de l'escroquer avec en appui des acteurs complices chargés de l'appâter.

_____________________________________________________

Le bonneteau est un jeu d'argent, un jeu de dupes de l'ordre de l'escroquerie, proposé à la sauvette sur les marchés et dans les lieux publics.

_____________________________________________________

Premier temps, premier  escamotage :

Alors que le programme présidentiel de MACRON écarte explicitement tout recours à l'allongement de l'âge de départ, le rapport DELEVOYE comme la conférence d'E. PHILIPPE du 11 décembre dernier y fait référence comportant donc une décote, un malus pour ceux qui partiraient avant 64 ans, avant l'âge légal de départ.

Et alors que la CFDT en complicité avec le MEDEF a mis en place un âge pivot en 2015 pour la gestion des régimes complémentaires AGIRC-ARRCO, ne voilà-t-il pas que Laurent BERGER se répand sur les ondes largement relayé par les médias pour montrer sa "colère" et faire dudit âge pivot une " ligne rouge".

Ligne rouge qui si elle était maintenue on allait voir ce qu'on allait voir et la CFDT se mobiliser ENFIN puisque totalement absente du mouvement en cours!

Sous-entendu : tant que le pouvoir n'abandonne pas cet objectif, tout COMPROMIS avec la CFDT et ses alliés n'est pas possible et aucune sortie de crise ne peut être envisagée.

Second temps double escamotage :

Après l'échec patent de la tentative de trêve des fêtes de fin d'année et du côté du pouvoir l'espoir d'un épuisement du mouvement le second acte de l'opération d'enfumage vient de se produire.

Dans une lettre aux organisations E. PHILIPPE annonce entre autre l'abandon de l'âge pivot.

Et la CFDT et Laurent BERGER de crier à la victoire, justifiant ainsi leur ralliement officiel et public cette fois à la contre-réforme après avoir fait mine de s'y opposer au moins partiellement.

Là l'escamotage est double :

  • car d'une part le pouvoir n'a retiré qu'en apparence toute référence à l'âge pivot puisque manipulation sémantique c'est l'âge d'équilibre qui serait explicitement rétabli dans la future loi, comme le stipule le point 4 de la lettre adressée hier par PHILIPPE aux organisations :
     

 

  • d'autre part la conférence de financement proposée par la CFDT est complètement verrouillée puisque par avance ne pouvant toucher aux cotisations sociales (ligne rouge du MEDEF) contrainte à la recherche d'un équilibre fixé dors et déjà à combler un soit-disant "trou" de 12 milliards.
     

Le pouvoir anticipant comme pour l'indemnisation du chômage qu'en cas de désaccord prévisible et prévu (il suffit pour cela d'activer le veto du MEDEF) de reprendre la main sur les discussions "paritaires" comme l'atteste le point 7 de la lettre d'Edouard PHILIPPE :
 

L'annonce des décisions par ORDONNANCES ne laissant pas le moindre doute sur les intentions du pouvoir macronien de revenir effectivement à l'âge pivot et de passer en force.

La manipulation est donc bien visible et démontrable, et les médias ont beau s'évertuer à parler d'un tournant dans le mouvement, d'une possible sortie de crise, dans l'espoir d'isoler ceux qui résistent, de dresser l'opinion contre eux l'exigence du 

R E T R A I T

est plus que jamais d'actualité

D'autant qu'âge pivot maintenu ou pas l'injustice et les finalités néfastes de la contre-réforme demeurent !

D'autant que la soit-disant universalité proclamée pour tromper l'opinion a déjà volé en éclat sous la poussée du mouvement social rétablissant déjà au moins 9 régimes spéciaux rebaptisés hypocritement et lamentablement "régimes spécifiques" pour masquer à la fois la reculade et l'incohérence de ce qui se mettrait en place si la contre-réforme s'appliquait!

Parions donc sur l'intelligence collective de notre peuple qui va balayer l'enfumage grossier de ce pouvoir et de ses complices !

Publié par FSC

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :