SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

Syndicat CGT Unilever HPCI France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Notes d'information Cgt Unilever

C'est à la Une de l'hebdomadaire de droite dont le propriétaire est le groupe Pinault, l'une des plus grosses fortunes françaises et mondiales. C'est dire si la hargne du capital contre le combat de classes est immémoriale.

La photo du secrétaire général de la CGT apparait sur fond quasiment noir, la moustache agressive et la mine patibulaire. Il est seul sur ce cliché, comme le plus terribles des ennemis publics numéro un. Bonjour l'ambiance réactionnaire dans les pages suivantes dans cet hebdo de la pensée capitaliste. Dans l'une d'entre elles, feu sur les cheminots, particulièrement sur ceux de la CGT. Depuis 1947, 26 699 820 jours de grève ont plombé la SNCF et le PIB.

En plein conflit social, Le Point remet en cause ni plus ni moins le droit constitutionnel de grève. Il est vrai que ce droit fut conquis par les luttes des travailleurs, particulièrement par celles de la classe ouvrière.

Autre soutien à la pensée capitaliste: le Medef. Le syndicat des patrons va ripoliner sa vitrine en "Entreprises de France", lui qui est lié au business mondial par le biais actif du palais de l'Elysée. Cela se fera lors du centenaire de l'organisation patronale, le 17 mars prochain.

2020 - 100 ans = 1920. C'est à dire le Comité des Forges, puis la Confédération générale de la production française. Cette même Cgpf qui applaudissait Hitler plutôt que le Front populaire. Ensuite, il y eut la collaboration avec le régime de Vichy et avec l'effort de guerre nazi.

Dans quel camp êtes-vous, vous qui me lisez?

En tout cas, dans le camp des mots, le patronat français, le pouvoir des richards et du capital, les médias porte-voix de la pensée capitaliste ont choisi résolument le leur.

En revanche, le mien, c'est celui-ci!

Le Point: "Comment la CGT ruine la France"

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Visiteurs

463616

 

Se syndiquer CGT ?

Certains diront « à être défendu », d’autres « à lutter tous ensemble ». En fait, les deux idées sont inséparables. Le syndicat sert à s’unir, à s’organiser et à agir collectivement pour se défendre dans la lutte des classes et conquérir de nouveaux droits.
Le syndicat d’entreprise est la base du syndicalisme, car situé au plus près du salarié. Il fonctionne avec les syndiqués qui proposent, orientent et décident de l’activité.

Articles récents

Hébergé par Overblog