POMPIERS : la lutte ça paye !

par Syndicat CGT Le Meux  -  29 Janvier 2020, 09:34  -  #Notes d'information Cgt Unilever

D'après les annonces syndicales keur régime de retraite serait maintenu.

Alors après maintes autres entailles au principe proclamé d'universalité que reste-t-il de la contre-réforme.

Mieux vaut donc la retirer complètement !

Et une fois de plus le dispositif policier a conduit à des affrontements !

____________________________

SOURCE : https://www.sudouest.fr/2020/01/28/paris-des-affrontements-entre-pompiers-et-policiers-lors-d-une-manifestation-7120975-10407.php

 

Venus de toute la France, des sapeurs pompiers ont manifesté leur colère à Paris. Ils ont finalement décidé de cesser la mobilisation après des annonces de Castaner.

Les syndicats de pompiers professionnels ont annoncé mardi soir la fin de leur mobilisation entamée l’été dernier, après plusieurs annonces du ministère de l’Intérieur notamment sur une revalorisation salariale et le maintien de leur système de retraites.

Ces mesures ont été annoncées par le ministère lors d’une rencontre avec les syndicats dans l’après-midi, alors que plusieurs milliers de sapeurs-pompiers défilaient dans Paris pour réclamer des réponses du gouvernement à leurs revendications. 


« L’intersyndicale a pris acte des engagements forts du ministère et a décidé de suspendre le mouvement et d’appeler à l’arrêt de la grève et à reprendre le travail normalement à partir du 1er février », a déclaré Frédéric Perrin, président du syndicat Spasdis-CFTC, l’un des sept syndicats (sur neuf) mobilisés ces derniers mois.

Le gouvernement s’est notamment engagé à revaloriser dès l’été prochain la prime de feu à 25% du salaire de base (contre 19% actuellement), et à préserver les mécanismes permettant aux pompiers de partir en retraite anticipée en échange de cotisations supplémentaires, a précisé Frédéric Perrin.  

Des pompiers blessés

Des heurts ont eu lieu auparavant dans la journée à Paris entre les forces de l’ordre et les pompiers. Dans un premier temps, le cortège de plusieurs milliers de soldats du feu en uniforme, quadrillé par les forces de l’ordre, est arrivé dans le calme place de la Nation, où une Marseillaise a été entonnée en choeur par les pompiers.

Plusieurs manifestants ont ensuite tenté de forcer un barrage métallique de police érigé pour empêcher un éventuel blocage du périphérique, brièvement envahi par les pompiers. Les pompiers ont été repoussés par les forces de l’ordre au canon à eau et par des tirs de gaz lacrymogène et de grenades assourdissantes.

Plusieurs manifestants ont été légèrement blessés, notamment aux jambes par des éclats de grenades. 

La préfecture a de son côté annoncé l’arrestation de deux « manifestants violents ».  

« Le respect des règles vaut pour tous, quelle que soit la nature de la manifestation », a réagi sur Twitter la préfecture de Police.

 

Publié par CSE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :