ROUEN, LE HAVRE mobilisation forte ce 6 février au matin !

par Syndicat CGT Le Meux  -  6 Février 2020, 23:09  -  #Notes d'information Cgt Unilever

 

Fumées impressionnantes au Havre

Au Havre, la zone industrialo-portuaire, le port autonome (CCI), le quai Colbert et le rond-point de la Brèque sont concernés par les blocages, depuis 7h du matin. Tout comme le pont 7bis et 8 à Harfleur, ainsi que le boulevard Jules Durand et Léningrad.

La circulation et les services de transports sont perturbés. Une manifestation est programmée dans la matinée en centre-ville du Havre.

Les points de blocage se mettent en place sur la zone industrielle du #havre, davantage côté du Havre, Harfleur.

Les parents inquiets au Havre

Dans la cour de l'école Dauphine, quartier Saint-Francois au Havre, les parents d'élèves sont inquiets. Une épaisse fumée noire alourdit l'air, venue des feux de pneus des manifestants contre la réforme des retraites, basés à quelques dizaines de mètres de là.

Ils interrogent les maîtresses : « Est-ce qu’on laisse nos enfants ? Est-ce qu’on les reprend ? Vont-ils de nouveau être évacués ? » Ils font référence au 12 décembre dernier où l'élémentaire Dauphine, la maternelle Percanville et une crèche ont dû être évacuées par la police et les pompiers pour raisons sanitaires, les établissements étant noyés sous les fumées toxiques.

« Nous n’avons pas de directive pour le moment. Vous serez prévenus si nous devons évacuer », répondent les enseignants présents.

Certains parents, inquiets, annoncent qu'ils envisagent de porter plainte. « Ce n’est pas le mouvement social qui me dérange et que je soutiens d’ailleurs mais bien l’utilisation des pneus pour les feux », lance une maman, passablement agacée.

Le bassin du commerce du Havre disparaît par moment sous les fumées noires. (Photo Marie-Ange Marraine)

Port mort et tracts à Rouen

Dans l'agglomération rouennaise, le Quai de Boisguilbert semble concerné par la mobilisation, près du port autonome de Rouen, de par l'opération port mort.

Des tracts ont également été distribués devant le parc exposition du Zénith.

Alors que la manifestation partira à 10h30 du Cour Clémenceau, des bouchons sont à signaler depuis le début de matinée.

La REP+ réclamée à Dieppe

Partis de l'école Sonia-Delaunay au Val Druel à 9 h, parents et enseignants ont été rejoints par d'autres enseignants et citoyens pour se retrouver vers 10 h sur le parvis de la mairie de Dieppe, où l'inspecteur d'académie est reçu par le maire Nicolas Langlois. Objectif des manifestants, venus avec force banderoles et musique : réclamer, comme ils le font depuis des semaines, le retour en REP+ (éducation prioritaire) de d'écoles du quartier du Val Druel, ainsi que de celles du Pollet (Michelet et Vauquelin). Une délégation de quatre personnes - un enseignant par école concernée - sera reçue dans la matinée à la mairie et pourra échanger avec l'inspecteur. Ce dernier a d'ores et déjà annoncé, en rencontrant des syndicalistes mardi dernier, qu'aucune annonce ne pourrait être faite en cette période électorale...

Réforme des retraites. Blocages, panache de fumée et manifestation au Havre, à Rouen et Dieppe
Les enseignants se sont rassemblés jeudi matin à Dieppe, pour protester. (Photo Anne-Sophie Groué/Paris-Normandie)
Un cortège interprofessionnel partira plus tard de la gare, avec les enseignants en tête, pour protester contre le projet de réforme des retraites.

Douze écoles dieppoises sur vingt sont fermées aujourd'hui en solidarité avec les écoles du Pollet et du Val Druel qui réclament leur retour en REP+.

Publié par FSC

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :