Coronavirus et foutage de gueule

par Syndicat CGT Le Meux  -  15 Mars 2020, 09:25  -  #Notes d'information Cgt Unilever

Oui, rappelez-vous les doctes paroles délivrées, comme sur une ordonnance médicale, par dame Agnès Buzyn, ministre de la Santé, toubib et présidente de la Haute Autorité de santé qu'elle était dans la société civile:

Coronavirus et foutage de gueule

En privilégiant l'économie de marché au détriment de la propagation du virus, le palais présidentiel est coupable de la pandémie due au covid-19. Il  donne à la fois au pays une crise sanitaire d'ampleur inégalée et une crise économique qui touche le vrai monde du travail. Des milliards d'euros pour soutenir le capital, mais du chômage partiel, l'épidémie et la mort pour tous les derniers de cordée.

Soit pour ceux qui bossent, l'indemnisation prévue à l’article L.5122-1 du Code du travail: "les salariés reçoivent une indemnité horaire, versée par leur employeur, correspondant à une part de leur rémunération antérieure dont le pourcentage est fixé par décret". Et le décret du 26 juin 2013 ordonne  une indemnité égale à 70% de leur rémunération antérieure brute par heure chômée.

Et si l'indemnité en question fait descendre au-dessous du smic, les salariés se voient alloués par l’employeur une allocation complémentaire pour combler la différence. Allocation complémentaire puisée aussi dans les milliards d'euros alloués par le gouvernement des riches et du capital. C'est à dire prise dans les poches de vous et moi.

Et bonjour les dégâts dans les entreprises sans aucun syndicat de classe et de progrès social pour contraindre son sacro-saint taulier!

Sinon, si on ne comprend toujours rien au système économique qui régit notre mauvaise république, je vous propose ce dessin:

Coronavirus et foutage de gueule

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :