SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

Syndicat CGT Unilever HPCI France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Notes d'information Cgt Unilever
CORONAVIRUS : le droit de manifester une exception ?

C'est donc sur TOUT le territoire national que les rassemblements de 1000 personnes sont interdits.

Et voilà ce que déclare le ministre de la santé (pas bien sûr ni le premier ministre, ni le ministre de l'intérieur) à l'issue du conseil de défense de ce dimanche :

" A l'échelle nationale TOUS les rassemblements de plus de 1000 personnes sont désormais interdits. 

Les préfets, les ministères, feront remonter une liste d'évènements considérés comme utiles à la vie de la nation.

Je précise que les manifestations, en feront partie, tout comme les concours par exemple ou encore le recours aux transports en commun qui sont des activités utiles à l'activité de la nation.

Je rappelle que tous les rassemblements sont interdits sur décision des préfets dans les zones à forte activité virale comme l'Oise et le Haut Rhin ... "

 

Subtilité et ambiguïté d'une telle déclaration.

En effet, l'affichage selon lequel la seule motivation du pouvoir en rapport avec les  décisions relatives à l'épidémie serait le souci exclusif de la préservation de la santé des français peut être mis en doute.

Car à y regarder de plus près (comme d'ailleurs l'a fait remarquer un auditeur sur France Inter ce matin) les autorisations de rassemblement des préfets sont à géométrie variable entre les matchs de foot par exemple et les manifestations événementielles.

Laissant entrevoir donc d'autres motivations (intérêts économiques celles là) que la seule sécurité sanitaire des français.

La règle et l'exception ... et la nécessaire vigilance

Et que d'autre part la règle c'est l'interdiction des rassemblements de plus de 1000 sur l'ensemble du territoire national.

Et les manifestations du type manifestations contre la contre-réforme des retraites par exemple constituant à présent une exception à la règle.

Exception soumise à la constitution par le préfet d'une liste " d’événements considérés comme utiles à la vie de la nation ".

La vigilance s'impose donc pour empêcher le pouvoir de s'en prendre au droit de manifester et à la répression de ce droit comme on a pu le voir précisément dans l'Oise à Compiègne avec la convocation au commissariat du secrétaire de l'Union locale CGT pour avoir appelé à une manifestation le mardi 3 mars.

Voir : 

http://www.cgt-unilever-hpc-france.com/2020/03/virus-de-la-revolte.html

Publié par FSC

Visiteurs

445715

 

Se syndiquer CGT ?

Certains diront « à être défendu », d’autres « à lutter tous ensemble ». En fait, les deux idées sont inséparables. Le syndicat sert à s’unir, à s’organiser et à agir collectivement pour se défendre dans la lutte des classes et conquérir de nouveaux droits.
Le syndicat d’entreprise est la base du syndicalisme, car situé au plus près du salarié. Il fonctionne avec les syndiqués qui proposent, orientent et décident de l’activité.

Articles récents

Hébergé par Overblog