SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

Syndicat CGT Unilever HPCI France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Notes d'information Cgt Unilever

ANNULATION de la

DETTE

Dans les arrière-cours du système, là où se concoctent les véritables choix politiques et économiques, les paroles mielleuses et de circonstance de la communication présidentielle n'ont pas lieu de se manifester!

Au " pas de limite " et aux  déclarations d'empathie pour les soignants, les handicapés, les pensionnaires des EHPAD ... se substitue " les eaux glacées du calcul égoïste".

C'est ainsi que le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau a entendu à rappeler que si l'Etat " protecteur" s'est substitué aux défaillances évidentes du marché en aggravant la dette ... IL VA FALLOIR PAYER !

Il va falloir restaurer la CONFIANCE ... des fameux marchés (anonymat garanti !)

Bien compris monsieur le gouverneur !

C'est au peuple que vous vous apprêtez à présenter la facture pour rectifier vos propres turpitudes financières, votre sabotage des services publics et de celui de la santé en particulier!

Mais il n'est pas du tout sûr cette fois que le peuple y consente, monsieur le gouverneur !

__________________________

SOURCE : JDD, BFM

 

Sur BFM-TV Dimanche 19 avril 2020

“La France va sortir de ce choc avec une dette publique accrue d’au moins 15 points de PIB, à 115 %”, prévoit François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France. Dans un entretien au Journal du Dimanche, le banquier des banquiers se veut réaliste.

"Dans la durée, il faudra rembourser cet argent."

François Villeroy de Galhau évoque plusieurs pistes. Rembourser la dette liée au coronavirus "dans plus longtemps" mais aussi, réduire les dépenses. "Pour le même modèle social que nos voisins, nous dépensons beaucoup plus", argue le gouverneur de la Banque de France. Un problème antérieur à la crise sanitaire.

"Il faudra viser une gestion plus efficace, d’autant que les Français ne souhaitent pas payer plus d’impôts. L’Allemagne peut répondre massivement au choc actuel parce qu’elle a su diminuer sa dette quand cela allait mieux", analyse François Villeroy de Galhau.

Restaurer la confiance 


Pour accélérer la reprise économique, il faut selon lui "restaurer la confiance", afin "que les ménages consomment et que les entreprises continuent d’investir et d’embaucher comme elles le faisaient depuis quatre ans".

"Un des accélérateurs de croissance passerait par des programmes d’investissement public européens. Cela permettrait d’augmenter nos capacités de production et de renouer avec nos priorités de long terme comme la lutte contre le changement climatique", affirme François Villeroy de Galhau.


Celui qui a participé à plusieurs réunions au FMI et au G20 ces derniers jours a indiqué que "la réaction de tous les pays avancés, dont la France, avait été saluée". Mais il rappelle que "les défis et les risques restent extrêmement forts, et nécessitent plus de solidarité: le gouvernement américain actuel a donné un mauvais signal en suspendant sa contribution à l’OMS, et en s’opposant à des droits de tirages spéciaux supplémentaires pour le FMI".

Pauline Dumonteil

Publié par FSC

Visiteurs

468792

 

Se syndiquer CGT ?

Certains diront « à être défendu », d’autres « à lutter tous ensemble ». En fait, les deux idées sont inséparables. Le syndicat sert à s’unir, à s’organiser et à agir collectivement pour se défendre dans la lutte des classes et conquérir de nouveaux droits.
Le syndicat d’entreprise est la base du syndicalisme, car situé au plus près du salarié. Il fonctionne avec les syndiqués qui proposent, orientent et décident de l’activité.

Articles récents

Hébergé par Overblog