Quand Macron et son clan masquent leurs responsabilités dans le drame que la France traverse, par Jean LEVY

par Syndicat CGT Le Meux  -  12 Mai 2020, 22:15  -  #Notes d'information Cgt Unilever

Quand Macron et son clan masquent leurs responsabilités dans le drame que la France traverse, par Jean LEVY

Une grande enquête du quotidien Le Monde, daté des 8 et 9 mai,  nous le révèle :

De 2011 à 2020, les stocks étatiques de masques sont passés de 1,4 milliard à 117 millions avec une accélération des destructions ces trois dernières années...

La France continuait, fin mars, à brûler des millions de masques, en pleine épidémie, et tandis que la pénurie était criante...

Et aujourd'hui, premier jour du déconfinement, nombreux sont les Français qui ne trouvent pas le moindre masque !

Hors, si dès le début de l'épidémie, quand les premiers foyers étaient découverts à Mulhouse et dans l'Oise, si chacun d'entre nous avait pu en disposer d'autant de masques qu'il en était besoin, non seulement des milliers de victimes seraient toujours en vie, mais le confinement décidé le 18 mars n'aurait été, sans doute, pas nécessaire.

Sous la Quatrième République, tant décriée, un tel scandale aurait conduit, non seulement à la chute du gouvernement, mais au procès des ministres concernés, et d'abord du premier d'entre eux;, car dans ces temps lointains de régime parlementaire, le Président de la République n'avait pas, comme aujourd'hui, un pouvoir de monarque.

Et si l'on en croit notre ambassadeur à Pékin, la menace directe du coronavirus était transmise dès le mois de décembre aux dirigeants de notre pays. Et ceux-ci n'ont pris aucune mesure d'avance pour tenter d'en amortir les effets. A l'inverse, nos hôpitaux et l'ensemble du personnel soignant étaient, depuis des années,  saignés jusqu'à l'os pour raison d'économie. Le personnel de santé nous l'a chanté sur tous les tons tout au long de l'an passé. Sans effet sur Macron et son clan. Au contraire, ils ont supprimé  4.172 lits d’hospitalisation complète entre le 31 décembre 2017 et le 31 décembre 2018, les lits qui ont tant manqué ces derniers mois !

Et, comme si de rien n'était, Emmanuel Macron, son second Edouard Philippe et toute leur bande, osent faire la morale et, sans cesse, menacer de sanctions les récalcitrants ...
 

Jusqu'à quand ?

 

Quand Macron et son clan masquent leurs responsabilités dans le drame que la France traverse, par Jean LEVY

Publié par http://canempechepasnicolas.over-blog.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :