Boycott, la justice française et le gouvernement condamnés

par Syndicat CGT Le Meux  -  12 Juin 2020, 22:00  -  #Notes d'information Cgt Unilever

Le droit à appeler

 

à ne pas user ou acheter

 

pour raison(s) politique(s)

 

des productions d'un pays

 

fait partie des droits fondamentaux

Boycott, la justice française et le gouvernement condamnés

Coup de pied au cul à Sarko- Hollande- Valls- Macron et successeurs

La Cour européenne des droits de l’homme a condamné jeudi 11 juin la France dans l’affaire des appels au boycottage de produits israéliens. Des militants avaient été condamnés pour incitation à la discrimination économique envers des personnes en raison de leur appartenance à une nation. Cette décision, très attendue, vient contredire la jurisprudence de la Cour de cassation.

La Cour de Strasbourg juge à l’unanimité que la France a violé l’article 10 de la Convention européenne des droits de l’homme sur la liberté d’expression. Elle rappelle que cet article « ne laisse guère de place pour des restrictions à la liberté d’expression dans le domaine du discours politique ou de questions d’intérêt général. Par nature, le discours politique est souvent virulent et source de polémiques. Il n’en demeure pas moins d’intérêt public, sauf s’il dégénère en un appel à la violence, à la haine ou à l’intolérance. » La CEDH estime ainsi que pour condamner des actions qui relèvent de la liberté d’expression et du débat politique, les décisions de justice doivent être particulièrement motivées.

 

Plus que jamais, lisez bien les étiquettes, solidarité avec le peuple Palestinien.

Rédigé par Canaille le Rouge

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :