SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

Syndicat CGT Unilever HPCI France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Notes d'information Cgt Unilever

Ils s'étaient lancés dans cette aventure juridique voient-ils leur cause validée à défaut d'avoir un avenir assuré.

Il faut se souvenir du tombereau d'injures qu'on leur a versé sur la tête au moment du conflit. On les a accusés de surenchère jusqu'au-boutiste. On a traité Mickaël Wamen, ex-délégué CGT du site, de voyou et d'apprenti terroriste sous prétexte qu'il ne faisait pas dans la dentelle. On a invoqué les contraintes de la mondialisation et les nécessaires « adaptations » de la filiale française aux nécessités de l'heure. On a renvoyé les ouvriers rétifs à leur inculture économique, à leurs prétendus privilèges, à leur attachement à un modèle social dépassé. Certains, qui n'ont jamais mis les pieds dans une usine, sont même allés jusqu'à les assimiler à des fainéants.

Aujourd'hui, nombre des anciens de Goodyear qui ont traîné la multinationale devant les tribunaux sont devenus des habitués de Pôle emploi. D'autres vont de CDD en CDD et de petits boulots en grosses déconvenues. L'un d'entre eux raconte qu'un employeur lui a claqué la porte au nez en précisant au passage qu'on ne voulait pas de sa « sale gueule de Goodyear ». Ainsi va la vie dans un monde du travail où l'on craint encore plus le virus de la contestation que le Covid-19. On aime Gavroche et Jean Valjean au cinéma, mais pas dans les travées de l'entreprise.

Pourtant, les rebelles avaient raison. Justice leur est enfin rendue. Mieux vaut tard que jamais. Certes, cela ne leur rendra pas un travail, un salaire décent, ni même une perspective professionnelle. Mais au moins recouvreront-ils leur dignité perdue et leur honneur humilié, ce qui n'a pas de prix. La Boétie disait : « Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. »Les ex de Goodyear n'ont jamais goûté la posture agenouillée : ce sont des hommes debout.

Publié par FSC

Visiteurs

445715

 

Se syndiquer CGT ?

Certains diront « à être défendu », d’autres « à lutter tous ensemble ». En fait, les deux idées sont inséparables. Le syndicat sert à s’unir, à s’organiser et à agir collectivement pour se défendre dans la lutte des classes et conquérir de nouveaux droits.
Le syndicat d’entreprise est la base du syndicalisme, car situé au plus près du salarié. Il fonctionne avec les syndiqués qui proposent, orientent et décident de l’activité.

Articles récents

Hébergé par Overblog