SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

Syndicat CGT Unilever HPCI France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Notes d'information Cgt Unilever
Moins payé ou licencié: le gouvernement approuve

La compagnie aérienne à bas coût Ryanair escompte licencier 27 hôtesses ou stewards en France, si FO, unique syndicat représentatif, n'accepte pas rapidement une baisse de salaire de 10% durant 5 ans. Pour le personnel navigant rémunéré au Smic -ben oui, Ryanair est à bas coût-, ça serait une réduction du temps de travail, vu que le Code du travail interdit de payer moins que le Smic.

 

Selon RTL, la direction veut aussi baisser la rémunération des pilotes de 20%, sinon licenciement de 23 pilotes sur les 81 que compte la compagnie sur ses trois bases françaises (Bordeaux, Toulouse et Marseille). Le Syndicat national des pilotes de lignes a décidé de coopérer à la mise en place d’un accord de performance collective.

Interrogé dans l'un des médias aux ordres, Muriel Pénicaud, sinistre du chômage et de la précarité, opte pour des contrat de compétitivité entre "partenaires sociaux" à ce sujet. Et Bruno Le Maire, ministre du CAC40 et consorts, sur un autre média aux ordres, a dit que le gouvernement ne proposerait pas une loi qui interdise les licenciements.

Dans l'hôpital public, ça tombe bien, Laurent Berger, patron de la Cfdt et de la Confédération européenne des syndicats,  a  répondu présent, lundi dernier sur France info, pour négocier un « assouplissement » des 35 heures sur le dos du personnel hospitalier.

Et chez Renault, tranquille?

Pas tant que ça. Toujours sur RTL, décidément porte-voix du patronat, le pdg du groupe affirme que "La Fonderie de Bretagne n'a pas vocation à rester chez Renault". Sa cession fait partie des solutions à discuter dans le cadre d'un dialogue social avec les partenaires sociaux.

Ah, le dialogue social !

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Visiteurs

445715

 

Se syndiquer CGT ?

Certains diront « à être défendu », d’autres « à lutter tous ensemble ». En fait, les deux idées sont inséparables. Le syndicat sert à s’unir, à s’organiser et à agir collectivement pour se défendre dans la lutte des classes et conquérir de nouveaux droits.
Le syndicat d’entreprise est la base du syndicalisme, car situé au plus près du salarié. Il fonctionne avec les syndiqués qui proposent, orientent et décident de l’activité.

Articles récents

Hébergé par Overblog