Unilever veut unifier sa structure avec un seul siège en Grande-Bretagne

par Syndicat CGT Le Meux  -  11 Juin 2020, 21:02  -  #Notes d'information Cgt Unilever

Unilever veut unifier sa structure avec un seul siège en Grande-Bretagne

Unilever a proposé jeudi de fusionner ses entités juridiques britannique et néerlandaise en une holding dont le siège sera situé en Grande-Bretagne près de deux ans après le refus des actionnaires à son précédent projet de siège unique aux Pays-Bas. /Photo d'archives/REUTERS/Piroschka van de Wouw

(Reuters) - Unilever a proposé jeudi de fusionner ses entités juridiques britannique et néerlandaise en une holding dont le siège sera situé en Grande-Bretagne près de deux ans après le refus des actionnaires à son précédent projet de siège unique aux Pays-Bas.

Le géant des produits de grande consommation, propriétaire du savon Dove et des glaces Ben & Jerry's, dispose d'une structure bicéphale depuis 1930. Une structure simplifiée offrira plus de souplesse en vue d'éventuelles fusions ou acquisitions, souligne le groupe anglo-néerlandais dans un communiqué.

En octobre 2018, Unilever avait dû abandonner son projet de siège social unique aux Pays-Bas face à la colère d'actionnaires britanniques hostiles à cette réorganisation.

Le groupe, qui travaille depuis 18 mois sur une nouvelle proposition, a décidé d'accélérer en partie sa simplification en raison du projet de vente de son activité de thé.

Unilever assure que cette nouvelle opération n'aura aucun impact sur ses activités ni sur ses effectifs aux Pays-Bas comme au Royaume-Uni. Le groupe restera coté à Amsterdam et Londres.

"L'unification de la structure juridique de l'entreprise permettra une plus grande souplesse stratégique, supprimera la complexité et améliorera encore la gouvernance. Nous restons attachés aux Pays-Bas et au Royaume-Uni et il n'y aura aucun changement en terme de présence d'Unilever dans l'un ou l'autre pays", a déclaré Nils Andersen, président d'Unilever.

La proposition de création d'une nouvelle holding, Unilever Plc, basée en Grande-Bretagne sera soumise aux actionnaires néerlandais et britanniques du groupe. Elle requiert 50% d'approbation contre 75% dans le précédent projet. Dans le cadre de cette fusion, les actionnaires néerlandais recevront une action d'Unilever Plc pour chaque titre détenu.

Unilever dit avoir reçu le soutien du gouvernement néerlandais pour son projet et a précisé que le siège de sa division "Food and Refreshment" restera aux Pays-Bas.

Le ministre britannique des Entreprises Alok Sharma a réagi jeudi sur Twitter, saluant la décision prise par Unilever de baser son siège uniquement en Grande-Bretagne qui constitue selon lui un vote de confiance, alors que le pays a officiellement quitté l'Union européenne.

A la Bourse d'Amsterdam, l'action Unilever prenait 2,3%, tandis qu'à Londres le titre avançait de 0,3% en milieu de journée.

 

(Siddharth Cavale à Bangalore, Martinne Geller à London, version française Claude Chendjou, édité par Blandine Hénault)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :