ANGOULÊME: LES SALARIÉS DE CASTORAMA EN GRÈVE CONTRE LA BAISSE DE LEUR PRIME

par Syndicat CGT Le Meux  -  20 Juillet 2020, 18:14  -  #Notes d'information Cgt Unilever

Les salariés sont rassemblés devant le magasin Castorama de Girac, ce lundi. Renaud JOUBERT

Les salariés sont rassemblés devant le magasin Castorama de Girac, ce lundi. Renaud JOUBERT

Par charentelibre.fr, publié le , modifié .

Une prime d’intéressement divisée par quatre. Et des salariés en colère.

Comme prévu, les employés de Castorama se mobilisent ce lundi pour dénoncer ce qu’ils décrivent comme un « hold-up » de leur prime d’intéressement. Ils sont une quarantaine à faire grève et le magasin ne fonctionne aujourd’hui qu’avec des intérimaires et saisonniers

La raison de leur colère : une nette diminution de leur prime d’intéressement. Auparavant, ces derniers touchaient 2,4 mois de salaire, soit environ 3600€. Mais avec la modification de l’accord précédemment en vigueur, cette prime se chiffre désormais à 0,6 mois de salaire…soit environ 900€, pour l’intersyndical. Cela représente un « manque à gagner de 2700€ en moyenne » sur l’année.

Parce que pour 2020, la prime ne se calcule plus sur la base de la masse salariale annuelle mais…trimestrielle. Ce qui divise mécaniquement par quatre le montant de l’intéressement. « Les syndicats qui ont signé (la CFDT et la CFTC) n’ont pas vu que le mot ‘annuel’ avait été remplacé par ‘trimestriel’ « , déplorent des salariés du magasin d’Angoulême. Une « erreur » qui coûterait donc cher.

« À Castorama, on est au Smic et ces primes, c’est ce qui nous permet de rembourser nos crédits… », explique Bryan, jeune salarié de 23 ans. »On est des très gros perdants ! »

« De plus, on a pris des risques pendant le Covid en venant au magasin, il y avait beaucoup de commandes de clients. Et nous avons tout fait pour développer le chiffre », ajoute un salarié.Les organisations syndicales doivent décider dans la journée de la poursuite ou non du mouvement de grève.

Dans un communiqué diffusé ce lundi matin, la direction de Castorama indique que « malgré l’incertitude très forte qui entoure les prochains mois, nous avons été en mesure de verser un intéressement en hausse : sur le deuxième trimestre il est trois fois supérieur à celui du deuxième trimestre 2019 et en hausse de 51 % sur le semestre. »

Pour la secrétaire du CSE du magasin anoumoisin Cathy Coletta : « c’est la preuve que les chiffres sont bons, mais ils nous bloquent tout de même à 0,6 mois de salaire ! » déplore-t-elle. « Malgré de bons résultats, ils ne veulent pas nous payer plus. »

 

Publié par anti-K

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :