SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

Syndicat CGT Unilever HPCI France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Notes d'information Cgt Unilever

Pas de véritable plan santé et sauvegarde

 

de l'hôpital public sans lutte !

 

L'enfumage du Ségur de la santé !

La mobilisation des salariés et des syndicats du secteur hospitalier ne faiblit pas contre le projet de « Ségur de la santé », consultation lancée le 25 mai par le gouvernement, pour « tirer collectivement les enseignements de l’épreuve traversée face au Covid-19 », stipule d’emblée le ministère des Solidarités et de la Santé. Des mots calmes et mesurés destinés plutôt à cacher ses propres impréparations et l’opacité liées à la gestion de la pandémie.

Mardi dernier, des milliers de soignants, soutenus par des citoyens, avaient défilé au départ de la Timone, à Marseille, pour faire entendre leurs conditions de travail difficiles, pour ne pas dire parfois déplorables. Une manifestation avec les syndicats CGT, SUD et FO, rejoints par les collectifs Inter-Urgence et Inter-Hôpitaux.

Ce mardi 7 juillet, c’est le syndicat FO des hospitaliers d’Aix-en-Provence et Pertuis qui appelle au rassemblement contre le projet Ségur, à 10h à la Rotonde.

« Une arnaque du gouvernement »
Si les résultats définitifs du Ségur doivent être rendus à la mi-juillet, le ministre de la Santé Olivier Véran a déjà évoqué une enveloppe d’un peu plus de six milliards d’euros pour la revalorisation du personnel de la fonction publique hospitalière, du secteur médico-social, mais aussi celui du secteur privé « tant associatif que commercial », s’étonne, dans un communiqué FO.

« Cela veut donc dire qu’il va faire cadeau d’une partie des 6 milliards aux propriétaires des cliniques privées, sous forme de dégrèvements de charges sociales puisqu’il s’agit de l’argent de la Sécurité sociale », s’inquiète le syndicat FO des hospitaliers d’Aix-en-Provence et Pertuis. Avant de poursuivre : « En introduisant pour la première fois dans une négociation salariale de la Fonction publique le périmètre du privé, Macron et Véran tentent d’exacerber la division entre le public et le privé ». Selon eux, une « arnaque du gouvernement » et un « mépris inacceptable », au regard des grands groupes d’assurances, de banques et pharmaceutiques qui détiennent les cliniques privés. La conclusion ne fait pas de doutes : « Véran vole au secours de ces grands groupes financiers pour leur donner une justification de leur refus d’augmenter leurs salariés et de réduire toujours plus les effectifs et les moyens nécessaires à la prise en charge des patients et des résidents. »

 

6 milliards, alors que la CGT en préconise 32

 

Du côté de la CGT-Santé, syndicat le plus représenté dans la fonction publique, on va plus loin et pousse la réflexion en proposant un plan global de 57 milliards d’euros pour améliorer les conditions de travail et de vie du personnel soignant. Sur cette enveloppe souhaitée, 32 milliards seraient affectés à l’augmentation des salaires de tous les employés, sans distinction. La CGT-Santé propose aussi une hausse de 300 euros pour l’intégralité des soignants. Un plan prévoyant également la création de 100 000 et 200 000 emplois, respectivement dans les hôpitaux et dans les Ehpad.

 

Publié par FSC

Visiteurs

445715

 

Se syndiquer CGT ?

Certains diront « à être défendu », d’autres « à lutter tous ensemble ». En fait, les deux idées sont inséparables. Le syndicat sert à s’unir, à s’organiser et à agir collectivement pour se défendre dans la lutte des classes et conquérir de nouveaux droits.
Le syndicat d’entreprise est la base du syndicalisme, car situé au plus près du salarié. Il fonctionne avec les syndiqués qui proposent, orientent et décident de l’activité.

Articles récents

Hébergé par Overblog