Et un chômeur de moins! Un: François Bayrou

par Syndicat CGT Le Meux  -  18 Août 2020, 11:59  -  #Notes d'information Cgt Unilever

Son pote Emmanuel Macron l'avait dit: "Pour trouver du boulot, il n'y a qu'à traverser la rue". C'était d'ailleurs ainsi que l'ex-gérant d'une grande banque d'affaires était devenu secrétaire général adjoint de l'Elysée sous Hollande président, puis éminent ministre toujours sous Hollande président, et enfin placé aux affaires du patronat dans ce même palais de l'Elysée. Comme quoi, aux âmes bien nées, la valeur n'attend pas le nombre des années.

François Bayrou, maire de Pau, semblait tourner en rond, loin des ors de la République. Il était pourtant le patron du Modem, supplétif du groupe macroniste à l'Assemblée nationale. Il avait été un brillant mais éphémère ministre de la Justice de son pote Macron. Ben oui, Un mois plus tard, cité dans l'affaire des assistants parlementaires du Modem au Parlement européen, il avait pris la porte du conseil des ministres. En 2019, il était mis en examen pour "complicité de détournements de fonds publics" dans cette affaire. Attention, inculpé comme on disait autrefois, ne signifie pas coupable.

Bref, François Bayrou s'emmerdait un peu vu son grand talent au service de l'Etat. Il fut député, parlementaire européen, patron du conseil général des Pyrénées-Atlantiques, ministre de l'éducation nationale. Et avec les pensions de retraite qui vont avec.

Alors, il a traversé la rue. Son pote Macron, ça tombe bien, lui a ouvert la porte de Haut-commissaire au Plan pour "imaginer la France dans 10, 20, 30 ans" selon les médias aux ordres. Attention, il ne siègera pas en conseil des ministres. Il aura ses propres bureaux pour bosser en toute indépendance.

Ce poste de Haut-Commissaire au plan lui permet de rester maire de Pau, car le cumul des mandats n'est pas interdit pour un tel poste. Merci qui?

En revanche, pour tous les autres chômeurs ou travailleurs précaires :

Et un chômeur de moins! Un: François Bayrou

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :