MECAFI CHATELLERAULT : Pour préserver les emplois !

par Syndicat CGT Le Meux  -  3 Août 2020, 21:38  -  #Notes d'information Cgt Unilever

MECAFI CHATELLERAULT : Pour préserver les emplois !
MECAFI CHATELLERAULT : Pour préserver les emplois !

Un « plan de réorganisation » avec 242 licenciements a été annoncé, hier, chez Mecafi Nexteam à Châtellerault, où l’après Covid-19 risque de faire de la casse. Un coup rude pour les salariés.

MECAFI CHATELLERAULT : Pour préserver les emplois !

La CGT l’a clamé hier lors d’une assemblée générale des salariés de Mecafi : elle prépare une rentrée sociale mouvementée, en particulier à Châtellerault.


Chez Mecafi Nexteam à Châtellerault, une nouvelle réunion du Plan de sauvegarde de l’emploi s’est déroulée hier. Selon le cégétiste Stéphane Le Bihan, porte parole de l’intersyndicale CGT-CFDT du sous-traitant aéronautique, les « choses sérieuses » commenceront à la rentrée, avec dès le 3 septembre l’ouverture des négociations.
Une journée d’actions le 17 septembre

La direction de Nexteam envisage, rappelons-le, 242 suppressions de postes (sur 500). Les élus du personnel, eux, ne veulent entendre parler d’« aucun licenciement » et vont « tout faire pour ». Ils l’ont encore promis hier après-midi à la centaine de salariés réunie en assemblée générale à l’extérieur de l’Idea, l’une des trois usines Mecafi à Châtellerault.

À cette réunion informelle de veille de vacances, s’étaient greffés divers représentants de la CGT : de Safran, de Thales, des Fonderies du Poitou, de l’Union locale de Châtellerault, de l’Union départementale de la Vienne… ; tous venus adresser le même message aux salariés de Mecafi. D’une part, « vous n’êtes pas seuls dans ce combat, nous sommes derrière vous ! »
D’autre part, « mobilisez-vous massivement à la rentrée aux côtés de vos élus pour défendre votre emploi et engager un rapport de force avec votre direction. »

La CGT avait un deuxième objectif, hier : appeler publiquement à une convergence des luttes pour la défense de l’emploi à la rentrée, alors que « de nombreux plans sociaux sont à craindre », en particulier dans l’industrie châtelleraudaise.

Le syndicat prévoit notamment une journée nationale d’actions le 17 septembre, au cours de laquelle il espère frapper fort et avoir le soutien de « toute la population ». « Nous sommes tous concernés par le combat des Mecafi, des fondeurs et des autres. »
 

> Voir notre vidéo sur lanouvellerepublique.fr centre-presse.fr

 

Publié par http://canempechepasnicolas.over-blog.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :