SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

Syndicat CGT Unilever HPCI France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Notes d'information Cgt Unilever

Et pendant ce temps là ...

La richesse s'accroît à l'autre pôle de la société!

Sans que soit abandonnée côté pouvoir les politiques qui conduisent au gouffre qui se creuse !

____________________

 

« Première personne ! » La distribution commence. L’intérieur du local est organisé comme une épicerie, avec sa logique de rangement : aliments secs, conserves, produits frais… Les fruits, les légumes et les boissons sont distribués à l’extérieur. Entre deux sourires, les bénévoles, majoritairement retraités, s’affairent.

Derrière son cabas rouge, Ghyslaine attend son tour. « Heureusement qu’ils sont là. Depuis le décès de mon mari en 2011, je ne vis que sur sa pension de réversion et le peu de retraite que j’ai. » Ses enfants la soutiennent financièrement. « Je n’aime pas ça. Ce n’est pas à eux de m’aider. » Ghyslaine fait partie de la quarantaine de familles que le Secours populaire de Fleury-Mérogis avait l’habitude d’aider.

Et puis il y a eu la crise. Le confinement. L’arrêt de l’activité. Des personnes qui vivaient jusque-là sur le fil ont basculé dans la précarité : 34 noms se sont ajoutés au registre des bénéficiaires, dont beaucoup de familles. Souvent « grandes, avec parfois 6 ou 7 enfants ».« Plus ça va et plus ça augmente », se désole Serge, vice-président du comité local. Mareme Ndiaye s’attend à accueillir « 80 familles à la rentrée ». Au total, ce sont plusieurs centaines de personnes qui sont aidées.« On a beaucoup de gens qui avaient des CDD de trois ou six mois. Mais pendant le confinement, il y a eu des ruptures de contrats. Ces familles sont venues aux distributions car elles n’avaient plus rien », constate Mareme Ndiaye.

« On a eu une grosse chute de revenus », raconte Christelle, mère au foyer. Son mari a perdu son emploi. Il a fini par trouver des missions mais les rentrées d’argent sont devenues irrégulières. Pendant le confinement, « il ne restait que les produits les plus chers en magasin », tempête cette mère de quatre enfants. « Le frigo pleure à la fin du mois. »

 

Publié par FSC

Visiteurs

457340

 

Se syndiquer CGT ?

Certains diront « à être défendu », d’autres « à lutter tous ensemble ». En fait, les deux idées sont inséparables. Le syndicat sert à s’unir, à s’organiser et à agir collectivement pour se défendre dans la lutte des classes et conquérir de nouveaux droits.
Le syndicat d’entreprise est la base du syndicalisme, car situé au plus près du salarié. Il fonctionne avec les syndiqués qui proposent, orientent et décident de l’activité.

Articles récents

Hébergé par Overblog