Aéronautique

par Syndicat CGT Le Meux  -  30 Septembre 2020, 20:23  -  #Notes d'information Cgt Unilever

EXCLU : Grève et rassemblement ce 1er

 

octobre chez Daher contre les 3000

 

suppressions de postes

 

Ce 29 septembre, après 3 mois de négociation, la CGT Daher a lancé un appel à la grève et à rassemblement pour le 1er octobre, contre les quelques 3000 suppressions de postes annoncées chez le sous traitant aéronautique.

 

Aéronautique

Crédits photo : PASCAL PAVANI / AFP

Daher a été la première entreprise aéronautique à annoncer en avril un PSE. Ce mois-ci la CFDT Daher avait annoncé que l’entreprise prévoyait de supprimer 3000 emplois en tout. L’annonce allait se concrétiser plus tard lors du CSE du 25 juin où la direction du groupe confirmait son intention de supprimer jusqu’à 1.300 postes en CDI et de ne pas renouveler les 1.400 contrats d’intérimaire. Une situation catastrophique pour les salariés qui vivent depuis dans la peur de perdre leur emploi d’une seconde à l’autre, sans pouvoir en retrouver derrière au vu de la crise économique, et des différentes vagues de licenciements dans le secteur.

Apres les annonces et 3 mois de négociations plus tard, tel que l’annonce la CGT Daher, la situation n’a pas bougé et la direction est restée sur le plan de départ : supprimer presque 3000 emplois sur 8000. Tel qu’il s’est arrivé sur d’autres boites comme AAA ou Derichebourg, le « dialogue sociale » c’est avéré être un outil de plus dans les mains du patronat pour canaliser la colère des travailleurs et leur empêcher de construire une réponse à la hauteur en s’appuyant sur ses propres méthodes : les assemblés, la grève, l’unité des salaries et des syndicats et la coordination du secteur.

Face à l’enfumage du « dialogue sociale » la CGT Daher a décidé de faire un pas en avant. Comme l’écrit le syndicat dans son tract d’appel à la grève et au rassemblement de ce jeudi 1er octobre « nous salariés de Daher n’acceptons plus cette situation et refusons d’être les victimes d’une crise qui chez Daher a commencé bien avant la crise COVID ». En effet ce n’est pas au travailleur de payer les frais de crise sanitaire et économique alors que le patronat a accumulé des bénéfices milliardaires lors de ces derniers années. Tel que le rappel le syndicat, « si Daher existe c’est grâce à nous et à nos compétences »

Ce premier pas consistant à chercher à construire un rapport de forces en dehors des cadres de négociation est le seul qui peut stopper a terme l’offensive patronale qui frappe le secteur. Pour gagner en force les salariés de Daher pourront aussi, se tourner vers la Rencontre des salarié.e.s de l’aéronautique qui a déjà eu lieu pour une première fois à Toulouse le 17 septembre et qui a avant tout pour objectif de coordonner l’ensemble des travailleurs de l’aéronautique qui le souhaitent, syndiqués ou non, afin combattre contre tout suppression d’emploi et toute baisse de salaire ainsi que de s’organiser sur leurs lieux de travail sous la forme d’assemblées pour refuser les plans du patronat. Comme le rappel la déclaration qui ont sorti les salariés de l’aéronautique réunis ce 17 septembre : Si on touche à l’un on touche à tous !

 

Publié par REVOLUTION PERMANENTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :