Assassinat barbare d'un enseignant à Conflans-Sainte-Honorine: Macron annonce des "actions concrètes". Ben voyons!

par Syndicat CGT Le Meux  -  19 Octobre 2020, 09:23  -  #Notes d'information Cgt Unilever

Assassinat barbare d'un enseignant à Conflans-Sainte-Honorine: Macron annonce des "actions concrètes". Ben voyons!

Cette image vaut mieux, je crois, qu'un très long plaidoyer en faveur de la liberté d'expression.

 

Mais revenons sur la politique politicienne, qui a de beaux jours en France, celle qui est le commis du capitalisme.

Les chambellans du palais de l'Elysée étaient présents place de la République à Paris. En tête, Jean Castex, le clone d'Emmanuel Macron, et Jean-Michel Blanquer, ministre de l'éducation nationale, qui n'avait pas dit un mot lorsque Christine Renon, directrice d'école, s'était suicidée. Dans sa dernière lettre, elle mettait en cause l'Education nationale, ses conditions de travail, ou encore les réformes incessantes et contradictoires. Elle détaillait son épuisement et sa solitude.

Il y avait aussi Marlène Schiappa, ministre de la Citoyenneté auprès du ministre de la police, Gérard Darmanin. Mais qu'a fait justement la police dans ce lâche et abominable attentat? Mediapart révèle que l'assasin, ayant décapité Samuel Paty, avait diffusé fin août sur Twitter un photomontage mettant en scène une fausse décapitation. Son compte avait fait l’objet de plusieurs signalements aux forces de l’ordre ces derniers mois. Et puis il y a ce fanatique de la sphère facho-islamiste qui, fiché S et depuis 20 ans en France, répand sur les réseaux sociaux sa haine. Que faisait la police, celle de Hollande président et celle bien entendu d'un ex-banquier d'affaires assis à l'Elysée.

Plainte avait été déposée par Samuel Paty contre la haine fanatique à son encontre. Qu'ont fait la Justice et l'Education nationale?

Il y avait également place de la République à Paris, les représentants de l'actuel gouvernement, mais aussi ceux d'hier et d'avant-hier. Lesquels ont fait, et font toujours amis-amis pour faire le business du capital, avec les pétro-monarchies du golfe, toutes creusets du fanatisme religieux dans le monde. La charia est la loi au Qatar qui, par le biais d'un fonds international d'investissements, sponsorise le PSG foot-pro.

Au-delà de la solidarité et du recueillement, nécessaires et légitimes, ne nous laissons pas aveugler par l'union nationale autour de la politique politicienne. Rappelons-nous que, lors du procès du nazi SS Klaus Barbie à Lyon, en 1987, le FN défilait dans la ville contre la Justice.

Oui, si nous les premiers de corvées, réfléchissions pour lutter tous ensemble et renverser le vieux monde.

 

Sinon, ce dessin de Philippe Geluck. Ce n'est pas très gentil. Mais je l'assume entièrement.

Assassinat barbare d'un enseignant à Conflans-Sainte-Honorine: Macron annonce des "actions concrètes". Ben voyons!

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :