Les questions auxquelles MACRON n'a pas répondu ... et qui ne lui ont pas été posées

par Syndicat CGT Le Meux  -  15 Octobre 2020, 14:14  -  #Notes d'information Cgt Unilever

SOURCE : le site de Jean LEVY

 

 

Ce mercredi 14 octobre, le président de la République s

e faisait interwiever sur TF1 et France2 sur la pandémie qui

sévit en France depuis février dernier, et sur les moyens qu'il

envisageait pour enrayer définitivement la Covid 19 dans notre

pays.

Disons-le tout net :  Emmanuel Macron n'a pas répondu aux

questions que les journalistes ne lui ont pas posées. 

Faisons-le à leur place.

"Vous semblez craindre par dessus tout de revoir nos hôpitaux dont les couloirs seraient, comme au printemps dernier, encombrés de malades soignés pour le Covid, et que cette image de désolation fasse le tour du monde, créant pour vous une situation intenable en France.

Mais, Monsieur le Président, qui est responsable de cette situation ?

Combien avez-vous fermé de lits d'hospitalisation depuis votre installation à l'Elysée ? Car c'est bien votre politique visant à "rentabiliser" l'hôpital qui a mené à la pénurie actuelle. *

Vous nous direz que vos prédécesseurs, Sarkozy comme Hollande, en ont fait autant.. 

Certes, mais c'est vous qui avez nommé Olivier Véran ministre de la Santé, alors que ce dernier avait été chargé en 2016 par la  ministre de la Santé de l'époque, Marisol Touraine, du pilotage du "Comité de réforme du mode de financement des établissements de santé"; autrement dit de réduire les charges des hôpitaux en réduisant entre autres, le nombre de lits d'hospitalisation.

C'est donc un "spécialiste" que vous avez nommé ministre...Et il a bien répondu à  vos attentes...

D'autre part, vous annoncez, comme une évidence que le coronavirus va sévir jusqu'à l'été prochain. Cette déclaration étonne :

Ou vous n'avez guére confiance dans les mesures que vous prenez quant à leur efficacité, ou vous nous menez en bateau quant au but recherché en insufflant un climat de peur pour mieux tenir notre peuple politiquement désarmé. 

Et puis, il faudrait nous expliquer que, là où elle a commencée, en Chine pour être précis, l'épidémie s'est éteinte depuis avril dernier, et toutes les restrictions levées à cette date pour la population. Les miliers de ressortissants étrangers - dont beaucoup de Français comme le médecin Philippe Klein, établis à Wuhan, confirment cette victoire remportée dur la Covid 19. Celui-ci serait plus résistant en France, ou les moyens mis en oeuvre pour le juguler ne sont pas les mêmes à Paris et à Pékin ?

Vous avez aussi, monsieur le Président, insisté sur votre volonté de protéger notre économie en vous refusant de ptendre des mesures plus contraignantes, tel le confinement pur et dur. Donc, chacun devra normalement se rendre au travail, utiliser le métro pour s'y rendre et revenir chez lui pour faire dodo.

Il faudrait alors nous prouver qu'un atelier chez Renault, une salle des marchés,  chez Auchan le samedi matin, des transports bondés, sont bien plus salubres que le bistrot du coin...

Mais, soyons justes ! En tant que Président, vous nous avez appelés à aérer nos logements trois fois par jour, au moins...

Merci, monsieur le Président.

 

*4.172 lits d’hospitalisation complète ont bien été supprimés entre le 31 décembre 2017 et le 31 décembre 2018

 

 

Publié par FSC

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :