Qu'est-ce qui est essentiel dans la vie d'un être humain? Telle est la question, comme dirait Shakespeare qui n'est pas une marque de lessive sur le e-commerce

par Syndicat CGT Le Meux  -  3 Novembre 2020, 16:42  -  #Notes d'information Cgt Unilever

Qu'est-ce qui est essentiel dans la vie d'un être humain? Telle est la question, comme dirait Shakespeare qui n'est pas une marque de lessive sur le e-commerce

En tout cas, question commerce essentiel, le gouvernement d'un ex-banquier d'affaires va pondre un décret en ce sens ce mardi 3 novembre 2020. Quant aux municipalités, avec leurs arrêtés ouvrant le petit commerce de proximité malgré l'interdit gouvernemental, combien d'entre elles ont signé pour des implantations de grandes surfaces commerciales dans leurs communes ou agglomérations de communes, tout en accordant de bosser plus de dimanches que la loi le permet ?

 

Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois, dit un vieux proverbe. Mais cela est hélas de tous les temps.

A Villeneuve d'Ascq (59), pas de gel hydroalcoolique pour mes deux petites-filles, respectivement en maternelle et en CP. La directrice de l'école a puisé dans les fonds de la coopérative scolaire pour en acheter. C'est à dire que les parents payent ainsi un produit de première nécessité essentiel dans le protocole sanitaire scolaire dit "renforcé". Quant au masque, au moins deux par jour dès le CP, toujours pris dans la poche des parents.

Un autre de mes petits-enfants, né en Normandie dans le 27, a voulu s'initier à une activité sportive les mercredis. Ses parents ont dû acquitter une licence. Mais avec le confinement, plus d'activité sportive pour les clubs amateurs et aucun remboursement de la licence. Heureusement, à 6 ans, mon petit-fils ne regarde pas Bfmtv et tutti quanti. Sinon, c'était la cata pour éveiller son jeune esprit.

Les grandes surfaces commerciales, qui inondent de pub les boites à lettres, vont faire du profit durant ce confinement bis. Elles en ont fait déjà lors du premier confinement. Mais qu'en sera-t-il de leurs salariés préposés à des rayons de commerce non essentiel?

Amazon, en revanche, poursuit son petit bonhomme de chemin dans le commerce libre et non faussé cher au capitalisme. Ce e-commerce vend tout et rien en ligne. Sans payer un fifrelin d'impôt ou presque pas en France, patrie de la Liberté, de l'Egalité et de la Fraternité. Même du papier-q est à vendre, dit sa pub en ligne, "un vaste choix à sa boutique épicerie". C'est dire.

 

Dites, amis et camarades qui me lisez, stop ou encore ?

 

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :