SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

Syndicat CGT Unilever HPCI France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
4 FEVRIER : le Procès de SANOFI

CGT- SANOFI  : « Voici les infos du jours 01 02 21 »

  • 1er février Grève reconductible, les sites de Neuville sur Saône, Maisons Alfort, Sisteron, Mourenx, Tours,  Amilly, répondent favorablement à l’appel de national à la grève de la coordination CGT SANOFI. D’autre sites devraient rejoindre l’action dans la semaine comme les sites de Marcy l’étoile, Val de Reuil.

Participation à cet appel du 1er février, très bonne participation sur Maisons* Alfort et Sisteron, bonne participation honorable sur Mourenx et Neuville/Saône, mauvaise participation sur Amilly  distrib. Pour l’instant pas de retour des autres sites en grève.

*retour CGT Maison Alfort « Belle mobilisation, blocs à l’arrêt,  50 salariés devant le site, mais en règle générale grève bien suivis ( beaucoup de salariés chez eux) RG, préfecture, la BAC de maisons Alfort était présentr dès les premières minutes du rassemblement et les renseignements présent aussi… »

  • AG Vitry RECHERCHE, tract appel à AG des salarié-e-s le 2 février.
  • 4 février appel rassemblement CGT SANOFI rue de la Boétie (procès SANOFI) , en plus des sites déjà en grève la CGT des sites il y aura  Vitry production et Recherche, Chilly,  Ambarès, ainsi la CGT SAF( tract en PJ)  qui appelle à la mobilisation pour le 4 février.

PROCES SANOFI

(54 rue de la Boétie)

Rassemblement 11h CGT SANOFI, début du procès 12h. Durée 1h.

Pour les sites qui seront en grève et ou en rassemblement ce jour en local, il y aura une diffusion en direct live de Facebook

Nous vous ferons parvenir un lien internet pour cette retransmission.

les chefs d’accusation :

– Trahison sanitaire

– Mise en danger de la vie d’autrui

– Avoir fait passer l’argent avant les gens

– Recours abusif a la sous-traitance

– Licenciements injustifiables

– Profits indécents

– Aggravation de l’état sanitaire des pays les plus pauvres

Répartition des rôles :

Juge : Anne Werner

La défense : François Ruffin (en Macron)

Procureur : Jean-Louis Peyren

Lecture des pièces : Aurore Juvenelle (Actrices) et Antoine Martin (acteur)

Déroulé du procès :

Ouverture par le juge qui appelle les témoins et les pièces à conviction.

Pièce à conviction : lettre de Claire (DEPAKINE)

Témoin : Marine Martin (Présidente ASSO des victimes de la Dépakine « APESSAC »)

Pièce : Lettre du Lantus

Témoin : Burgalat (Président de l’association « diabète et méchant »)

Pièce : Article presse Midi libre

Témoin : Sanofric

Pièce : Cash investigation (transparence du médicament)

Témoin : Jérôme Martin (Co-fondateur de l’observatoire et de la transparence de la politique du médicament)

Pièce : Romainville Annick Lacourt (Retraitée salariée et militante CGT Romainville)

Témoin : Blanco (Secrétaire FNIC) + Cohen Laurence (Sénatrice PCF)

Pièce : Mourenx

Pièce : Dolder + Rotschild + les ministres + légion d’honneur

Témoin de la défense : Ruffin (Député LFI)

Pièce : Vaccin Mise à disposition des chaines de prod

Témoin : Darhéville (Député PCF)

Synthèse par le procureur :

Jean-Louis Peyren

La Défense :

François Ruffin

 Du coté média nous devrions avoir  (retour de Fabien) : TF1, BFM, Canal+ et France 3 au 4 devant la Boetie, Pour France 2 c’était déjà fait par un certain Jean-Pascal (mélange de prénom lol). Euronews devrait venir mais pas certain (mais ils ont un droit de partage d’image avec France 3). LCI et TF1 c’est la même chose, France-info reprendra les images de F2 ou F3.

Côté youtubeur, on devrait avoir Usul, potentiellement.

Côté presse internet et écrire : Libération, l’humanité, Figaro, Les Échos, Le Parisien, Komboni, Brut ça devrait être OK.

Comme vous pouvez le voir beaucoup d’investissement interne CGT SANOFI et de contribution solidaire externe sont mobilisées pour que ce rassemblement soit une réussite , il faut maintenant que nos élu-e-s mandaté-e-s et salarié-e-s répondent présent.

Publié par FSC

Visiteurs

470490

 

Se syndiquer CGT ?

Certains diront « à être défendu », d’autres « à lutter tous ensemble ». En fait, les deux idées sont inséparables. Le syndicat sert à s’unir, à s’organiser et à agir collectivement pour se défendre dans la lutte des classes et conquérir de nouveaux droits.
Le syndicat d’entreprise est la base du syndicalisme, car situé au plus près du salarié. Il fonctionne avec les syndiqués qui proposent, orientent et décident de l’activité.

Articles récents

Hébergé par Overblog