SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

Syndicat CGT Unilever HPCI France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
En pleine crise économique et sanitaire, les députés augmentent leur dotation de 15%

La pandémie de Covid-19 a plongé l’économie mondiale dans la tourmente. L’actualité sociale est marquée par les luttes contre les plans de licenciement et les accords sur le temps de travail imposés par le patronat. C’est dans ce contexte que les députés ont décidé d’augmenter leur dotation de 15%. Il ne s’agit certes pas d’un salaire, mais cela montre la déconnexion des élus de la vie des travailleurs du pays.

Hausse des frais de timbres ?

Crédits photo : BFMTV

Une décision de l’Assemblée nationale fait polémique en ce début d’année. Les députés vont voir une de leur dotation augmenter de 15%. Cette dotation n’est certes pas une augmentation de salaire, mais rappelle la déconnexion des députés alors que l’actualité sociale est marquée par la crise du Covid-19 et ses conséquences.

Cette augmentation porte sur une dotation des députés dédiée à l’achat de timbres, de matériels informatiques ainsi qu’aux abonnements téléphoniques ou encore aux frais de taxi pour les députés et leurs assistants. Cette cagnotte va donc passer de 18 950 € à 21 700 € soit plus de 200 € par député. Officiellement, cette augmentation doit servir à faciliter l’acquisition de matériel afin de faciliter le télétravail pendant la pandémie.

Du côté des collaborateurs parlementaires, l’intersyndicale dénonce une mesure en contradiction avec les arguments présentés lors des négociations collectives, lors desquelles on leur a refusé une amélioration de leurs conditions de travail en prétextant des mesures d’austérité budgétaires. Elle rappelle ainsi que « l’humain doit passer avant le matériel ». La priorité devrait être aux conditions de travail.

Cette augmentation est une augmentation de plafond, ainsi, ce n’est pas l’intégralité des 21700€ par député qui seront dépensés. A l’heure actuelle, seul 39 des députés ont dépensé l’intégralité de leur enveloppe, en moyenne c’est 54% du plafond qui est dépensé. Pour les défenseurs de la mesures, l’augmentation du plafond se justifie par l’augmentation des frais de timbres et de matériel informatique du fait de la pandémie.

Il convient de noter que face à cette augmentation de 15%, le SMIC n’a été augmenté que de 1% cette année. De plus, absolument tous les télétravailleurs, travailleurs partiels, etc. ont eu des frais supplémentaires similaires, liés au télétravail ou au travail en temps de pandémie, y compris des fonctionnaires. Pourtant, pas l’ombre d’une augmentation pour eux pour compenser ces frais. Encore une fois, en ces temps de crises, le gouvernement prouve sa déconnexion et ses priorités.

Publié par REVOLUTION PERMANENTE

Visiteurs

470490

 

Se syndiquer CGT ?

Certains diront « à être défendu », d’autres « à lutter tous ensemble ». En fait, les deux idées sont inséparables. Le syndicat sert à s’unir, à s’organiser et à agir collectivement pour se défendre dans la lutte des classes et conquérir de nouveaux droits.
Le syndicat d’entreprise est la base du syndicalisme, car situé au plus près du salarié. Il fonctionne avec les syndiqués qui proposent, orientent et décident de l’activité.

Articles récents

Hébergé par Overblog