SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

Syndicat CGT Unilever HPCI France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux

SOURCE : Histoire et Société

 

 

Hier ces photos nous sont parvenues envoyées par les communistes indiens, le gouvernement bloque internet, prétend empêcher que ces voix soient entendues…

Il a des complices chez nous…

France inculture et le Nouvel Obs ont leur “bonnes œuvres”, leurs indignations sélectives pour bobos confondant l’état du monde avec le club med et l’opinion internationale avec le quarteron impérialiste se partageant les sommes très officiellement allouées par la NED, inscrites au budget des Etats-Unis pour la propagande.

 

La plus grande démocratie du monde selon eux ... Mais totalement aveugles à la plus grande grève du monde ( des dizaines demillions de grévistes !

 

Ne leur demandez pas de s’intéresser à ce qui se passe du côté des immenses manifestations en Inde. Pour eux l’affaire est bouclée, l’Inde même si elle a à sa tête un nationaliste d’extrême-droite qui prétend nier les droits de millions d’indiens pauvres, s’appuyer sur un cocktail de néo-libéraux et de conservatisme de caste, organiser la répression des femmes et de la jeunesse, est “une grande démocratie”. Alors que la Chine qui sort le peuple chinois de la misère, a fait faire un bond inouï à la condition féminine est l’objet de leur campagne de haine.

France inculture et le Nouvel Observateurs avec la bande de bobos qui se la joue tout Paris sans le moindre talent ne dit mot sur l’enfermement du jeune rappeur espagnol, pas plus que sur Julien Assange mais se cherche un héros en la personne de Navalny, un autre individu raciste, nationaliste et que même Amnisty International a renoncé à présenter comme un prisonnier politique.

Cela fait des années que cela dure, que ces gens se sont attribués le droit de parler au nom de la gôche pour mieux l’enchaîner à l’atlantisme et au capital.

Ces gens-là ont prétendu monopoliser les plateaux de télévision sans avoir la moindre œuvre digne de ce nom à offrir à la France, médiacrates,idéologues, ils se la jouent défenseur des droits de l’homme.

Ils ont organisé le désaveu de la culture, en ont fait un conformisme étouffant et l’ont coupé du peuple. Non seulement ils se sont vendus mais ils ont contribué à étouffer la création et la pensée française dans un académisme du politiquement correct – voir de l’écriture inclusive incorrecte elle- en répondant au moindre signal d’avoir à relayer es campagnes lancées par l’impérialisme…

Qui accorderait le moindre statut d’intellectuel à un BHL, un Gluksman père ou fils, ou à un Michel Onfray, l’aura d’un Victor Hugo à des histrions sans envergure, des plagiaires si ce n’est parce qu’ils se la jouent comme victimes de l’université et du savoir…

Tout est comme ça, la dissidence encombrée de micros et de caméras, la fausse solitude des réseaux de copains-coquins… Macron est l’ultime métamorphose de ce cynisme de petits maîtres… Qui a humilié le peuple, lui interdit son théâtre de Boulevard, son Almanach Vermot des citations hâtives…

Ils ont contribué à faire de la courtisanerie autour de Mitterrand et des manies d’un vieillard aux sympathies vichyssoises de toujours, en train de se décomposer, la figure de leur gauche… Ils ont agi pour transformer la tannée que prenait l’impérialisme au Vietnam en sauvetage humanitaire des boat people… Ils ont accompagné le néolibéralisme de leurs couplets sur le caractère répressif du service public, l’école, l’hôpital… Ils ont méprisé les grévistes, humilié les combattants, Ils ont accompagné toutes les expéditions de l’empire qu’il s’agisse du démantèlement de la Yougoslavie, de l’Irak, de la Libye, les expéditions en Afrique de leur petite musique contre les “dictatures” désignées… Ils ont osé même avec Robert Ménard dans leur opération aux champs Élysées s’attaquer à Fidel Castro et au peuple cubain.

France inculture et Le Nouvel Obs peuvent toujours compter sur quelques médiocres, désireux de notoriété, pour apporter leurs voix et leur signature à la campagne en sauvetage d’un imaginaire génocide des ouïghours… ils le feront sans même songer à vérifier ce qu’il en est de cette nouvelle affaire des bébés en couveuse de Saddam Hussein… ils signent pour être publiés…

Mais ces millions d’agriculteurs qui réclament le droit à la vie, le respect de la planète ne les intéressent pas, pas plus qu’Assange et Pablo Haze… Et ce sont ces gens-là qui osent revendiquer la liberté pour partage… dans une France dans laquelle monte une misère qui ne les concerne pas pourvu qu’ils aient un public de leurs semblables.

Le Nouvel observateur et la presse de même type, a au moins un financement qui va avec son discours, d’ailleurs quand on a pour direction un Serge Raffy (chroniqueur récurrent à france Inter) qui a commis en 2003, dans le cadre de l’opération Ménard financée par la NED, le plus ridicule des ouvrages sur Fidel Castro, “Castro l’infidèle, une indignité intellectuelle et morale, le best seller d’une saison d’indignité on n’a aucune peine à recueillir les errances de Raphaël Gluckscman, le stipendié du cocaïnomane dictateur géorgien de l’époque, ces gens là sont de même liens.

Mais France inculture nous abreuve du même brouet au nom du service public, à nos frais… et ils interdisent , censurent , assurent la promotion des mêmes…

Qu’il me soit permis face à ces campagnes serviles, ces désinformations dont ces gens sont capables d’encourager ceux qui de plus en plus nombreux désormais interviennent dans les réseaux sociaux pour dénoncer cet endoctrinement qui parfois comme dans le cas de France inculture est opéré avec nos impôts… et au nom de la culture, donc de la France…

S’ils veulent soutenir leurs médiocres réseaux qu’ils accordent au moins le droit à la parole à d’autres voix… mais ils ont érigé eux et leurs semblables, la censure en vertu morale… Il y a ce qui se dit et ce que l’on doit taire avec pour seul critère l’intérêt de l’impérialisme, pimenté d’un libertaire des mœurs… jusqu’à quand ? Weimar proclamait le droit au licencieux tandis que se votaient les lois répressives contre le prolétariat voué au chômage, jusqu’au jour où l’ensemble a été livré au fascisme encourage, entretenu…

J’ai connu le temps d’autres intellectuels… Aragon bien sûr… ces salopards pardonnent à Céline toutes les collaborations, mais pas à François la Colère, au résistant, au communiste…

Mieux vaut Hitler que le Front populaire reste leur slogan… on assure la publicité de Mein Kampf mais on se signe devant son vainqueur devenu leur point godwin du totalitarisme… J’ai connu d’autres intellectuels parfois en colère contre les communistes et je me souviens encore de ce repas dans un restaurant de la Bastille auquel m’avait convié Bourdieu tout près de son logis rue de la Mule noire… Peu de temps avant sa mort… Il m’a dit son inquiétude devant le triomphe de l’extrême-droite, la restauration de l’idéologie nazie… Il pensait qu’il fallait fédérer les forces de gauche… Et la politique demeurait le sport de combat de ce sociologue.

Danielle Bleitrach

Publié par FSC

Visiteurs

463616

 

Se syndiquer CGT ?

Certains diront « à être défendu », d’autres « à lutter tous ensemble ». En fait, les deux idées sont inséparables. Le syndicat sert à s’unir, à s’organiser et à agir collectivement pour se défendre dans la lutte des classes et conquérir de nouveaux droits.
Le syndicat d’entreprise est la base du syndicalisme, car situé au plus près du salarié. Il fonctionne avec les syndiqués qui proposent, orientent et décident de l’activité.

Articles récents

Hébergé par Overblog