SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

Syndicat CGT Unilever HPCI France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
SOURCE : Ouest France

 

Ils étaient au moins 200 ce mardi matin dès 9 h sur le parvis de la Maison de l’agglomération au Péristyle. Deux cents agents mobilisés et présents contre l’application (au 1er janvier 2022) du passage aux 1 607 heures annuelles de travail dans la Fonction publique. Un texte voté en 2019 par le Parlement. Une loi qui rend illégale les congés particuliers que les collectivités pratiquaient jusqu’alors.

« Si nous connaissons une mobilisation aussi massive ce matin, soulignent à l’unisson Ludovic Radiguet (CFDT) et René Guédo (CGT), c’est aussi parce que la situation des agents ne cesse d’empirer. L’œuvre de démontage du service public avait déjà été entamée sous l’ancienne présidence. Elle se poursuit aujourd’hui. Nous avons voulu mettre les élus autour de la table des négociations. Nous avons essuyé un refus. Cette attitude a mis le feu aux poudres ».

« Simulacre de négociation »

Pour les personnels, il s’agit de défendre des acquis, obtenus dès 1983. « Nous nous érigeons contre cette loi sur les 1607 heures qui a des incidences très concrète sur nos jours de congés annuels, détaillent les deux syndicats. Si elle s’applique telle quelle, nous perdrons jusqu’à 12 jours de congés et de journées de solidarité. Il y a un différentiel de 42 h que nous pouvons tous facilement assurer. Nous le souhaitons et l’avons signifié à la direction qui ne nous a pas formulé de réponse écrite. Nous sommes confrontés, en réalité, à un simulacre de négociation. Parallèlement, ajoutent la CGT et la CFDT, le point d’indice n’augmente pas ».


« Limiter les conséquences »

De son côté, la direction de Lorient Agglomération, par la voix de Pascal Le Liboux, vice-président en charge des ressources humaines, indique « comprendre parfaitement l’insatisfaction des personnels face à cet état de fait. C’est la raison pour laquelle, nous avons, dès nos premiers échanges sur le sujet, mis en place deux groupes de travail composés des représentants syndicaux, des directeurs de services et d’agents volontaires. Ces deux groupes de travail sont chargés de faire des propositions afin de limiter les conséquences pour les agents et de trouver des solutions permettant de conserver ces jours sous une autre forme. »

Pascal Le Liboux ajoute : «Si nous en prenons acte, ce préavis de grève nous a donc étonné, nos relations étant bonnes par ailleurs, le calendrier étant respecté et les groupes de travail se passant dans un bon état d’esprit . La mesure essentielle consistant à remplacer les jours de congés par des journées de RTT, en ajoutant une heure de travail hebdomadaire, fait clairement consensus.

« Trop de cadres qui encadrent »

Pour la CGT et la CFDT, l’enjeu de la mobilisation est aussi celui de la qualité de service public rendu à la population. « Se battre pour nos acquis, c’est préserver notre qualité de vie et de travail. Les 650 agents de Lorient Agglomération ont une vraie conscience professionnelle. Aujourd’hui, la collectivité c’est trop de cadres qui encadrent. Une structure hiérarchique bien trop lourde, l’incarnation du millefeuille administratif. Quand Lorient Agglo évoque « l’optimisation » du service, il faut traduire par moins d’agents et un service public de moins bon niveau ».

Publié par FSC

Visiteurs

470490

 

Se syndiquer CGT ?

Certains diront « à être défendu », d’autres « à lutter tous ensemble ». En fait, les deux idées sont inséparables. Le syndicat sert à s’unir, à s’organiser et à agir collectivement pour se défendre dans la lutte des classes et conquérir de nouveaux droits.
Le syndicat d’entreprise est la base du syndicalisme, car situé au plus près du salarié. Il fonctionne avec les syndiqués qui proposent, orientent et décident de l’activité.

Articles récents

Hébergé par Overblog