SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

Syndicat CGT Unilever HPCI France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Quand Brice Hortefeux et Alain Duhamel banquettent dans un resto parisien clandestin

Brice Hortefeux, eurodéputé du parti de Sarkozy-Fillon et pointure éminente dans ce parti, était aussi ministre de la police sous Sarkozy président. Quant à Alain Duhamel, il est éditorialiste -dois-je dire de droite?- sur BFMtv. Eh bien Médiapart révèle qu'ils ont banqueté dans un resto clandestin parisien, le 30 mars dernier.

 

En fait, "un appartement reconverti en restaurant clandestin par le chef Leroy, placé en garde à vue dans l’affaire du palais Vivienne. Dans la lignée d’une petite élite politique, économique et médiatique qui s’affranchit sans grand scrupule des règles sanitaires en vigueur", écrit Médiapart.

Et Médiapart poursuit que dans cet appartement privé situé dans le 8e arrondissement de Paris, le chef Christophe Leroy proposait tous les jours “des menus entre 110 euros et 580 euros" à une “clientèle sélect”.

Le bon citoyen Brice Hortefeux pensait être “dans les clous" et a mouchardé que “beaucoup de monde” passait par le restaurant en question: “des entreprises, des élus”. M...., pas de prolos, comme c'est bizarre! Non?

Ben non, à 350 euros la bonne bouffe quand le Smic horaire net est à seulement 8 euros et 11 centimes!

Dès lors, quelques adresses prestigieuses parisiennes s'organisent depuis des mois pour accueillir un public trié sur le volet dans des arrière-salles ou des appartements attenants loués pour l’occasion. "La clientèle de ce genre de restaurant, ce n’est pas forcément des politiques à 100 %. Ce sont des patrons d’entreprise la plupart du temps et leur entourage. Les tarifs sont en moyenne de 350 euros par personne, et après cela peut aller plus haut selon les vins », explique un employé de ce resto clandé sous couvert d’anonymat et payé au black. Il rajoute, pour notre sécurité, "à chaque fois qu’une descente de police est prévue, le patron est avisé en amont ».

Mais que fait donc la police de l'Elysée?

La morale de cette histoire révélée par Médiapart est qu'il n'y a pas de morale.

Mais si nous renversions la table? Vraiment. Contre le capital-roi et ses soutiens à l'Elysée et ailleurs. Pas demain ni après demain. Mais dès aujourd'hui.

A moins de persévérer à coller à gauche des étiquettes les unes à côté des autres, ou les unes par-dessus les autres, pour les élections politiques à venir et sans programme d'avant-garde social, humain et démocratique. Alors là...

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Visiteurs

461354

 

Se syndiquer CGT ?

Certains diront « à être défendu », d’autres « à lutter tous ensemble ». En fait, les deux idées sont inséparables. Le syndicat sert à s’unir, à s’organiser et à agir collectivement pour se défendre dans la lutte des classes et conquérir de nouveaux droits.
Le syndicat d’entreprise est la base du syndicalisme, car situé au plus près du salarié. Il fonctionne avec les syndiqués qui proposent, orientent et décident de l’activité.

Articles récents

Hébergé par Overblog