SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

Syndicat CGT Unilever HPCI France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Agroalimentaire. Chez Knorr, les vilaines recettes d’Unilever

Salariés, syndicats et élus sont lancés dans une course contre la montre pour éviter la fermeture des usines alsaciennes et la perte de 261 emplois.

 

« Cela a été un non catégorique ! » Dorothée Unterberger, la secrétaire générale de l’Ustaf CGT (Union des travailleurs de l’agroalimentaire et des forêts), ne cachait pas son indignation, mardi dernier, à la sortie de la réunion au cours de laquelle les cinq syndicats de l’usine ont demandé à la direction de Knorr-Unilever un accord de méthode qui aurait permis de rallonger le délai de négociation du plan dit de sauvegarde de l’emploi (PSE), fixé à quatre mois. La loi le permet. La Direccte (ex-Inspection du travail) y était favorable. Mais pas la direction, qui veut aller vite.

 

Le groupe est connu pour ses restructurations et délocalisations

 

Fin mars, elle annonçait la fermeture totale des deux usines de soupe, liquide et déshydratée, implantées à Duppigheim, un village situé à une quinzaine de kilomètres au sud-ouest de Strasbourg. La direction justifiait sa décision par une baisse « structurelle » des ventes de soupe industrielle, ainsi que par un sous-emploi des capacités de production du site, qui ne tournerait qu’à 40 % de ses moyens. « Ils disent tout et son contraire », estime André Hemmerlé, le secrétaire général adjoint CGT de l’Ustaf, qui rappelle que, depuis que la multinationale Unilever s’est emparée, en 2000, des usines Knorr, installées en Alsace depuis 1953, le groupe néerlando-britannique n’a eu de cesse de les vider de ses productions, sans y réaliser de nouveaux investissements nécessaires. « C’est une stratégie de déshabiller la production sur les sites pour y faire des profits », complète Dorothée Unterberger. Ainsi, en 2007, le secteur de recherche et développement avait été transféré en Pologne. Et, en 2014, la production de soupes déshydratées, délocalisée en Allemagne, avait déjà entraîné un PSE pour 41 salariés. La relocalisation, dans le même temps, de la production de Maizena n’avait eu aucun effet positif, selon les syndicats. Cette fois, ce sont 261 emplois qui sont directement menacés par la fermeture du site, ainsi que plusieurs centaines d’emplois dans la sous-traitance. Lors de la manifestation devant l’usine, le 28 avril, des élus locaux ont avancé le nombre de 700 emplois induits, dans les secteurs du transport, du stockage et de la maintenance. Les cinq organisations syndicales de l’usine font front pour défendre le maintien des activités du site alsacien, accompagné de nouveaux investissements. Ils rappellent que, si le groupe Unilever est connu pour ses restructurations et ses délocalisations – par son volume de vente, la multinationale, implantée dans plus de 100 pays, est le quatrième groupe mondial du marché de l’agroalimentaire –, il peut aussi être combattu victorieusement. En 2014, la lutte menée par les salariés à la suite de la fermeture par Unilever de l’usine de Thé Éléphant à Gémenos, près de Marseille, avait abouti, à l’issue de 1 336 jours d’occupation des locaux, au versement d’indemnités et au rachat des machines, permettant la création d’une Scop par les salariés. Unilever envisage de conserver en France la part de production (53 %) destinée au marché français, en la confiant à un sous-traitant. « Pourquoi pas à Duppigheim ? » questionne Dorothée Unterberger. Une pétition demandant le maintien de l’usine et des emplois dans le village alsacien a déjà obtenu plus de 23 000 signatures.

 

Publié par l'Humanité

Visiteurs

461354

 

Se syndiquer CGT ?

Certains diront « à être défendu », d’autres « à lutter tous ensemble ». En fait, les deux idées sont inséparables. Le syndicat sert à s’unir, à s’organiser et à agir collectivement pour se défendre dans la lutte des classes et conquérir de nouveaux droits.
Le syndicat d’entreprise est la base du syndicalisme, car situé au plus près du salarié. Il fonctionne avec les syndiqués qui proposent, orientent et décident de l’activité.

Articles récents

Hébergé par Overblog