SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

Syndicat CGT Unilever HPCI France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Leroy Merlin Mulhouse : la direction flique les salariés du magasin de Morschwiller-Le-Bas : un scandale !

Après avoir tenu des propos humiliants envers ses employés, le Directeur de magasin de Leroy Merlin Mulhouse s'emploie maintenant à l'espionnage de ses salariés, notamment à ceux engagés au sein de la CGT. Nous relayons les mots de nos correspondants là bas qui se battent pour les droits des salariés et contre toutes formes de discriminations !

Patrons-voyous

Décidément, le Directeur du magasin Leroy Merlin de Mulhouse n’arrête pas de faire parler de lui !

Après avoir eu des attitudes plus que préjudiciables, entre harcèlement, insultes et menaces, il avait défrayé la chronique il y a 2 mois en disant à un salarié : « Quand je parle tu écoutes et tu fermes ta gueule ! Ne ne me regarde pas comme ça ! Baisse les yeux ! Je vais t’appendre a me respecter toi... »

Un appel a la grève, et une mobilisation de la CGT du Haut-Rhin avait eu lieu pour rappeler que l’esclavage était aboli, et que tous les salariés ont droit au respect et à la dignité. Révolution Permanente avait mis sur la place publique ces agissements.

D’après la Direction de Leroy Merlin, le Directeur aurait été sanctionné, mais cela reste très hypothétique. Pourtant, malgré cela, il faut croire que la Direction de Leroy Merlin Mulhouse a les oreilles bouchées, et qu’il n’y a eu aucun changement sur le management interne, bien au contraire !

De nouvelles révélations indiquent que le Directeur du magasin donne pour consigne au responsable de l’entreprise de sécurité « Phenix Securite » de fliquer les salariés...et en particulier ceux de la CGT !

Une mise sous surveillance de la CGT par la direction du Leroy Merlin

Tout a été mis en place pour surveiller les salariés : Détournement des systèmes de vidéo-surveillances, compte-rendu réguliers au Directeur du magasin par le responsable de l’entreprise de sécurité (avec photos des salariés, temps de pause pris...), etc.. Il suffit de se rendre sur le site Facebook de la CGT Leroy Merlin pour y voir des extraits des témoignages d’agents de sécurité, qui corroborent cette surveillance des salariés (et particulièrement des membres de la CGT).

La CGT Leroy Merlin ne laissera pas passer ça, et a déjà transmis toutes les pièces à son avocat pour mener toutes les actions en justice possibles. Le patronat essaye par tout les moyens de contrôler et faire des dossiers sur leur salariés, afin ensuite de pouvoir se débarrasser des militants qui osent se mettre sur la route des employeurs.

Nous avons pu le voir chez Ikea, condamné il y a quelques jours à 1 Million d’Euros d’amende pour avoir fliqué salariés et clients. Dans de telles affaires, il ne faut surtout pas garder l’arme au pied, mais le faire savoir, via les médias et les réseaux sociaux, afin de faire comprendre au patronat que les salariés et les organisations syndicales ne se laisseront jamais intimider, mais passeront a l’offensive !

Le fichage, et l’espionnage, une pratique courante chez Leroy Merlin ?

Cette affaire d’espionnage des salariés rappelle aussi les pratiques de fichage des salariés ayant eu lieu à la plate-forme logistique du Leroy Merlin de Valence. En effet, en 2017, un fichier avait été découvert, listant les intérimaires, avec des commentaires révoltants : « Veut le beurre et l’argent du beurre », « Vicieux », « Décès dans sa famille », « Beurk », « Boulet ».. La Direction de Leroy Merlin avait alors « condamné fermement les propos contenus dans ce fichier » qui « ne correspondent en rien à la gestion du personnel prônée dans l’entreprise »... De belles paroles, mais comme d’habitude, aucune réaction concrète de l’Entreprise ! 4 ans plus tard, force est de constater que les bonnes vieilles pratiques patronales nauséabondes n’ont pas changées... et que chaque jour les limites sont repoussées !

Il y a quelques semaines, nous dénoncions qu’une cheffe d’entreprise avait commandité un assassinat contre un syndicaliste CGT, en échange de 75 000 euros ! Doit-on s’inquiéter de la prochaine étape au Leroy Merlin de Mulhouse ?

Par ces dernières lignes, nous tenons aussi à informer qu’un salarié autre que la CGT (aussi fliqué par la Direction du Leroy Merlin de Mulhouse) a fait plusieurs allusions au suicide suite aux révélations d’espionnage sur sa personne. La CGT du magasin lui apporte tout son soutien !

Jour après jour, la CGT se bat, et continuera à se battre, pour faire respecter les droits des salariés, lutter contre toutes les formes de discriminations, et les dérives managériales !

Ceux qui font tourner la boutique, ce ne sont pas les DRH, ni les directeurs... mais bien les salariés, sans qui rien ne se fait.

Et c’est bien cela notre force !!!

Seule la lutte paie !

Affaire a suivre...

Publié par REVOLUTION PERMANENTE

Visiteurs

470490

 

Se syndiquer CGT ?

Certains diront « à être défendu », d’autres « à lutter tous ensemble ». En fait, les deux idées sont inséparables. Le syndicat sert à s’unir, à s’organiser et à agir collectivement pour se défendre dans la lutte des classes et conquérir de nouveaux droits.
Le syndicat d’entreprise est la base du syndicalisme, car situé au plus près du salarié. Il fonctionne avec les syndiqués qui proposent, orientent et décident de l’activité.

Articles récents

Hébergé par Overblog