SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

Syndicat CGT Unilever HPCI France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux

Voilà la situation qui menace l'hôpital public que le pouvoir macronien s'acharne à détruire !

 

___________________________________

SOURCE : L'Yonne RépublicainePublié le 26/07/2021 

Deux jours de fermeture de l'accueil des urgences à Clamecy !

Deux jours de fermeture de l'accueil des urgences à Clamecy : dans l'Yonne, "pas de difficultés signalées" à ce jour
Publié le 26/07/2021 à 15h00
Deux jours de fermeture de l'accueil des urgences à Clamecy : dans l'Yonne, "pas de difficultés signalées" à ce jour
"Ces décisions exceptionnelles découlent d’une pénurie médicale en période estivale", expliquait Julien Kiszczak, directeur délégué au centre hospitalier de Clamecy, le 20 juillet dernier. Photo d'archives © BRERARD Pierre
Facebook Twitter Email Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte 
Membre du Groupement hospitalier de territoire Unyon, l’hôpital de Clamecy a été contraint, le 22 juillet 2021, de fermer l’accueil de ses urgences faute de personnel suffisant. Une situation qui pourrait se reproduire le 30 juillet. Les organisations syndicales demandent un renfort humain d'Auxerre.
"Le service des urgences de l’hôpital connaît sa première fermeture depuis sa création faute de médecin urgentiste pour assurer la continuité des soins aux seins du service", relate la CGT santé et action sociale du CH de Clamecy, dans un communiqué du 22 juillet.


Une situation inédite qui pourrait se répéter le 30 juillet prochain, et qui pousse l’organisation syndicale à solliciter les ressources médicales du GHT (*), "notamment celle du CH d’Auxerre afin de palier l’absence de continuité du service public d’urgence à Clamecy."

Pas de situation similaire dans les hôpitaux de l’Yonne

Une tension, que l’Agence régionale de santé n’a pas relevée dans les autres centres hospitaliers du département. "Pour l’instant, aux Urgences d’Auxerre, il n’y a pas de manque ou de difficultés constatés vis-à-vis d’éventuels manques de médecins", confirme Corine Rivière, du syndicat CGT du centre hospitalier auxerrois.

À quelques kilomètres plus au sud, à Tonnerre, "nous avons la chance d’avoir des effectifs adaptés, certains ont fait des concessions pour réduire un peu leurs vacances, mais à ce jour nous n’avons pas de difficultés, même si nous ne sommes pas l’abri d’un imprévu", témoigne Sophie Labart, la directrice. 


(*) Le GHT Unyon comprend les centres hospitaliers d’Auxerre, Tonnerre, Avallon, Clamecy.

Caroline Girard

Publié par FSC

Visiteurs

468792

 

Se syndiquer CGT ?

Certains diront « à être défendu », d’autres « à lutter tous ensemble ». En fait, les deux idées sont inséparables. Le syndicat sert à s’unir, à s’organiser et à agir collectivement pour se défendre dans la lutte des classes et conquérir de nouveaux droits.
Le syndicat d’entreprise est la base du syndicalisme, car situé au plus près du salarié. Il fonctionne avec les syndiqués qui proposent, orientent et décident de l’activité.

Articles récents

Hébergé par Overblog