SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

Syndicat CGT Unilever HPCI France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Gérard Darmanin, ministre de la police: merci à saint Lacrymo qui a évité le pire

Cette capture d'écran sur Charlie Hebdo peut résumer l'outil incomparable utilisé par la police et les gendarmes mobiles pour maintenir l'ordre dit républicain. Arme chimique interdite en temps de guerre, mais autorisée en France contre des civils en temps de paix. Ah, notre patrie des droits de l'Homme et de la Lacrymo.

 

Auditionné gentiment par le Sénat, après l'énorme chaos intervenu avant et après le match Real de Madrid-Liverpool au Stade de France, Gérard Darmanin, reconduit comme ministre de la police par Macron bis -on ne change pas une équipe qui gagne- a reconnu toutefois:  "Il y a eu des gestes inappropriés et disproportionnés de la part de policiers ou de gendarmes mobiles" (...) notamment "l'utilisation disproportionnée des gaz lacrymogènes".

Ben oui, de la lacrymo en veux-tu, t'en veux pas, mais t'en auras quand même sur des enfants, des femmes et des supporters tous pacifiques, ça fait plutôt désordre que maintien efficace de l'ordre. Non?

En tout cas, il va être demandé, pas ordonné, au délégué interministériel des Jeux olympiques et aux grands événements -si, si, il existe vraiment- d'envisager "des règles différentes" de celle de la dispersion avec du gaz lacrymogène en cas "d'événements sportifs exceptionnels". Ouf, on respirera mieux peut-être sans l'appui sanctifié de saint Lacrymo.

Et pour les manifs?

Si vous n’avez jamais expérimenté les lacrymos, imaginez qu’on vous injecte du poivre dans les yeux tout en appuyant fortement sur la poitrine, cela en vertu de l’article R. 434–18 du Code de la sécurité intérieure : « Le policier ou le gendarme emploie la force dans le cadre fixé par la loi, seulement lorsque c’est nécessaire, et de façon proportionnée au but à atteindre ou à la gravité de la menace, selon le cas. »

Pour les manifs, ah ben non, il n'était question que de sports devant le Sénat, même qu'en guest star, il y avait la ministre dite des Sports de Macron bis.

En tout cas, comme écrit Charlie Hebdo: "On ne va pas regretter les tirs à balles réelles dans les foules. Les lacrymos sont peut-être plus démocratiques que les mitrailleuses, mais leur banalisation abusive relativise quelque peu ce côté démocratique. Et puis, si les flics tiennent tant à gazer les foules pour ne pas perdre la main, suggérons-leur de balancer du protoxyde d’azote… Autrement dit, du gaz hilarant. Au moins, il y aurait plus de monde dans les manifs."

Pour rire ou peut-être pas.

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Visiteurs

481311

 

Se syndiquer CGT ?

Certains diront « à être défendu », d’autres « à lutter tous ensemble ». En fait, les deux idées sont inséparables. Le syndicat sert à s’unir, à s’organiser et à agir collectivement pour se défendre dans la lutte des classes et conquérir de nouveaux droits.
Le syndicat d’entreprise est la base du syndicalisme, car situé au plus près du salarié. Il fonctionne avec les syndiqués qui proposent, orientent et décident de l’activité.

Articles récents

Hébergé par Overblog