SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

Syndicat CGT Unilever HPCI France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Le Top 10 des investisseurs d'Unilever soutient Peltz pour apporter de l'urgence

L'Allemand Flossbach von Storch, l'un des dix principaux actionnaires d'Unilever, soutient Nelson Peltz pour donner un coup de fouet au géant des biens de consommation, mais ne s'attend pas à des changements structurels majeurs, a-t-il déclaré jeudi.

L'Allemand Flossbach von Storch, l'un des dix principaux actionnaires d'Unilever, soutient Nelson Peltz pour donner un coup de fouet au géant des biens de consommation, mais ne s'attend pas à des changements structurels majeurs, a-t-il déclaré jeudi.

 

L'investisseur activiste milliardaire Peltz rejoindra le conseil d'administration d'Unilever en juillet, a annoncé la société mardi, mettant ainsi la pression sur le fabricant du savon Dove et de la mayonnaise Hellmann's alors qu'il revoit sa stratégie.

Les investisseurs d'Unilever ont été déçus par la performance médiocre de l'action de la société et par l'échec de l'offre d'achat de 50 milliards de livres (63 milliards de dollars) de la branche des soins de santé grand public de GSK en janvier.

"Nous partageons l'approche que Nelson Peltz a mise en avant dans d'autres entreprises", a déclaré Bert Flossbach, fondateur et membre du conseil d'administration, dans une déclaration envoyée par e-mail.

"Avec Unilever, également, il s'agit davantage d'améliorations constantes de la valeur de la marque et de l'exécution et moins d'un grand changement structurel comme une acquisition à grande échelle."

M. Peltz, qui dirige le fonds Trian basé à New York, est connu pour son intérêt pour les entreprises axées sur la consommation et pour proposer des changements opérationnels dans les sociétés du portefeuille du fonds spéculatif. Il a déjà siégé aux conseils d'administration de Procter & Gamble Co, Mondelez et Heinz.

M. Flossbach s'attend à un "sentiment d'urgence concernant les responsabilités nouvellement créées au sein de l'équipe de direction et la nouvelle gamme de segments", a-t-il déclaré.

Selon les données de Refinitiv Eikon, Flossbach von Storch, basé à Cologne, est le huitième plus grand actionnaire d'Unilever avec une participation de 1,01 % qui vaut actuellement 964 millions de livres (1,2 milliard de dollars).

Flossbach a, par le passé, soutenu qu'Unilever pourrait être plus efficace s'il était scindé. Ses derniers commentaires indiquent que les actionnaires donneront du temps à la direction pour redresser l'entreprise.

"Il y a maintenant un groupe d'investisseurs soutenant Unilever qui est orienté vers le long terme et constructif. La direction d'Unilever devrait considérer cela comme un atout", a déclaré M. Flossbach. "Elle dispose de la marge de manœuvre nécessaire pour s'améliorer sans se perdre dans le court-termisme."

Publié par www.zonebourse.com

Visiteurs

481311

 

Se syndiquer CGT ?

Certains diront « à être défendu », d’autres « à lutter tous ensemble ». En fait, les deux idées sont inséparables. Le syndicat sert à s’unir, à s’organiser et à agir collectivement pour se défendre dans la lutte des classes et conquérir de nouveaux droits.
Le syndicat d’entreprise est la base du syndicalisme, car situé au plus près du salarié. Il fonctionne avec les syndiqués qui proposent, orientent et décident de l’activité.

Articles récents

Hébergé par Overblog