SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

Syndicat CGT Unilever HPCI France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux

Envoi de Danielle de Clermont

 

Lacroix city St Herblain (44)

Les salariés de Lacroix City St Herblain subissent l’inflation comme tout le monde. A cela s’ajoute : l’absence de reconnaissance du travail, le manque de personnel, les bas salaires rattrapés par le SMIC…

Les salariés ont fait leurs calculs…

Mobilisés avec la CGT, ils sont en grève depuis hier pour revendiquer une augmentation générale de 6% des salaires.

Malgré l’impact de l’arrêt de travail sur la production du nouveau produit phare de l’entreprise, la direction ignore les salariés en lutte et leurs revendications et se contente d’esquiver la négociation en appliquant unilatéralement une hausse de 1.5% réservée aux salaires inférieurs à 2500€ bruts.

Manifestement, la direction ne montre aucun respect envers ces collaborateurs en faisant le choix de les ignorer.

Déception, colère, sentiment d’humiliation !

Aujourd’hui, plus de 60 salariés des équipes de matin et d’après-midi des ateliers Tolerie, Décor, Expédition, Application, Peinture ont reconduit la grève et sont rassemblés devant le site de ST Herblain pour leur deuxième jour de grève, décidés à gagner une réelle négociation. (6 impasse du bourrelier 44800 ST HERBLAIN)

 

La SAM (12)

Les salariés de la SAM ont été informés que le projet de réindustrialisation du site de la SAM ne pourrait pas aboutir. Et, ce malgré l’investissement de MH Industries, de la Région et de la communauté de commune, Renault et l’Etat n’ont pas eu la volonté de soutenir ce projet. La Région va faire malgré tout l’acquisition des bâtiments fin juillet et continuer à tout mettre en œuvre pour réindustrialiser le site de la SAM.

Le Gouvernement et Renault portent la responsabilité de cet échec, de la désindustrialisation du pays (Voir communiqué en PJ.)

 

Pommier (65)

Plus de 41 jours de grève pour les salariés de l’entreprise Pommier du groupe Cahors à Bagnères de Bigorre. On compte 95% des salariés en grève dans une lutte solidaire où les décisions se prennent collectivement. Malgré l’exemplarité de ce conflit, malgré la multiplication des initiatives, malgré une bonne visibilité dans la presse et malgré le soutien des élus locaux et de la population, le patron M. Libert ne fait aucune proposition et laisse pourrir le conflit.

Motion de soutien à nos Camarades à renvoyer au PDG du Groupe CAHORS, aux élus locaux et nationaux des Hautes-Pyrénées, aux représentants des services de l’Etat.(Voir en PJ)

La FTM-CGT appelle à la solidarité financière de tous les syndicats et structures. Vous pouvez adresser vos chèque à l'UD CGT 65 Bourse du travail5 Bd du Martinet 65000 Tarbes 

 

Sante au travail

Dispositif légal en cas de forte chaleur.(Voir dispositions légales en PJ)

 

Indecosa cgt

INDECOSA-CGT participe au Collectif de Défense du Nutri-Score.

Face à la recrudescence des attaques des lobbys, 36 associations de professionnels de santé, de scientifiques, de consommateurs et de patients ainsi que des ONG appellent les citoyens à signer une pétition pour défendre le logo nutritionnel Nutri-Score.(Voir communiqué de presse en PJ)

Publié par FSC

Visiteurs

489256

 

Se syndiquer CGT ?

Certains diront « à être défendu », d’autres « à lutter tous ensemble ». En fait, les deux idées sont inséparables. Le syndicat sert à s’unir, à s’organiser et à agir collectivement pour se défendre dans la lutte des classes et conquérir de nouveaux droits.
Le syndicat d’entreprise est la base du syndicalisme, car situé au plus près du salarié. Il fonctionne avec les syndiqués qui proposent, orientent et décident de l’activité.

Articles récents

Hébergé par Overblog