SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

Syndicat CGT Unilever HPCI France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux

Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Lutte contre la vie chère

jeudi 11 août 2022

A Mayotte, le SMIC est inférieur à celui de la France et de La Réunion. La CGT-Mayotte demande un alignement « en urgence », « alors que le coût de la vie ainsi que les cotisations sociales ne cessent d’augmenter selon le calendrier de rattrapage des cotisations nationales ».

Le décret du 29 juillet fixant le montant du SMIC fait réagir la CGT-Mayotte « Nous constatons une fois de plus que les salariés de Mayotte sont discriminés sur le taux de SMIC appliqué qui est de beaucoup inférieur au taux du SMIC horaire dans l’Hexagone et dans les autres départements d’outre-mer. »


« L’ordonnance du 25 octobre 2017 donne la possibilité au département de Mayotte comme aux autres départements d’outre-mer, Saint-Barthélemy et Saint-Martin d’appliquer un taux de SMIC supérieur au taux national. De ce fait, la CGT-Ma demande que le préfet de Mayotte, Délégué du Gouvernement organise une commission consultative du travail (CCT) en urgence afin, dans le cadre de l’article L.3423-3 du code du travail, de proposer un taux du SMIC pour Mayotte qui tiendrait compte à la fois de l’inflation locale et aussi du rattrapage que nous avons à faire pour aligner le taux du SMIC de Mayotte au taux national, soit 11, 07 euros.
La CGT-Mayotte demande que le taux du SMIC appliqué à Mayotte soit aligné en urgence au taux du SMIC appliqué dans l’Hexagone.
La CGT-Mayotte dénonce que le gouvernement depuis 2018 discrimine les salariés smicard de Mayotte alors que le coût de la vie ainsi que les cotisations sociales ne cessent d’augmenter selon le calendrier de rattrapage des cotisations nationales »

La CGT-Mayotte demande l’égalité immédiate du SMIC avec la France

Publié par FSC

Visiteurs

489256

 

Se syndiquer CGT ?

Certains diront « à être défendu », d’autres « à lutter tous ensemble ». En fait, les deux idées sont inséparables. Le syndicat sert à s’unir, à s’organiser et à agir collectivement pour se défendre dans la lutte des classes et conquérir de nouveaux droits.
Le syndicat d’entreprise est la base du syndicalisme, car situé au plus près du salarié. Il fonctionne avec les syndiqués qui proposent, orientent et décident de l’activité.

Articles récents

Hébergé par Overblog