SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

Syndicat CGT Unilever HPCI France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
© Getty Images

© Getty Images

Le groupe a dévoilé son plan d’action, très attendu du marché.

Le rapport relatif au 3e trimestre d’Unilever est comparable à ceux de ses concurrents. Comme le groupe a procédé à des relèvements de ses étiquettes (+5,8%) pour compenser l’inflation, ses volumes de vente ne se sont contractés que légèrement (-0,6%). Si son chiffre d’affaires (CA) a cédé 3,8%, à 15,2 milliards d’euros, c’est davantage en raison de l’effet de change (-8,0%) que des acquisitions et cessions (-0,6%). Nous retiendrons surtout que le groupe a dévoilé son plan d’action, très attendu du marché. Mi-2022, Nelson Peltz était entré au conseil d’administration d’Unilever après en avoir acheté 1,5 % des actions par l’intermédiaire de Trian Fund Management. Cet investisseur activiste américain a pour habitude d’acquérir des actions d’entreprises dans lesquelles il estime pouvoir créer de la valeur en les restructurant et en y réduisant les coûts. La performance d’Unilever n’est pas à la hauteur de son potentiel. Pour améliorer cette dernière, le plan prévoit qu’Unilever se concentrera d’abord sur 30 marques « motrices » qui représentent conjointement 70% du CA consolidé. Des investissements ne seront réalisés que dans ces marques et il ne sera procédé à aucune acquisition majeure. Viendra ensuite la simplification de l’organisation opérationnelle en vue d’accroître la productivité. Enfin, une culture de la performance sera créée. Une nouvelle équipe de direction conduira ces changements.

 

Conclusion



Le rendement nous paraît pouvoir augmenter sans trop de peine dans les années qui viennent. Le CA sous-jacent devrait gagner 3 à 5%. Si les marges progressent, le bénéfice net croîtra un peu plus rapidement. Avec en sus les rachats d’actions, une croissance de 5 à 7% du bénéfice par action semble plausible. Si l’on y ajoute le rendement du dividende (de près de 4%), le rendement passera à quelque 10% par an. Avec un ratio cours/bénéfice de 17, cette action qui plus est défensive est faiblement valorisée. D’où notre conseil d’achat.

 

Publié par Trends Tendances

Visiteurs

520655

 

Se syndiquer CGT ?

Certains diront « à être défendu », d’autres « à lutter tous ensemble ». En fait, les deux idées sont inséparables. Le syndicat sert à s’unir, à s’organiser et à agir collectivement pour se défendre dans la lutte des classes et conquérir de nouveaux droits.
Le syndicat d’entreprise est la base du syndicalisme, car situé au plus près du salarié. Il fonctionne avec les syndiqués qui proposent, orientent et décident de l’activité.

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog