SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

Syndicat CGT Unilever HPCI France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #INFO importante usine

Lors de la première réunion, le 17 décembre, et après avoir envoyé un courrier sur la remise d’information des salaires mini/maxi cadre, comme pour les autres catégories sociaux professionnelles.

Comme le prévoit le Code du Travail, nous devons avoir tous les éléments à notre disposition afin de préparer au mieux les négociations, hors la direction ne veut en aucun cas nous les donner. Elle est capable de rentrer dans les détails pour un certains montant mais des que sa dépasse les 50000€ on sent de la réticence !

Par la suite nous avons eu droit à leur présentation habituelle de la conjoncture et un état des lieux des usines, c’est sans surprise, on nous parle de tout ce qui ne va pas alors qu’une minorité se remplit les poches en exploitant la misère des autres.

Pour finir, le detail très précis des deux usines sur les RTT, apparement nous avons pas assez de jour de repos!

Le but de la direction est de mettre la totalité du budget sur les augmentations individuelles ou alors revoir certains de nos acquis, les RTT par exemple.

  Veuillez cliquer sur l'image ci-dessous pour prendre connaissance de nos propositions. 

4089927254 La direction remet sur la table la procédure en justice sur les ASC, en clair si nous l'arrêtons, il y aura la possibilité d'augmenter l'enveloppe!

 

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #FRALIB

hgfghgfgfhgfh(trytrytrujiyuiuouiouo

                                            Cliquez sur le lien ci-dessous pour prendre l'info (à partir de 1mn10)

http://www.lcm.fr/fr/emissions/id-4-le-journal-de-19h30

 

 

  

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Unilever Europe

 

Le syndicat FNV Bondgenoten a commencé à agir, le 28 février, après la rupture des pourparlers destinés à assurer aux salariés la garantie de conserver leurs droits et leurs prestations, notamment sur les retraites, et des garanties de travail, dans leur transfert de Unilever à Sodexo.

Dans une première série de mesures prise aux Pays-Bas, un groupe de salariés de l’usine Unox de Unilever à Oss a invité leurs collègues à déjeuner devant l’usine, le 28 février, en leur offrant le choix entre un 'sandwich pas frais sans suppléments' et un 'bon sandwich avec suppléments'.

Le géant anglo-néerlandais de l'alimentation et de la chimie a signé un accord avec Sodexo en 2012 sur l'externalisation de la gestion des services annexes de l'entreprise en Europe.

En conséquence, tous les salariés des‘services annexes de l’entreprise’ qui étaient directement employés par Unilever aux Pays-Bas ou qui étaient déjà externalisés chez un fournisseur de services, seront transférés chez Sodexo.

Il s'agit du personnel de nettoyage, de la restauration, de la sécurité et de l'accueil, soit environ 80 salariés, parmi lesquels des membres du syndicat FNV Bondgenoten, affilié à IndustriALL Global Union.

Selon la législation européenne sur le transfert de main-d'œuvre, certaines conditions, mais pas toutes, sont garanties après le transfert. Le transfert entrera en vigueur le 1er mai, et à cette date, les anciens salariés de Unilever assureront les mêmes tâches chez Unilever, mais à des conditions infiniment inférieures.

Unilever a rejeté les revendications syndicales sur la sauvegarde des conditions des travailleurs et travailleuses touchés. Les revendications étaient les suivantes:

  • Indemnisation pour perte sur les retraites – chez Sodexo, les travailleurs et travailleuses paieront davantage pour recevoir moins.
  • Garantie d'emploi de 5 ans.
  • Poursuite pendant 5 ans du bénéfice des hausses salariales structurelles prévues dans la convention collective Unilever.
  • Indexation de l’allocation personnelle pour compenser l'écart salarial entre Unilever et Sodexo.
  • Maintien de la rémunération des heures supplémentaires, de l'indemnité de travail en équipe et des autres allocations concernant la durée du travail, basées sur la convention collective Unilever. 
  • Pas de rupture de postes.
  • Maintien de plusieurs assurances d’invalidité au niveau de Unilever.  

FNV Bondgenoten calling for decent transfer terms for membersFNV Bondgenoten calling for decent transfer terms for members

Voir les commentaires

<< < 1 2

Visiteurs

470490

 

Se syndiquer CGT ?

Certains diront « à être défendu », d’autres « à lutter tous ensemble ». En fait, les deux idées sont inséparables. Le syndicat sert à s’unir, à s’organiser et à agir collectivement pour se défendre dans la lutte des classes et conquérir de nouveaux droits.
Le syndicat d’entreprise est la base du syndicalisme, car situé au plus près du salarié. Il fonctionne avec les syndiqués qui proposent, orientent et décident de l’activité.

Articles récents

Hébergé par Overblog