Nos vies valent plus que leurs profits La régression sociale ne se négocie pas, elle se combat ! SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPC

Unilever Logo

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPC

Syndicat CGT unilever HPC France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Notes d'information Cgt Unilever

ghjgfyfyuiuyuillkfasf

1er MAI 2013

MOBILISONS-NOUS !

 En Europe et en France, les mêmes politiques d’austérités, les mêmes attaques contre le monde du travail, les mêmes coupes franches dans les services publics, ont des conséquences dramatiques pour les travailleurs et la population. Aujourd’hui, de plus en plus de travailleurs sont des travailleurs pauvres, ne pouvant plus prétendre à faire vivre dignement leurs familles avec leurs salaires. Les politiques d’austérités imposées par la troïka dans la zone euro, dans le seul but de redonner confiances aux investisseurs financiers portent en elles, les germes de la précarisation des travailleurs et la paupérisation des peuples. Pendant ce temps, les détenteurs des capitaux voient leurs profits battre des records. La spéculation financière à outrance, les exonérations et niches fiscales, les paradis fiscaux, l’argent est là, il circule, il se terre, il est en surabondance. En France, en 2012, 172 milliards d’euros ont été versés au patronat sous diverses aides, à cela, 20 milliards ont été rajoutés par la dernière mesure gouvernementale. Pour les salariés, gel des salaires dans la fonction publique, stagnation des salaires dans le secteur privé, dégradation des conditions de travail, non reconnaissance des qualifications. Et si l’ANI du 11 janvier est retranscrite dans son intégralité dans une loi ? Une flexibilité et une insécurité !

Aucune de ces mesures ne pourra permettre une relance économique durable, pire, elles vont encore aggraver les inégalités. Nous avons besoin de réponses urgentes, cela passe par des augmentations de salaires, une sécurisation des parcours professionnels, un système social solidaire fondé sur les richesses créées par les salariés. Il nous faut un Etat porteur de politiques publiques ambitieuses et d’investissements d’avenir. Un autre modèle économique est possible, en mettant l’Humain au centre. Le 1er Mai puise son origine dans les luttes, partout les travailleurs font de cette journée, une puissante journée de solidarité internationale de la classe ouvrière. Une journée de lutte contre un système d’exploitation capitaliste qui prospère au détriment du social. Ce 1er Mai 2013, mobilisons-nous, pour le progrès social, pour l’emploi. Partout défendons nos intérêts de salariés.

L’Union Local CGT de la région de Compiègne appelle les salariés, les privés d’emploi, les retraités à participer à la manifestation le :

1er Mai 2013, à COMPIEGNE

à 10H00 COURS GUYNEMER

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Unilever Europe

Le président de la filiale espagnole du géant agroalimentaire Unilever, Jaime Aguilera, a été interrogé aujourd'hui par la police à Barcelone dans le cadre d'une vaste opération au cours de laquelle 26 personnes ont été interpellées pour "divulgation d'informations confidentielles", selon une source policière.
Toutes ces personnes, poursuivies pour "collecte et divulgation d'informations confidentielles" et, pour certaines d'entre elles, pour "corruption", ont été laissées en liberté, mais vont être entendues par un juge, a précisé cette source.
Ces informations "peuvent concerner l'administration publique, ou des particuliers, ou encore des entreprises", a ajouté cette source sans fournir plus de précisions.
Trois membres de la Garde civile aussi interpellés
Parmi les personnes interpellées figurent également trois membres de la Garde civile, un policier, un fonctionnaire des impôts ainsi que des détectives privés.
Le groupe anglo-néerlandais Unilever, fondé en 1930, est présent dans plus de 180 pays à travers le monde et vend notamment à deux milliards de consommateurs quotidiens des thés Lipton, des soupes Knorr ou des déodorants Rexona.
Jaime Aguilera est son président en Espagne depuis 2009.
Il a été procédé à ces interpellations dans le cadre de "l'opération Pitiusa", une enquête qui avait déjà permis il y a un an le démantèlement d'un réseau de trafic illégal d'informations.

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #FRALIB

 

COMMUNIQUE DES SYNDICATS CGT CFE/CGC,

ELUS ET REPRESENTANTS AU COMITE D’ENTREPRISE FRALIB GEMENOS, FNAF CGT ET UL CGT AUBAGNE    

 

Qui va arreter ces voyous jusqu'auboutistes d'UNILEVER?

Alors que la justice de notre pays a dit pour la troisième fois que la procédure conduite par la Société FRALIB était irrégulière, que le PSE présenté était nul, et par conséquent aussi les licenciements intervenus, voici qu’UNILEVER et FRALIB refusent d’appliquer la décision rendue, et invitent les salariés à se rendre complices d’une véritable fraude à la loi !!!

La FNAF CGT et l’Union locale CGT d’Aubagne entendent intervenir volontairement dans les procédures devant être évoquées le 25 avril prochain et relatives à des « pseudo-litiges » qui opposeraient une petite minorité de salariés à la Société FRALIB.

Ces procédures font suite à un courrier adressé par la Société FRALIB aux salariés concernés le 23 mars 2013.

Aux termes de ce courrier, la Société FRALIB invite les salariés à saisir le Conseil de Prud’hommes à l’effet d’être indemnisés.

Cette procédure s’inscrit dans le cadre d’une nouvelle tentative de fraude à la loi par la Société FRALIB ; fraude déjà sanctionnée aux termes de l’Arrêt rendu par la Cour d’Appel d’Aix en Provence le 28 février 2013.

Au lieu de respecter les obligations légales et d’ordre public applicables en matière de licenciement collectif pour motif économique – notamment en présentant un nouveau Plan de Sauvegarde de l’Emploi (PSE), et ce pour les 182 salariés du site, comme l’ordonne la Cour d’Appel – et donc d’appliquer les termes de l’Arrêt rendu, la Société FRALIB entend les contourner et s’en dispenser, en incitant les salariés à solliciter une indemnisation de la rupture frauduleusement opérée.

L’objectif est clair : il s’agit, dans le cadre de démarches individuelles, de priver de tout effet l’Arrêt rendu par la Cour d’Appel et, partant, de faire obstacle au droit des salariés de la Société FRALIB de se voir proposer des mesures relevant d’un PSE, en particulier des mesures de reclassement.

La Société FRALIB et le groupe UNILEVER essaient de fuir ses obligations légales refusant d’assumer ses responsabilités après son sabotage de l’emploi, faisant fi d’ignorer le projet SCOP TI des salariés pour le maintient des emplois et de l’activité industrielle à Gémenos.

Plus encore, l’indemnisation constitue une nouvelle fraude à la loi, en ce qu’elle a pour objet et pour effet d’éluder l’application à tous les salariés concernés des dispositions légales relatives au licenciement collectif pour motif économique, en particulier l’obligation d’établir un PSE conforme aux exigences légales.

Le Groupe UNILEVER continue d’ignorer la loi et les décisions de justice de notre pays, c’est un véritable scandale !!!

La justice, comme Le gouvernement, ne peuvent laisser faire.

Le président doit maintenant concrétiser ses engagements et mobiliser les moyens nécessaires pour imposer l’ouverture de véritables négociations au groupe UNILEVER dans la perspective de la mise en oeuvre du projet alternatif des salariés.

Il tente d’envoyer brutalement des salariés dont le licenciement a été annulé augmenter les rangs du Pôle Emploi et faire supporter à la collectivité leurs manquements à leurs obligations et responsabilités !!!

Nous serons le jeudi 25 avril à 8h30 devant le Conseil des Prud’hommes de Marseille

Rue RIGORD où nous y tiendrons une conférence de presse à 10H00.

                                                               Gémenos  le 23 avril

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Notes d'information Cgt Unilever

Voilà ce qui nous attend si nous n'agissons pas rapidement, un clic sur l'image pour prendre connaissance du tract. Retour au moyen au âge.

hhfggfgdfjkoolop

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Réunions de CE et DP

Cliquez sur l'image ci-dessous pour ouvrir le lien et prendre connaissance de l'ordre du jour du prochain CE, vendredi 26 avril 2013

ggffereresxwqzzd

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #INFO importante usine

iuyiyuiuydyhtrhtyuyhhh

Pour remercier le personnel shampoing (conditionnement capillaire) pour les  3 ans sans accident enregistrable, notre responsable des opérations avait proposé pour nous récompenser suite aux bonnes performances sécurité, un samedi après-midi au bowling et une boisson, Tous ensembles !

MAIS

En raison d’un manque de participant, les responsables ont décidé d’offrir ces places à titre individuel.

Face à autant de générosité et pour éviter que l’on nous prenne pour des crèves la faim, les salariés ont décidé de rendre leur ticket de bowling.  Voici le ressentit :

C’est du foutage de gueule, si c’est comme ça qui compte nous récompenser et nous remotiver, c’est qu’ils n’ont rien compris, ce n’est pas l’aumône que l’on demande !!!

« 85% des tickets ont été remis en main propre vendredi 12 avril au Responsable des opérations, M. Imbaud guillaume. »

 

Voir les commentaires

Visiteurs

234942

 

Vous pouvez maintenant commenter tous les articles en cliquant sur la case orange en bas à droite de l'article

Articles récents

Hébergé par Overblog