SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

Syndicat CGT Unilever HPCI France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
La liberté d'expression selon le palais de l'Elysée

Attention, il ne faut pas que cette image porte à sourire et considérer que seule cette chaîne d'infos se fasse volontiers le porte-voix d'Emmanuel Macron. Il existe également en France les instituts de sondages rémunérés par le capital. Et, cerise sur le gâteau de la propagande gouvernementale, les cabinets privés dits "de conseil" qui s'ajoutent aux organismes publics à cet effet. En tout, dit un rapport du Sénat, sur les cabinet de conseil privés, c'est plus d'un milliard d'euros publics pour l'année 2021.

 

Lu sur France info du 17 mars dernier: "La prédominance des cabinets de conseil dans les ministères a été mise en lumière au moment de la crise sanitaire et un rapport du Sénat vient confirmer leur influence croissante dans la conduite des politiques publiques. Pendant quatre mois, à l'initiative du groupe Communiste, républicain, citoyen et écologiste, le Sénat a enquêté sur ces conseillers de l'ombre. Le rapport de cette commission d'enquête est publié jeudi, sous le titre "Un phénomène tentaculaire : l'influence croissante des cabinets de conseil sur les politiques publiques".

D'après ce rapport, "au quotidien, des cabinets privés conseillent l'État sur sa stratégie, son organisation et ses infrastructures informatiques". Plusieurs noms sont cités, comme Accenture, Bain, Boston Consulting Group (BCG), Capgemini, Eurogroup, EY, Wavestone, PwC, Roland Berger ou encore McKinsey. Ce dernier est accusé par la commission d'enquête de ne pas avoir payé d'impôt sur les sociétés pendant au moins dix ans. (...)"

D'où ces deux dessins:

La liberté d'expression selon le palais de l'Elysée
La liberté d'expression selon le palais de l'Elysée

Et, paraît-il, il y aurait une augmentation de l'abstention pour cette présidentielle d'avril 2022 entre les programmes similaires des droites et de leurs deux extrêmes. Et d'un autre  côté,  le "votez zutile" cocoricosé par JLM ou le ni à gauche ni à droite du candidat vert.

Et si on reprenait sa place du bon côté de la barricade contre l'exploitation capitaliste? Loin de l'agit prop des servants du capitalisme qui le sont ou l'ont été. Et si je vous suggérais un peu de ceci:

Que reviennent les temps heureux

Les yeux de la terre étincelleront du premier rêve

Et toutes les ailes

Reprendront leur destin de vivre

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Hausse généralisée des prix ; à propos des fameuses "marges" patronales...par Jean LEVY

Combien de clients ne peuvent plus remplir leur caddy ?

Hausse généralisée des prix ; à propos des fameuses "marges" patronales...par Jean LEVY
Hausse généralisée des prix ; à propos des fameuses "marges" patronales...par Jean LEVY
Hausse généralisée des prix ; à propos des fameuses "marges" patronales...par Jean LEVY

Tout augmente : l'alimentation et les produits d'entretien, l'essence pour la voiture, le chauffage, l'éclairage...Macron vous explique que c'est la faute à Poutine...Et de prétendre qu'il fallait prendre des sanctions économiques contre la population de la Russie pour punir leur président, et que ces sanctions avaient également un coût pour les Français, coût qu'il fallait accepter. Et de nous expliquer que les « entreprises », les patrons dans le langage élyséen, étaient contraintes d'acheter plus cher, sur le marché, les marchandises qu'elles devaient revendre ici en France. Donc, pour conserver « leurs marges », le coût de ces produits était normalement orienté à la hausse.

Raisonnement qui signifie que les patrons sont dans leur droit en augmentant les prix, pour conserver leur marge de profits. Et, pour les multinationales du CAC 40 – pensez aux milliardaires qui possèdent les « grandes surfaces » - qui distribuent les dividendes à leurs actionnaire, en premier lieu, à leurs dirigeants.

C'est la loi du Capital, devenu financier et mondialisé.

Mais revenons à ces fameuses marges.

Les Français dans leur immense majorité, n'ont pas de « marge » à maintenir : leurs revenus, ce sont les salaires, les pensions de retraite – et ne parlons pas des 'privés d'emploi' - en permanence orientés à la baisse, accélérée par la flambée des prix.

Leurs « marges » à conserver, c'est leur pouvoir d'achat, la possibilité d'acheter l'ensemble des produits dont ils ont besoin, pas seulement « pour joindre les deux bouts », mais pour vivre dignement de leur salaire et de bénéficier des acquis de la science et de la technique.

La solution : lutter tous ensemble contre une société amarrée au marché, guidée par le profit, et qui nous est imposée aujourd'hui par Macron, l'homme à tout faire des milliardaires...

A réfléchir à quelques semaines des élections ...

 

Jean LEVY

Publié par http://canempechepasnicolas.over-blog.com

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux

Proposition scandaleuse de la direction :

1,1% d'AG

300€ d'abondement sur l'intéressement avec une clause sur le treizième mois d'une ancienneté de 6 mois pour en bénéficier.

10 embauches

Rachat des jours du MUDA (0,4% du salaire de base, jusqu'à 6 jours)

 

NAO UNILEVER récapitulatif

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux

Nous mettons fin à cette mascarade de NAO. Les échanges ont été très difficiles, et nous avons eu notre dose d'insulte pour cette journée.

Il est intolérable que nous n'ayons pu avoir la même proposition que les collègues de MIKO !

Le coût de la vie dans le bassin Compiègnois est apparemment moins chère.

C'est une situation regrettable pour les salariés et pour l'avenir de l'usine.

 

NAO UNILEVER suite et fin

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux

Unilever est capable de donner 1,6% d'AG à MIKO Saint-Dizier et pour les salariés de l'usine Le meux, la direction est incapable de faire plus de 1,4%.

A cause de la participation exceptionnelle.

 

Unilever se moque de nous !

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
NAO troisième réunion

Afin d'apporter du pouvoir d'achat et de l'augmentation générale, la direction propose de racheter des jours.

Notre direction se focalise énormément sur la participation que nous allons touché prochainement et c'est la double peine !

La direction propose pour l'AG, 3 barèmes de tranche :

<2100€ = 1,4%

<2800€ = 1%

>2800€ = 0,8%

C'est du jamais vu dans une négociation salariale.

C'est scandaleux !!!

On se fait insulter !!!

 

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
SALAIRE HYBRIDE

Publié par FSC

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
 
Existe-t-il des mauvais et des bons capitalistes, pardon entrepreneurs libres et non faussés?

Si l'on en croit Les Echos, quotidien patronal français, les capitalistes sont tous en Russie, potes de Poutine. Et depuis l'agression militaire russe en Ukraine, ils sont dans le camp des mauvais.

 

C'est vrai qu'avec la fin de l'URSS, avec le soutien du FMI -Fonds Monétaire International pour ceux qui ne suivraient pas- et de la BCE, banque de l'UE du capital, sous Elstine et Poutine, les oligarques ont rapiné à leur seul profit les secteurs clés de l'économie soviétique, notamment la très lucrative industrie pétrochimique et gazière.

Et dans l'Ukraine, ex-république soviétique, des oligarques ont aussi prospéré. L'un d'eux fut même président de ce pays de 2014 à 2019. Mais dans cette guerre en Ukraine, gageons qu'ils sont à l'abri et pas dans le besoin.

Donc feu à volonté sur les oligarques russes dans les Echos.

En France, pas de ça. Il n'existe que des entrepreneurs qui ont réussi. Ils sont tous beaucoup plus riches que le plus riches de l'oligarchie russe. Mais secret défense, comme dirait JY Le Drian, ex-ministre socialiste de Hollande, devenu ministre macroniste des affaires étrangères du patronat français.

Citons-en quelques uns toutefois: Arnault, Bolloré, Drahi, Bettencourt-Meyer, Dumas, Dassault, Wertheimer frères, Pinault, Mulliez, etc. Ils contrôlent également presse et médias comme Le Parisien, Radio Classique, Bfmtv, Canal plus et ses satellites, l'Obs ou le Monde, le JDD et Paris Match, Europe 1, l'agence Havas, Hachette, etc, etc. Sans parler des instituts de sondages.

Bref, ce ne sont pas des oligarques, simplement des hommes et des femmes qui font dans le libéralisme. Pas dans le capitalisme. Le capitalisme, ça n'existe plus en France depuis la chute du Mur de Berlin.

Et ces dernières années, la sphère politique française n’a pas échappé à l’emprise des oligarques russes. Mediapart revient sur quatre histoires emblématiques. Où l’on retrouve, pêle-mêle, le Rassemblement national, Nicolas Sarkozy, Alexandre Benalla et l’actuel ministre de la justice Éric Dupond-Moretti. Mais chut, campagne présidentielle oblige.

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Voterez-vous pour les candidats des super-riches ?

Quand les patrons sollicitent de ceux qu'ils exploitent le bulletin de vote pour les candidats...des patrons, Macron, Pécresse au premier rang

Voterez-vous pour les candidats des super-riches ?
Voterez-vous pour les candidats des super-riches ?

Ces mesures d'injustice

que Macron ou Pécresse

prendraient dès leur élection...

CLIQUEZ SUR

http://canempechepasnicolas.over-blog.com/ 2022/03/macron-5-ans-de-plus.html

PUIS SUR L'ARTICLE

Macron, 5 ans de plus ?

À droite, les injustices fiscales et sociales au programme.

Marine Le Pen, Éric Zemmour, Valérie Pécresse et Emmanuel Macron... Certes, ces personnalités ont des parcours et des sensibilités différentes. Marine Le Pen et Eric Zemmour prônent des thèses nationalistes, identitaires et xénophobes tandis que Valérie Pécresse est issue d’une droite écartelée entre une aile traditionaliste, et une aile libérale aujourd’hui davantage incarnée par Emmanuel Macron.

Pour autant, en matière de politique fiscale et budgétaire, tous portent des propositions comparables dans une forme de surenchère sidérante et dangereuse.

https://data.over-blog-kiwi.com/1/44/95/69/20220307/ob_086a02_attac-mars-2022-candidats-inegalites.pdfAttac, avec l’Observatoire de la justice fiscale, dresse ainsi le portrait de quatre programmes, qui communément, marquent une offensive sans précédent contre le « modèle social ».

LE TEXTE INTÉGRAL DU RAPPORT EN LIEN CI-DESSOUS :

Publié par http://canempechepasnicolas.over-blog.com

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux

Il n' y a pas de guerre propre et cela seul légitime l"indispensable combat pour la paix de manière générale et la recherche d'une solution négociée en Ukraine.

Et les populations civiles en sont les premières victimes

Mais ne nous laissons pas embarquer dans une guerre qui n'est pas la nôtre et dont seuls les Etats-unis tireraient profit.

Les peuples d'Europe payant l'addition des boutefeux et des vendeurs d'armes !

Nous ne devons pas céder à la campagne actuelle des médias système qui pour désigner la Russie comme l'agresseur mentent sur les événements qui ont conduit à cette situation.

Car la guerre en Ukraine a commencé il y a 8 ans  d'abord par le coup d'état totalement illégal de février 2014 qui a chassé du pouvoir le gouvernement légitimement élu.

Soutenu par les Etats-unis et l'Union européenne.

Puis par l'agression armée du pouvoir installé à Kiev contre les populations civiles du Donbass et qui s'est traduite par  des milliers de victimes.

VOIR et REVOIR à cet effet les deux documentaires incontestables que les médias censurent :

celui d'Anne-Laure BONNEL :

http://historiographie.info/films/donbass.mp4

et celui de Paul MOREIRA :

https://www.youtube.com/watch?v=nlXOCtXgVkE

Avec comme preuve supplémentaire de cette guerre installée en Ukraine, voulue par le premier président issu du coup d'état, le sieur Porochenko, les déclarations de ce dernier datant d'octobre 2014 :

 

Ne nous laissons donc pas enfumer par les porte-voix de l'OTAN

Ci -après la récente inteview de cet officier français qui combat au Donbass deepuis des années.

Publié par FSC

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 > >>

Visiteurs

489256

 

Se syndiquer CGT ?

Certains diront « à être défendu », d’autres « à lutter tous ensemble ». En fait, les deux idées sont inséparables. Le syndicat sert à s’unir, à s’organiser et à agir collectivement pour se défendre dans la lutte des classes et conquérir de nouveaux droits.
Le syndicat d’entreprise est la base du syndicalisme, car situé au plus près du salarié. Il fonctionne avec les syndiqués qui proposent, orientent et décident de l’activité.

Articles récents

Hébergé par Overblog