Nos vies valent plus que leurs profits La régression sociale ne se négocie pas, elle se combat ! 1ière réunion sur les NAO - Lundi 17 novembre 2012 - SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPC

Unilever Logo

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPC

Syndicat CGT unilever HPC France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #NAO 2012

Voici deux des tableaux remis aujourd’hui par la direction (DEVILLERS et DOUARD) lors de la première réunion sur les NAO et qui se trouvaient dans un document de travail incomplet remis aux organisations syndicales. Il manque comme chaque année les éléments de rémunération de la variable paye des cadres, et il faut dire que le débat dérange étrangement notamment au regard des deux tableaux. Nous en reparlerons par la suite.

Nous vous donnerons cette semaine et dans les jours à venir d’autres éléments économiques, macro-économiques, sociaux de l’entreprise et autres, afin de vous faire une idée de la teneur des prochaines des réunions, mais aussi afin de recueillir vos revendications.

En tout cas, les grandes lignes sont très clairement tirées par la direction au regard de l’analyse de ses propos tenus en réunion et de ses différentes joutes verbales inhabituelles :

  -  Concernant l’embauche d’intérimaires, la direction souhaiterait le faire mais sans les acquis des salariés en CDI !!! eh ou sans les ARTT, jours fériés, l’énorme prime d’intéressement qui découle de l’accord signé par des organisations syndicales bien complaisante, la participation, la prime de vacances, le 13ième mois, …

  - Elle n’a eu de cesse de répéter que les salariés de l’usine de Le Meux n’étaient pas aux 35 heures !!! et que c’était dommageable pour la compétitivité …

  -  Qu’elle envisageait effectivement de dénoncer la grille des salaires

Alors rien qu’avec ces quelques éléments, les élus Cgt de la délégation - Frédéric BRIESMALIEN, David BONGARD et Lucien JEAN - ont bien compris vers quel style de négociation s’orientera la direction cette année. Il faut certainement  s’attendre à de la provocation des représentants d’Unilever - l’ennemi du social pour la Cgt - quant à la perte d’acquis sociaux en contrepartie d’embauches, d’augmentations de salaires, de dégradations de conditions de travails, d’amplitude de travail plus importantes,…

Une petite anecdote à deux balles, mais démontre tout : la direction est passé par les élus du CE (pas la Cgt) pour acheter le merveilleux cadeau de fin d’année - la boite de chocolats à 9€ - afin de bénéficier du tarif CE !!! Eh oui, décidemment, les nantis n’ont pas de limite.

Alors à bientôt et ne vous faites pas abuser par cette direction rétrograde qui ne déverse dans l’usine que le mépris et l’arrogance.

Enfin pour finir, en début de réunion DEVILLERS - le DRH -, a été trahi par son ordinateur puisque le son n’était pas coupé, il était connecté sur le blog de la CGT. Nous lui sommes reconnaissants de suivre l’actualité du blog avec son pote le cantonnier de DRH national FAURE et DESSOMBRE. 

Les deux tableaux, LE MEUX et SAINT VULBAS

Comparaison évolutions des salaires annuels de base 2011 2012 

Augmentations individuelles, générales et primes par catégories

LE MEUX

Le-Meux.jpg

SAINT - VULBAS

Saint-Vulbas.jpg


Commenter cet article

Visiteurs

234942

 

Vous pouvez maintenant commenter tous les articles en cliquant sur la case orange en bas à droite de l'article

Articles récents

Hébergé par Overblog