En Inde, Monsanto et Unilever ont recours au travail des enfants ..

par Syndicat CGT Le Meux  -  23 Juin 2013, 08:34  -  #Unilever Monde

Hindustan Lever Ltd, une filiale indienne de la multinationale Néerlando-britannique Unilever, ainsi que la multinationale américaine Monsanto ont recours, à grande échelle, au travail des enfants dans la production des semences de coton en Inde. Un nombre estimé à 25.000 enfants, surtout des filles, travaillent en moyenne de dix à treize heures par jour pour Hindustan Lever, et environ 17.000 enfants travaillent pour Monsanto et leur filiale indienne Mahyco.

Ces enfants ne reçoivent aucune éducation, gagnent moins de 40 centimes d’euro (Rs. 20) par jour et sont exposés à des pesticides toxiques (comme Endosulphan) pendant leur temps de travail. Plus de 11.000 enfants travaillent dans des conditions similaires pour les multinationales Syngenta (Suisse), Advanta (néerlando-britannique) et Proagro (détenue par le groupe Allemand Bayer).

Ce sont les conclusions de l’enquête effectuée par un chercheur indien, Dr. D. Venkateswarlu, pour le Comité indien des Pays-Bas.

Graines de coton: l’emploi principal des enfants !

  Unilever et Hindustan Lever

Unilever a informé la presse néerlandaise qu’il souhaite contribuer à trouver une solution au problème du travail des enfants dans la production de coton en Inde. Pourtant, dans leur communiqué de presse du 5 mai 2003, ils rejettent l’accusation de recours au travail des enfants.

Dans ce communiqué, ils affirment que les ONGs n’ont pas cherché à contacter Hindustan Lever. Mais ceci est faux. En Février 2002, les représentants du Comité Inde des Pays-Bas (ICN), la Confédération des syndicats néerlandais (FNV), Novib, Amnesty International Pays-Bas et l’ONG Fondation MV de l’Andhra Pradesh ont discuté de la question avec Unilever.

Unilever avait promis de poursuivre ce dialogue entre Hindustan Lever et la fondation MV. Mais cette promesse n’a pas été tenue.

Le jeudi 15 mai 2003, les représentants de ces mêmes organisations ont à nouveau rencontré les représentants d’Unilever à Rotterdam.

En Mars 2002, Hindustan Lever (HLL) a vendu sa « section semences » à sa filiale Paras Extra Seed Growth Seed (PEGS) et a formé une co-entreprise avec Emergent Genetics, une société de biotechnologie du secteur des semences basée aux Etats-Unis. Hindustan Lever détient 26% des parts de la société PEGS. Le reste est détenu par Emergent Genetics qui a aussi un accord de licence auprès de Monsanto pour l’utilisation de son gène BT terminator.

L’accès au produit BT Bolgard de Monsanto semble être indispensable commercialement pour le secteur de la semence de coton

Campagne européenne « Halte au travail des enfants – Leur place est à l’école »

Cette semaine, la campagne « Halte au travail des enfants – Leur place est à l’école » commence en Allemagne, en Hollande et en Irlande. Il s’agit d’une campagne de trois ans lancée par Concern en Irlande, Agro-Action en Allemagne, Hivos d’Inde et en Hollande le syndicats des enseignants, le Conseil indien de Hollande, la Confédération des syndicats.

La campagne s’inspire et travaille en étroite collaboration avec MV Foundation qui a oeuvré à ramener 150.000 enfants employés, à un enseignement à plein temps. L’Etat indien d’Andhra Pradesh a légiféré pour bannir le travail des enfants et se prononcer en faveur d’un enseignement à plein temps.

 

 

CLIQUEZ SUR LE LIEN CI-DESSOUS :

http://www.terresacree.org/actualites/module-mere-comment-va-la-belle-bleue-1643/actualite-boycott-monsanto-enfin-la-liste-des-marques-complices-assassines-109019?filtre=recherche

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :