Nos vies valent plus que leurs profits La régression sociale ne se négocie pas, elle se combat ! Le panier de la ménagère a augmenté de 4,4 % en 2011 - SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPC

Unilever Logo

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPC

Syndicat CGT unilever HPC France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #NAO 2012

Après une accalmie en 2010, le panier moyen des consommateurs a grimpé de 4,4 % en 2011, selon l'observatoire annuel des prix de la fédération d'associations Familles rurales, publié, mardi 10 janvier, par La Croix. Au mois de novembre, le panier moyen élaboré par l'association de défense des consommateurs, qui comprend 35 produits de consommation courante (eaux, biscuits, jus de fruits, desserts, confiture, produits laitiers…) a atteint un "niveau historique" de 137,60 euros, a souligné celle-ci. En 2010, les prix étaient restés quasiment stables à +0,19 %.

Selon Familles rurales, les résultats 2011 sont "particulièrement préoccupants". "Les relevés de prix de l'année 2011 sont les plus hauts depuis la création de l'observatoire des prix en 2006", note l'association. En revanche, si l'on compare la moyenne des prix en 2010 et en 2011, la progression n'est plus que de 1,5 %, une hausse inférieure donc aux 4,4 % pour la seule année 2011, ajoute Familles rurales.1770885_act2_640x280-copie-2.JPG

Certains produits ont connu une flambée entre 2010 et 2011 comme les jus de fruits (+19 % pour les grandes marques nationales, +28 % pour les marques distributeurs et même 32 % pour les catégories premiers prix). Globalement en 2011, un panier composé de grandes marques nationales a coûté en moyenne 177,06 euros contre 130,38 euros pour des marques de distributeurs et 98,18 euros pour des premiers prix.

Dans son panel, l'association compare les prix par type de magasins (hyper, supermarchés, magasins de proximité et hard-discount) mais aussi par type de produits (marques nationales, marques de distributeurs, premiers prix). Les paniers de grandes marques nationales ont connu une hausse de 2,65 % en 2011, tandis que celui des marques de distributeurs a grimpé de 4,14 % et celui des premiers prix de 8,12 %.

En 2011, il valait mieux faire ses courses dans les hypermarchés qui pratiquaient les meilleurs prix pour les marques de distributeurs et les produits premiers prix, affirme Familles rurales, qui a par ailleurs souligné les "mauvaises performances" des magasins hard-discount. Enquête réalisée par un réseau de 65 "veilleurs consommation" issus de 34 départements dans 72 magasins. Les relevés sont faits tous les deux mois.

 

Commenter cet article

Visiteurs

232288

 

Vous pouvez maintenant commenter tous les articles en cliquant sur la case orange en bas à droite de l'article

Articles récents

Hébergé par Overblog