"Montebourg, (...) tu prends ton copain Hollande et tu fais ton boulot"

par Syndicat CGT Le Meux  -  31 Janvier 2013, 11:52  -  #Notes d'information Cgt Unilever

La fermeture de Goodyear Amiens nord actée, la CGT en appelle à Montebourg

igbnsd.jpegA l'issue du comité central d'entreprise qui se tenait ce jeudi 31 janvier, les syndicats ont annoncé que la direction avait acté son projet de fermeture des deux usines Goodyear d'Amiens. Remontée, la CGT lance un cri d'alarme au ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg.

Le projet de fermeture des deux usines Goodyear d'Amiens nord est acté. C'est ce qu'ont annoncé les syndicats à la sortie du comité central d'entreprise (CCE) de Goodyear Dunlop Tires France qui se tenait ce jeudi 31 janvier à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine), siège de Goodyear France. "La fermeture de l'usine est la seule option possible après cinq années de négociations infructueuses", a expliqué dans un communiqué la direction précisant que le projet de fermeture fera l'objet d'une consultation des représentants du personnel.

Les syndicats ont précisé que cette fermeture concernerait l'ensemble des sites d'Amiens nord, à savoir la partie produisant des pneumatiques "tourisme" pour le marché automobile et celle produisant des pneumatiques "agricoles" pour le marché de l’agriculture. Par ailleurs, la direction a annoncé que Goodyear Dunlop Tires France se retirait de toute l'activité agricole en Europe.

"Montebourg, (...) tu prends ton copain Hollande et tu fais ton boulot"

Le leader CGT, Mickael Wamen, ne décolère pas. "Montebourg, tu as dit que tu voulais éviter le pire, alors tu prends ton copain Hollande et tu fais ton boulot", a-t-il déclaré à l'attention du ministre du Redressement productif. Le syndicat promet de poursuivre le combat jusqu'au bout pour défendre le sort des 1 175 salariés concernés.

De son côté, la CFDT reproche à la direction de n'avoir jamais présenté officiellement en CCE le plan de départs volontaires, pourtant discuté avec la CGT.  "La direction de Goodyear Dunlop Tires France confirme qu’il n'est plus question de licenciements contraints mais uniquement d'un plan de départs volontaires", avait ainsi déclaré la direction dans un communiqué en date du 6 juin 2012.

Prochaine étape le 12 février. Un nouveau CCE se tiendra alors et la direction donnera les détails de son projet de fermeture du site d'Amiens Nord. En attendant, la CGT appelle à manifester et invite l'ensemble des salariés menacés par des licenciements boursiers à se joindre au mouvement.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :