QUAND L'ARGENT PRIME SUR L'EMPLOI

par Syndicat CGT Le Meux  -  21 Mars 2012, 22:32  -  #INFO importante usine

 

imagesCAYUWS27-copie-1.jpg

Mardi matin à 05H50 le travail a repris son cours avec une certaine frustration.

Ce qui est dommageable, c’est surtout l’inaction des salariés qui se plaignent en permanence et quand ils ont l’occasion de se faire entendre, ils se cachent derrière un tas d’excuses.

Le plus navrant c’est de voir peu de salarié (personnel de journée) dehors malgré les propos tenus par la direction dans le cadre de la GPEC « elle envisage de réduire les postes indirects dans le cadre de la pérennité et la compétitivité du site », les services généraux qui seront bientôt sous-traités…personne n’est à l’abri. Tous, subissent cette charge de travail qui ne fait que d’augmenter, cette journée aurait pu être d’une autre ampleur si les gens n’étaient pas aussi individualistes.

 

Tous les postes sont dans la ligne de mire de notre direction et elle n’est pas prête de s’arrêter !

Six postes au secteur dentaire seront supprimés (tenus par des intérimaires), cette charge de travail sera supporté par le personnel de ligne et en échange une compensation financière de 45€ ; c’est tout bénéf pour UNILEVER mais pas pour les salariés où les conditions de travail se dégrade une fois de plus et malheureusement pour certains l’argent prime au détriment de la santé et l’emploi !

 Pour la CGT, une compensation financière ne peu justifier des suppressions de postes, rien ne vaut «L’ EMPLOI » surtout quand le GROUPE se porte bien financièrement.

Nous en avons ras-le-bol d’être la partie variable  pour toujours plus de profit !

 

 

 imagesCA70HQOT-copie-1.jpg          97be7330.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :