SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

Syndicat CGT Unilever HPCI France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Unilever Monde

polmanccvcgff

Salaire Paul Polman en 2012 1169000€, indemnités 308000€, Avantages 332000€, Bonus 2406000€, Retraites 134000€ et Actions attribuées 3290000€, un total de 7639000€!!!!

A l’occasion d’une présentation à Londres diffusée sur Internet, Paul Polman, le directeur général d’Unilever a annoncé la suppression de 2000 emplois et la restructuration du portefeuille de marques. 30% d’entre elles devraient être cédées pour permettre au groupe de se recentrer sur ses griffes milliardaires.

Succession de réorganisations

Le ralentissement de l’activité dans les pays émergents est la principale cause invoqué par le groupe pour passer, une fois de plus à l’acte. Le numéro deux mondial de la grande consommation réalise, il est vrai, plus de la moitié de son chiffre d’affaires dans les pays émergents, principalement en Chine et en Inde. Mais comme le rappelle le quotidien les Echos, en matière de restructuration, le groupe n’en est pas à son premier coup d’essai. Depuis 2000, les réorganisations se succèdent et ont déjà  abouti à la suppression de 1600 marques sur un total de 2000. Cette, fois, l’agroalimentaire, semble bel et bien être dans la ligne de mire. Paul Polman a fait part de son intention de céder des marques non stratégiques pour se recentrer sur les 15 marques milliardaires du groupe. Les margarines devraient en faire les frais, tout comme les soupes Knorr et les sauces mayonnaises Hellmann’s. Récemment ont déjà été cédés le beurre de cacahuète Skippy et les vinaigrettes Wishbone A la clé, l’objectif est de réduire les dépenses du groupe de 500 M€.

Visiteurs

445715

 

Se syndiquer CGT ?

Certains diront « à être défendu », d’autres « à lutter tous ensemble ». En fait, les deux idées sont inséparables. Le syndicat sert à s’unir, à s’organiser et à agir collectivement pour se défendre dans la lutte des classes et conquérir de nouveaux droits.
Le syndicat d’entreprise est la base du syndicalisme, car situé au plus près du salarié. Il fonctionne avec les syndiqués qui proposent, orientent et décident de l’activité.

Articles récents

Hébergé par Overblog