SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

Syndicat CGT Unilever HPCI France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
capture d'écran  sur le net

capture d'écran sur le net

Même le Medef n'en revendique pas autant! C'est pourtant ce qu'a déclaré le vice-chef de l'extrême droite, lors du débat télévisé sur Tf1 entre lui, le premier ministre de l'ex-majorité macroniste et le représentant du Nouveau Front populaire. Pour quelqu'un ayant commencé à travailler à 24 ans, "Vous partirez avec 42 annuités de cotisation, c’est-à-dire 66 ans", a-t-il expliqué.

 

Si vous avez en tête la bataille contre les retraites à la mode Macron, chaque fois que l'intersyndicale appelait à la manif et à la grève, les médias aux ordres du Capital balançaient à tire larigot que l'extrême droite était pour la retraite à 60 ans. De quoi semer le trouble dans les esprits. Mais cela arrangeait bien la politique politicienne de l'extrême droite, devenue membre de l'arc républicain en faisant table rase de son passé liberticide.

Comme pour désirer que le vice-chef de l'extrême droite revienne sur cette bévue due à son jeune âge, Tf1 insistait lourdement. Mais Jordan Bardella reprenait: "Quand vous avez commencé à travailler plus tard, il est normal que vous soyez amenés à travailler plus tard." Lui qui n'a jamais bossé, sauf un petit peu dans l'entreprise dirigée par son père...

Ben oui, la droite et l'extrême droite sont toujours les commis du business. Regardez dans l'UE du capital, le nombre de pays dirigés par l'extrême droite ou quand celle-ci participe avec la droite au gouvernement. Le voyez-vous le bout de l'Europe sociale, démocratique et populaire? CQFD.

Dans mon Midi natal, se dit "franc comme un âne qui recule" à l'encontre d'un menteur à qui ne s'accorde aucune confiance. Mais l'Occitanie est assez loin du château de Montretout, sur les hauteurs de Saint-Cloud, fief des Le Pen et consorts. Et pardon pour les ânes...

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
SLOGAN DE MAI-JUIN 1968

SLOGAN DE MAI-JUIN 1968

Non, ils n'ont pas critiqué le match nul entre la France et la Pologne. Ils ont paraphé une tribune contre l'extrême droite, laquelle au pouvoir, mettrait au panier la liberté de la presse. sous le titre "faire front à l'extrême droite".

 

Dès lors, France Télévisions écarte de l'antenne 5 journalistes de la rédaction nationale de France 3 jusqu'au 8 juillet de l'an de grâce à Macron. "Il en va de l'image d'impartialité des rédactions de France Télévisions", a écrit la direction de la chaîne publique. Non mais!

Il est vrai que de 1940 à 1944, sous Pétain et l'extrême droite au pouvoir, la presse française, au service des bons Français, était libre et non faussée. Tellement qu'à la Libération, elle fut interdite et confisquée, ses "journalistes" furent punis par la République.

Un exemple, entre beaucoup d'autres, de cette presse collaborationniste qui se vautrait aussi dans l'antisémitisme.

capture piquante d'écran sur Fb

capture piquante d'écran sur Fb

Mais après tout, selon peut-être la direction de France Télévisions, ça non plus on n'a pas essayé...

Législatives 2024: 5 journalistes de France Télévisions mis sur la touche

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux

 

Publié par FSC

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Les ouvriers

A l'occasion de ces élections législatives des 30 juin et 7 juillet 2024, j'ai retiré Les ouvriers de derrière mon fagot de rimes, pour conjuguer le présent avec le passé.

 

Vous étiez gens du labeur, des petits, des sans-grade,

Toute votre vie, on vous a répété ceci.

Vos pères étaient des gueux, sans aucune échappade,

Gourds de sueur, de misère et de pain rassis.

 

Pourtant, vous en abondance dans les usines,

Aux tréfonds de la mine ou sur les champs amers,

Vous ne comptiez pour rien et toujours sans racine

Quand le chômage vint sous les vents de brumaire.

 

On vous a remisés dans le coin le plus sombre,

Au fond des impasses que la ville a bâties,

Le soleil n'existe pas sous les heures sombres,

Dans la vie décharnée, le rêve est décati.

 

Et encore là, vous, oubliés du désastre,

Au silence d'antan s'accroche le mépris.

Vos mains calleuses valent moins qu'une piastre,

Le jour s’est éteint avant le cri de la nuit.

 

Mais vous étiez là pour l’aube tambourinaire

Lorsque renaissait à la forge le soleil.

Comment oublier le drapeau des prolétaires

Même si la bête immonde semble offrir du miel.

 

Vous étiez gens du labeur, des petits, des sans-grade,

Toute votre vie, on vous a rabaissés ainsi.

Mes pères en étaient tous, sans aucune échappade.

Pour être toujours des miens, je vous dis merci.

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
MESSAGE DE SOPHIE BINET, SECRÉTAIRE GÉNÉRALE DE LA CGT AUX MILITANTS

Le 18 juin 2024 : Message de Sophie BINET, secrétaire générale de la Confédération Générale du Travail aux militantes et militants CGT.

Publié par EL DIABLO

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Equipe de suppléance usine Unilever Le meux

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Appel à manifester contre l'extrême droite

Appel à manifester contre l'extrême droite

 

L’union locale CGT Compiègne appelle à une manifestation le jeudi 20 juin 2024 à 18H00 au cours guynemer à Compiègne.

Appel à manifester contre l'extrême droite

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Jordan Bardella, sous-chef de l'extrême droite: "Je suis pour vous les femmes". Enfin pas toutes probablement...

Pour débuter ma chronique, cette affiche de propagande durant la collaboration du gouvernement pétainiste avec l'Allemagne nazie, avec l'extrême droite dans le régime de Vichy. Pour en revenir aux promesses, celles de Jordan Bardella qui veut "s'adresser à toutes les femmes" dans une vidéo sur les droits des femmes, notamment sur "le droit fondamental à disposer de leur corps".

 

Seulement, lors du vote à l'Assemblée nationale pour inscrire le droit à l'IVG dans la Constitution, 11 députés d'extrême droite ont voté contre, 20 se sont abstenus et une bonne dizaine étaient tout simplement absents. Mais ces députés d'extrême droite ont été réinvestis par l'extrême droite pour les prochaines législatives.

Au Parlement européen, les élus Fn, pardon Rn réactualisé, se sont opposés à une résolution condamnant la Pologne qui interdisait quasiment totalement l’avortement. Le 11 avril dernier, ils se sont abstenus sur l’introduction du droit à l’avortement dans la Charte européenne des droits fondamentaux.

Et puis, dans le Narbonne pétainiste et collaborationniste, question préférence nationale, pour traiter ma mère Antoinette Casas et ses soeurs de "sales petites espagnoles"

Jordan Bardella, sous-chef de l'extrême droite: "Je suis pour vous les femmes". Enfin pas toutes probablement...

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Intervention d'Olivier MATEU Secrétaire général UD CGT 13 devant une place de la joliette noire de monde à Marseille le 15 juin.

Publié par Luttesinvisibles

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux

Scandaleux : François Hollande annonce être candidat du « nouveau front populaire » aux législatives

Ce samedi matin, François Hollande a annoncé être candidat pour le nouveau front populaire. Une provocation incroyable de la part d’un président responsable d’offensives autoritaires et anti-ouvrières historiques, et de l’arrivée au pouvoir de Macron.

La honte

Edit à 14h05 : Le PS a annoncé à BFM ne pas avoir investi François Hollande, affirmant que celui-ci aurait « déposé sa candidature de son côté ». Quelques heures plus tôt, le porte-parole du PS à l’Assemblée apportait cependant son soutien à la candidature en expliquant « je considère que François Hollande candidat, c’est un choix responsable. »

Edit à 15h45 : Le PS a annoncé sur Twitter prendre acte « du choix de la fédération du Parti socialiste de Corrèze de l’investir ».

François Hollande a annoncé ce samedi matin dans La Montagne être candidat aux législatives dans la 1ère circonscription de Corrèze pour le « nouveau front populaire ». Alors que l’investiture de l’ancien ministre macroniste et artisan de la réforme des retraites au cabinet de Elisabeth Borne Aurélien Rousseau a suscité des remous hier, l’annonce a fait l’effet d’un coup de tonnerre.

Quelques jours après avoir exprimé son soutien à l’accord entre les partis de gauche institutionnelle malgré des « divergences », l’ancien président de la République profite de l’alliance pour un grand come-back. Une nouvelle d’ampleur pour toutes celles et ceux qui ont connu son quinquennat d’attaques en série, responsable d’importantes offensives contre le monde du travail et de la propulsion de Macron au pouvoir.

Dès 2013, le dirigeant du PS qui défendait pendant sa campagne la retraite à 60 ans allonge la durée de cotisation à 43 annuités. 9 ans avant les interdictions de manifestation pour la Palestine, François Hollande c’est le président de la répression de la solidarité avec Gaza en 2014, du meurtre de Rémi Fraisse et de Adama Traoré par les forces de répression, de l’expulsion de la jeune Leonarda.

En 2015, Hollande devient le président de l’état d’urgence. Le saut autoritaire qu’il initie et l’offensive contre les musulmans et les militants qui marquent cette année noire posera les bases des politiques de Macron sur ce terrain, qui inscrit dès 2017 de nombreuses dispositions de l’état d’urgence dans la loi. En 2016, François Hollande porte la Loi travail, une offensive historique contre les droits des salariés et des syndicats, imposée par 49.3 et dans le cadre d’une répression brutale des manifestants, qui inspirera, là encore, Macron par la suite.

En 2017, c’est la loi Cazeneuve qui offre un permis de tuer aux policiers, démultipliant le nombre de tirs à l’occasion de contrôle. Une loi dénoncée par de nombreux militants antiracistes comme responsable de la mort de jeunes comme Nahel. La même année, Hollande terminera son mandat en ayant propulsé Emmanuel Macron comme figure centrale de la vie politique, offrant à celui-ci un boulevard pour les 7 années d’offensives que nous avons connu.

Avec la candidature de François Hollande, c’est à une véritable provocation que l’on fait face. Une mesure qui démasque une fois de plus la réalité du « nouveau front populaire » : une opération électoraliste, au service du sauvetage et de la résurrection du Parti socialiste et des pires responsables de la montée de l’extrême-droite ces dernières années. Une politique qui n’est pas capable de faire reculer sérieusement le RN, qui se nourrit de ces compromissions. Plus que jamais, nous avons besoin d’une perspective indépendante des politiciens qui ont dégradé nos vies au pouvoir, et qui cherche à préparer une riposte d’en bas.

Publié par REVOLUTION PERMANENTE

Voir les commentaires

Visiteurs

520655

 

Se syndiquer CGT ?

Certains diront « à être défendu », d’autres « à lutter tous ensemble ». En fait, les deux idées sont inséparables. Le syndicat sert à s’unir, à s’organiser et à agir collectivement pour se défendre dans la lutte des classes et conquérir de nouveaux droits.
Le syndicat d’entreprise est la base du syndicalisme, car situé au plus près du salarié. Il fonctionne avec les syndiqués qui proposent, orientent et décident de l’activité.

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog