SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

Syndicat CGT Unilever HPCI France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Unilever France

C’est sans surprise que la direction nous annonce le montant de la prime sur les dividendes de 330€ avec leur fameuse condition, l’absentéisme, 5€ de moins pour chaque jour absent. (ex : une journée d’absence un salarié touchera 325€)

Choix unilatéral de la direction, SANS tenir comptes des avis des Organisations Syndicales.

Notre direction à sa propre définition du mot « NEGOCIATION » ! 

trrttertretretretretytr-copie-1.jpg

 

SANS COMMENTAIRE !!!

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Unilever France

Mardi 21 février 2012 aura lieu la négociation sur la fameuse prime sur les dividendes, voici ce que dit la loi :

Si la loi laisse toute liberté pour définir le montant de la prime, elle fixe en revanche un plafond de 1 200 euros pour bénéficier des exonérations de charges sociales tant patronales que salariales. Concrètement, les primes inférieures à 1 200 euros sont uniquement soumises à la CSG-CRDS (salarié) et au forfait social de 6 % (employeur) et la fraction des primes dépassants ce plafond ne bénéficie d'aucune exonération.

Bien que la prime ait été baptisée "prime 1 000 euros", il est important de signaler que, si la loi institue une obligation de négociation, elle ne fixe aucun montant minimum ou maximum pour la prime. Son niveau sera donc librement fixé par l'accord ou par l'employeur.

Au niveau du GROUPE cette prime a déjà été négociée dans d’autres entreprises et celle-ci tourne autour de 300€ à 350€ avec certaines conditions.

Donc on peut s’attendre à une prime de la même grandeur,  à VOIR !!!

 index

RAPPEL : 145 millions d’€ qui remontent en dividendes aux actionnaires.

Cela représente environ 0.73% sur les 145 millions d’€ à distribuer aux salariés (env.  3000 salariés Unilever), ici on comprend tout de suite la signification sur la « répartition des richesses ».

 

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #NAO 2012

Voici sur quoi se termine cette négociation :

-          2,3% d’AG

-          Intéressement qui passe de 570€ à 600€

-          Passage de 4 € de la prime de transport sur le salaire de base

-          Complément d’ancienneté jusqu’à 25 ans

gbccversgthtrtyjk-kjj.jpg

   Cela ne pèse pas lourd par rapport au coût réel de la vie.

    Rappel : le panier de la ménagère a augmenté de 4,4%...

         Et pour eux, elle se monte à combien la variable PAY

             pour nous faire avaler leur baratin!!! 

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #NAO 2012

Point sur les négociations salariales :

 

 

- 2,3% d'AG + 75€ d'abondement sur l'intéressement SI signature

- Sans signature, juste 2,1%

 

Ceci à partir du 1 mars 2012.

 

Voici un exemple pour un salarié qui gagne 1942€ :

- Avec 2,1% d’AG cela fera 40,79€ brut/mois si SANS signature

- Avec 2,3% d’AG cela fera 44,67€ brut/mois si AVEC signature

Doit-on accepter ce type de chantage pour ces quelques miettes, eh bien NON !

C’est du foutage de gueule, rien que l’augmentation de la mutuelle et le prix de l’essence, il n’y en a pas assez, on est très loin du compte !

 

A suivre...

 

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #NAO 2012

La direction remet ça, chantage à signature !!!

-          2,1% d’augmentation générale + 25€ sur la prime vacance ou 2,2%

-          Sans signature 1,5% d’augmentation générale avec bonification sur le temps de présence.

L’entame de cette négociation commence très mal, La direction veut inclure l’absentéisme dans cette négociation, eh bien, elle est hors sujet !

L’absentéisme est une addition d’événements qui est propre à l’individu, aujourd’hui nous sommes dans une négociation salariale générale, l’absentéisme n’a rien à faire dans cette réunion ceci est un autre débat et les explications de l’absentéisme sont nombreuses.

 Par le biais de sa politique salariale c’est-à-dire «  l’augmentation individuelle » elle a déjà les moyens de récompenser oui ou non la personne et maintenant elle voudrait l’inclure sur l’augmentation générale, c’est l’hôpital qui se fout de la charité.

Elle ferait mieux de prendre en compte les revendications des salariés au sérieux, ce n’est pas avec ce genre de proposition que les choses iront mieux, au contraire.

Il serait temps que notre direction sort de sa bulle, la réalité du terrain est complétement différente !

Deuxième proposition direction :

-          Avec accord 2,15% d’AG et 0,15% sur le présentéisme ou 2,2%

-          Sans accord en fonction de l’absentéisme pour l’exercice 2011 ceci peut varier de 1,5% à 2 ,5%.

Les discussions sont en cours !!!

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #NAO 2012

Mercredi 2 février, s’est tenue la deuxième réunion sur les NAO.

 Voici les propositions de la CGT :

- Talon de 80€

- Prime de vacances à 1200€

- Maintien des primes et majoration nuit pour le personnel posté lors du

   passage en journée et les prises de congés    

 - Prise en charge de l’augmentation de la mutuelle par la direction

- Prime de transport à 40€

- Embauches des intérimairesphotoune8670.gif

 

 

Après plusieurs heures de débats, la direction propose 2,1% et fera un point sur les autres propositions lors de la prochaine réunion le « jeudi 9 février »

 

D’ici là, ça risque de tourner dans les ateliers !!!

                  ALORS

 FAITES-VOUS ENTENDRE!!!

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #NAO 2012

Le géant anglo-néerlandais de l'alimentation et des cosmétiques Unilever a publié jeudi pour l'année 2011 un bénéfice net part du groupe stable (+0,18%) par rapport à l'année 2010, à 4,25 milliards d'euros.
Le groupe, qui a enregistré un chiffre d'affaires de 46,47 milliards d'euros pour l'ensemble de l'année, en hausse de 5%, a évoqué dans son communiqué "une croissance forte malgré des marchés difficiles".
Au quatrième trimestre, le groupe a enregistré un chiffre d'affaires établi à 11,56 milliards d'euros, contre 10,82 milliards un an plus tôt à la même période.
A périmètre comparable, les ventes ont augmenté de 6,6%, particulièrement grâce à des prix plus élevés, les volumes n'ayant augmenté que de 0,1%, a précisé le groupe. Ce résultat est inférieur aux attentes des analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, qui avaient prédit une augmentation des ventes de 6,8%.
Unilever, qui réalise en moyenne 53% de ses ventes dans les pays émergents, y a enregistré un "ralentissement" de ses ventes, notamment à cause de prix plus élevés suite à l'augmentation du prix des matières premières.

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #INFO importante usine

La direction est tellement sûre d’elle sur le travail accompli pour l’exercice 2011, qu’elle annonce comme par hasard à une semaine des NAO, son projet qui doit logiquement se finaliser dans les semaines à venir.Le message de la direction est très clair, faut surtout pas faire de bruit, ceci mettrait tout en cause.On n’est pas dupe, la direction se rend bien compte qu’elle est très loin d’avoir répondue aux attentes des salariés sur les conditions de travail, la reconnaissance et la motivation.

Son effet d’annonce sur le PROJET est surtout fait pour calmer les ardeurs !!!

La direction se serait-elle permis de faire une annonce d’une telle ampleur sans que ce projet n’aboutisse réellement ou si ce n’est déjà fait, on a du mal à y croire !

 Imaginez qu’après une telle présentation le projet ne se concrétise pas, stratégiquement pour la direction, se serait un gros coup dur ; on nous le vend comme un projet alors que les dés sont déjà jetés !

 On comprendra peut être mieux au vu des résultats des NAO.

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Unilever Europe

Les travailleurs et travailleuses de Unilever font grève pendant dix jours, du 18 au 28 janvier, sur les sites de production de denrées alimentaires et de produits nettoyage chez Unilever au Royaume-Uni, pour protester contre les réductions prévues dans les retraites. Une caisse syndicale de grève a été ouverte.

ROYAUME-UNI: Des arrêts de travail ont interrompu, le 18 janvier, la production de denrées alimentaires et de produits de nettoyage de premier ordre, notamment la moutarde Colman, Marmite et Persil.

Les modifications apportées au régime de retraite chez Unilever vont réduire de 20 à 40 pour cent l'épargne des travailleurs et travailleuses. Une travailleuse estime qu'elle perdrait 7.000 livres sterling par an quand elle prendra sa retraite dans le cas où Unilever décidait de mettre en œuvre son projet d'abolition du modèle de retraite basé sur le salairefinal. Les conditions de départ à la retraite des cadres dirigeants ne seront pas affectées.

La responsable nationale du syndicat Unite, Jennie Formby, a déclaré: "Le soutien ferme obtenu pour cette grève montre clairement à Unilever que nos membres ne sont pas prêts à être traités comme des chiens." "Nous n'en sommes qu'à notre deuxième jour de grève, et les travailleurs et travailleuses qui bénéficient d'un soutien consistant du public et qui reçoivent chaque jour des messages de solidarité, restent fermement sur leur position et refuseront de se laisser intimider pour accepter ces changements".

"Nous sommes prêts et disposés à rencontrer Unilever pour envisager des solutions au conflit".

Unite a présenté le 17 janvierle film "Unilever - pas aussi propre qu'on le prétend" sur la manière dont Unilever traite son personnel. Les téléspectateurs/trices sont invités à envoyer un message simple au directeur général de Unilever, Paul Polman: "Il est temps pour vous de parler".

Des rassemblements de soutien sont prévus à la demande de Unite du 18 au 28 janvier sur les sites de production de Unilever au Royaume-Uni à Warrington, Purfleet, Manchester, Merseyside, Leeds, Gloucester, Gwent et Staffordshire.

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Intéressement- Participation-PEE

 

 

Ce matin devait se tenir une commission intéressement, les délégations présentes étaient composées de 2 personnes, la direction s’est opposée sur la composition (selon l’accord d’intéressement) et a décidée d’ajourner cette réunion.

Alors que l’on nous reproche d’être deux, la direction, elle-même était composée de deux membres.

 

Comme à l’accoutumée, les commissions se tiennent à deux personnes par OS.

  

CHERCHEZ L’ERREUR !!!

 

Pour notre direction « dialogue social » rime avec « régression social ».

 

 

                                                                                    

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #NAO 2012

Après une accalmie en 2010, le panier moyen des consommateurs a grimpé de 4,4 % en 2011, selon l'observatoire annuel des prix de la fédération d'associations Familles rurales, publié, mardi 10 janvier, par La Croix. Au mois de novembre, le panier moyen élaboré par l'association de défense des consommateurs, qui comprend 35 produits de consommation courante (eaux, biscuits, jus de fruits, desserts, confiture, produits laitiers…) a atteint un "niveau historique" de 137,60 euros, a souligné celle-ci. En 2010, les prix étaient restés quasiment stables à +0,19 %.

Selon Familles rurales, les résultats 2011 sont "particulièrement préoccupants". "Les relevés de prix de l'année 2011 sont les plus hauts depuis la création de l'observatoire des prix en 2006", note l'association. En revanche, si l'on compare la moyenne des prix en 2010 et en 2011, la progression n'est plus que de 1,5 %, une hausse inférieure donc aux 4,4 % pour la seule année 2011, ajoute Familles rurales.1770885_act2_640x280-copie-2.JPG

Certains produits ont connu une flambée entre 2010 et 2011 comme les jus de fruits (+19 % pour les grandes marques nationales, +28 % pour les marques distributeurs et même 32 % pour les catégories premiers prix). Globalement en 2011, un panier composé de grandes marques nationales a coûté en moyenne 177,06 euros contre 130,38 euros pour des marques de distributeurs et 98,18 euros pour des premiers prix.

Dans son panel, l'association compare les prix par type de magasins (hyper, supermarchés, magasins de proximité et hard-discount) mais aussi par type de produits (marques nationales, marques de distributeurs, premiers prix). Les paniers de grandes marques nationales ont connu une hausse de 2,65 % en 2011, tandis que celui des marques de distributeurs a grimpé de 4,14 % et celui des premiers prix de 8,12 %.

En 2011, il valait mieux faire ses courses dans les hypermarchés qui pratiquaient les meilleurs prix pour les marques de distributeurs et les produits premiers prix, affirme Familles rurales, qui a par ailleurs souligné les "mauvaises performances" des magasins hard-discount. Enquête réalisée par un réseau de 65 "veilleurs consommation" issus de 34 départements dans 72 magasins. Les relevés sont faits tous les deux mois.

 

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #FRALIB

Red-Lezards.JPG

Un clic sur le logo pour vous rendre sur leur site. Pour écouter le titre c'est ICI

Voir les commentaires

Visiteurs

445715

 

Se syndiquer CGT ?

Certains diront « à être défendu », d’autres « à lutter tous ensemble ». En fait, les deux idées sont inséparables. Le syndicat sert à s’unir, à s’organiser et à agir collectivement pour se défendre dans la lutte des classes et conquérir de nouveaux droits.
Le syndicat d’entreprise est la base du syndicalisme, car situé au plus près du salarié. Il fonctionne avec les syndiqués qui proposent, orientent et décident de l’activité.

Articles récents

Hébergé par Overblog