SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

Syndicat CGT Unilever HPCI France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #NAO 2011

Un entretien avec la direction du site à été demandé pour 11h45 par les 3 organisations syndicales du site de Le Meux.

Nous attendons une réponse de M. DESOMBRE

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #NAO 2011

STOP au mépris d'UNILEVER

Après l'échec des négociationsde cette nuit sous la seule responsabilité de la direction,  qui avaient commencé hier soir à 10:30, la CGT , face au mépris des représentants d'Unilever a décidé de quitter la table des négociations vers 3:30 du matin afin de rejoindre les salariés de l'équipe de nuits qui avaient débrayé suite aux propositions infâmes de la direction. Celles-ci ne sont pas à la hauteur des efforts fournis depuis des mois et des années, un retour sur les 4,6 milliards d'euros engrangés par le groupe Unilever étaient un minimum.

Les salariés ne supportent plus l'injustice que représente la répartition des richesses, car le débat est bien là, ainsi que l'arrogance intenable de la direction.

Il est inadmissible de constater que la direction refuse et fuit le débat notamment sur la rémunération des cadres. Il n'est pas normal que depuis deux ans et encore cette année, l'on demande aux salariés de l'entreprise, ouvriers, employés et agents de maîtrise de se serrer la ceinture encore une fois de plus au seul bénéfice des actionnaires, avec comme seul argument la compétitivité.

Toujours plus de fric dans les caisses et les gros coffres d'Unilever, et toujours rien de plus pour les petits salariés. Situation est intenable pour les salariés, la direction récupère le fruit de son travail et la colère des salariés.

Nous appelons l'ensemble des salariés à la grève contre le mépris et pour des augmentations décentes.

Vous les petits salaires Agent de Maîtrise, vous avez aussi un souci avec UNILEVER, alors c'est le moment de le montrer

Unilever doit payerNous appelons les salariés du site de Saint-Vulbas à suivre le mouvement de la colère de suite, afin que la direction prenne aussi en compte vos revendications en compensation des efforts et des fins de mois difficiles

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #NAO 2011

3 propositions de la direction :

La première :

- Augmentation Générale  de 1,8%

- Prime de vacance qui passe de 1000,00€ à 1100,00€

      ----> soit 0,4% de hausse sur un salaire annuel de 25 000,00€ brut

      ----> soit 0,3% de hausse sur un salaire annuel de 33000,00€ brut

Pour un salarié de 25 000,00€ brut annuel, cela donne une rémunération supplémentaire de 550,00€ annuel

 

La deuxième :

- Augmentation Générale de 1,9%

- La participation de l'entreprise à la mutuelle qui passe de 64 à 68,00€ que pour 2011, sans prise en charge d'une éventuelle augmentation future

 

Troisième :

- Augmentation Générale  de 1,7%

- Abondement à l'intéressement de 200,00€

- La participation de l'entreprise à la mutuelle qui passe de 64 à 68,00€ que pour 2011, sans prise en charge d'une éventuelle augmentation future

 

A vous de faire vos comptes, mais la direction avait cette proposition depuis ce matin, et elle nous balance ses cacahouètes à 3h du matin.

La Cgt arrête le cinéma et rentre à l'usine. 

Il  faut s'inscrire dans un rapport de force avec les salariés,  la balle est dans le camp de la direction.

C'est vraiment du mépris en direction des salariés. L'argent va à l'argent, le message est clair.

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #NAO 2011

ATTENTION

Aprés plus de 10h de négociations, l'évolution pour un bas salaire est de 1,5€ brut !!!

  Augmentation Générale de 1,7% avec un abondement à l'intéressement de 125€

ou

Augmentation Générale qui passe de 1,7% à 1,8%

  ***********************************************************************

  "Nous attendons la réaction des salariés sur cette première proposition de la direction"

fruit_018.gifSCANDALEUX et MEPRISANT pour les salariés, alors qu'une trentaine de cadres de l'entreprise se sont partagés entre 800 000,00€ et 1 millions d'€ de variable paye !!!

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #NAO 2011

La direction vient de donner sa réponse concernant la demande de redémarrer ou de reprendre,  mais qu’importe le terme, les négociations.

Il est acquis que ce soir vers 22h  les organisations syndicales et la direction se retrouveront autour de la table pour négocier avec les élus des sites de Saint-Vulbas et de Le Meux.

Cette réunion aura lieu sur Paris, nous vous tiendrons informer de ces négociations. Nous pouvons dire clairement que la direction a pris la bonne décision face a un conflit qui aurait fortement durci. Nous pouvons nous en féliciter comme les salariés.

À bientôt

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #NAO 2011

new_029-copie-1.gifLes organisations syndicales avec l’appui des salariés de Le Meux ont rencontré la direction pour faire une proposition d'ouverture qui est celle-ci ;

-            - reprise du travail à 20:50 pour l’équipe de nuit, et en échange les organisations syndicales appuyées par les salariés demandent la poursuite des négociations dès ce soir 21:30.

Dans un premier temps la direction a refusé cette proposition prétextant qu'il fallait négocier avec les élus de Saint-Vulbas et que ceci est la loi. Celle-ci a donc proposé que les négociations reprennent demain vendredi à 14:00 sur Paris.

Il y a eu une fin de non-recevoir des salariés grévistes qui demandent que cette négociation est lieu sur le site de Le Meux puisque la CFDT est présente.

Les collègues de la CFDT de Le Meux ont interpellé ceux du site de Saint-Vulbas afin de leur demander que les négociations démarrent dès ce soir à Le Meux, ce qu’ils n'ont pas refusé et se proposent même de remonter en train de Lyon.

Nous attendons une réponse claire de la direction à fin de redémarrer les négociations dès ce soir et toute la nuit s'il le faut.

À bientôt

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #NAO 2011

La direction doit négocier, le site est libre d'accès maintenant pour les sous-traitants aussi, esprit d'ouverture des salariés.

Pour la CGT, la direction est seule responsable de cette situation de blocage. C'est bien elle , et elle seule qui est à l'initiative de la provocation et du déclenchement de la colère et de la révolte des salariés. 

Le malaise dans l'usine (production et services) est installé depuis des mois et des mois, tant au niveau des conditions de travail qu'au niveau de la reconnaissance. Il doit y avoir un retour sur le salaire concernant les richesses apportées par les salariés des deux sites, et non des broutilles. Il est tout de même scandaleux de faire supporter aux salariés grévistes le mécontentement général.

La direction doit revenir à la table des négociations et non détaler devant ses responsabilités.

61905.jpg

 

Si la direction continue dans son jeu, les organisations syndicales prendront leur responsabilité. Mais peut-être qu'ils non rien d'autre à proposé de plus haut que les 1,7% ?  

Nous attendons le retour de la direction, et nous négocierons pour les salariés.

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #NAO 2011

La direction doit faire parvenir un communiqué aux salariés, en précisant que les négociations sont suspendues du fait de la grève, et quelle ne supporte pas la pression.

Les élus des organisations syndicales attendent la réponse des salariés sur place, savoir s'ils reviennent sur le site de Le Meux. Un appel à la grève d'1h reconductible (selon les élus CFDT) par équipe est lancé pour mardi prochain sur le site de Saint-Vulbas.

A bientôt

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #NAO 2011

En début de réunion, la direction annonce quelle ne souhaite pas négocier sous la pression d'une grève. L'excellent nouveau directeur fait même une grosse différnece entre les grévistes et les non grévistes, avec les propos suivants : "les grévistes empêchent nos salariés de travailler". Hé oui encore un homme de terrain !!!

Personne empêche les salariés sous contrat de travail CDI et CDD de travailler, contrairement aux propos de la direction.

La pression elle vient bien de la direction et notamment de son directeur (toujours le même), qui en début de réunion le 10 février avait annoncé qu'il y aurait un accord avec signature et sans signature !!! qui provoque ?

C'est bien la direction qui récolte le fruit de son absence de dialogue et de sa provocation qui est de plus quotidienne, et non l'inverse.

Les salariés sont en permanence sous la pression sur leur poste de travail, et ce n'est pas pour autant qu'il refuse le travail. Que la direction arrête son cirque. La direction dénonce que c'est la Cgt qui à lancé l'appel, ce qui est totalement faux.

La direction a laissé jusque 12h au organisations syndicales pour faire reprendre le travail aux salariés afin de négocier dans de bonnes conditions. Il est hors de question d'imposer ceci aux salariés, car nous le répétons c'est bien la direction par l'intermédiaire de son directeur (Yves Edouard DESOMBRE) qui a lancé la provocation gratuite.

Les 3 organisations syndicales laissent à la direction jusque 11h pour revenir à la tables des négociations.

Dans le cas contraire les collègues de la CGT ne resteront pas sur Paris, ils retourneront sur le site afin de discuter avec les salariés.


Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #NAO 2011

GrifilEnGreve800.jpgCa tourne EN CE MOMENT dans les ateliers !!! Mais que se passe t-il à l'usine!!! Un tremblement de terre va bientôt arriver, un tsunami ?

A moins que cela soit une inquiétude concernant les NAO ? Non, ce n'est pas possible, la direction est toujours derrière les salariés et elle étudie leur conditions de travail!!!  Voilà pourquoi elle tourne, elle tourne, elle tourne en ce moment dans les ateliers.

Il faut dire qu'il y a de quoi faire n'est-ce pas, avec l'augmentation de l'absentéisme !! Oh pardon, nous sommes vraiment désolés, car la direction à annoncé que l'indicateur avait baissé. Eh oui surprenant tout de même, mais bien entendu personne n'est naïf, les chiffres sont tronqués, la direction faisant en sorte d'appeler les salariés pour leur demander de ne pas se déclarer en accident de travail !!! Que la direction ne s'amuse pas à dire le contraire, car des salariés sont prêts à en témoigner.  

Mais alors pourquoi ils tournent dans les ateliers en ce moment ? Nous savons pourquoi ; "ils ont perdu le sens de l'orientation, et ne peuvent donc pas rentrer chez eux… les pauvres petits canards".

Enfin bref, nous les verrons certainement "tourner avec des serviettes éponges" demain après 10h pour éventuellement prendre en considération le mécontentement des salariés OUVRIERS, EMPLOYES et AM. Qui peut donc en toute honnêteté accepter la proposition scandaleuse de la direction, à 1,7% qui est loin de l'augmentation du coût de la vie. Olivier CARNET lors d'une réunion des membres du CCE, ne comprenait pas pourquoi des salariés de "son usine" (qu'il n'a jamais visité d'ailleurs pour discuter avec les salariés comme le faisait Claude MARTINEZ à l'époque), ne pouvaient pas s'acheter des produits de marques !!! Il vivait sur une autre planète ce Monsieur.

 

Merci aux collègues de la FO pour leur petit mot sur leur blog, concernant le courrier envoyé à notre délégué syndical central CGT ;

"Point de vue sur le mail concernant la grille des salaires qui auraient été communiqué sur le blog  nos collègues de la CGT. Pour FO ça ne fait aucun doute, la divulgation des rémunérations reste un sujet tabou en France. Pendant ce temps là, Unilever se permet des délocalisations et fermeture de site … Nous aurions aimé une lettre signée de la part de tout le comité de direction pour la sauvegarde de l’emploi à la R&D, mais ça ils n’ont pas su le faire !!!"


Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Appel Cgt et Communiqué usine

Pleure.gifVous pouvez prendre connaissance d'un courrier qui à été envoyé par des membres du Comité Directeur de l'Usine (CDU) à notre Délégué Syndical Central CGT (Frédéric BRIESMALIEN), et qu'il nous a fait parvenir. 

Nous vous laissons en prendre la teneur. Dire que l'image d'UNILEVER en prend un coup !!! Ben voyons, ceci n'est que le prétexte pour se défiler du débat sur la répartition des richesses et les grands écarts de salaire. Voilà la vérité. D'ailleurs vous pourrez constater que dans le message de Paul POLMAN (qui est sur le blog), l'objectif est bien d'en redistribuer plus aux gros salaires avec des objectifs qui forcément dégraderont encore plus les conditions de travail et les salaires. La Cgt et les élus, vont bien entendu répondre et point par point à ce courrier.  

Comme le disait avec beaucoup de joie et de gaieté un cadre de la direction (GL) : " si vous voulez gagner plus d'argent, vous n'avez qu'a joué au LOTO".  

Enfin pour finir, seulement pour l'instant, avec UNILEVER tout est CONFIDENTIEL !!! Eh oui, sauf la connerie n'est-ce pas !! 

La grille des salaires n'est en rien CONFIDENTIELLE, ils pensent plutôt à leur propre carrière, à la participation, le PERCO, la belle variable paye car se sont tout de même des sommes énormes et leur salaire. Nous n'avons jamais mis tous les cadres dans le même panier, contrairement aux propos de la direction. Il y a un manque de franchise et d'honnêteté, cela ne date pas d'aujourd'hui.   

De plus, dire que les "concurrents" pourraient trouver des informations sur le blog ceci est de la pure fumisterie ; "Qui a été condamné pour entente illicite avec ses collègues concurrents ?" (Articles sur le blog).

A bientôt et bonne lecture.

PDF

"Qu'unilever et ses sbires arrêtent de dire que nos salaires sont trop élevés, que nous sommes trop bien payés, que nous coûtons trop chers. Il y en a marre"

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #NAO 2011

pouvoird achatComme nous vous l'annoncions vendredi dernier, après la première réunion de négociations NAO, les 3 organisations syndicales de l'usine de Le Meux ont fait le point mardi 8 février sur le retour des salariés.

Il est bien noté par la Cgt que le mécontentement est générale et que la revendication des salariés est claire et non échangeable cette année notamment au regard de la proposition de la direction concernant l'augmentation générale (AG) à hauteur de 1,7%.

La très grande majorité des salariés demandent aux organisations syndicales de ne discuter que sur un talon et une AG de laisser de côté les autres revendications.

Ils justifient ceci par le manque de reconnaissance criant depuis 3 ans, mais aussi :

-          Les très bons chiffres d'UNILEVER de 2010 avec + 26% de bénéfices par rapport à 2009 qui était soi-disant une année de crise (Bénéfices 4,6 milliards !!!),

-          la distribution de "variable paye aux cadres au moment ou UNILEVER demande aux salariés de se serrer la ceinture ; certains ont touchés plus de 35% de leur salaire annuel sous forme de prime (salaire de plus de 100 000,00€ comme l'ancien directeur LAINE)

-          les fins de mois plus que difficile

-          et enfin, dans le grand débat sur les retraites qui n'est pas fini, ils pensent aussi à leur avenir. Ils demandent que cela se traduise par une augmentation du salaire brut sur lequel sera calculé leur pension future ; que c'est maintenant qu'il faut y penser.

Dés jeudi soir, les élus avaient bien conscience que "la cocotte" était chaude surtout face à la nouvelle provocation de la direction en début de négociations :" accord avec signature sur une base de 1,7% et des broutilles et accord sans signature !!!!"

Le même chantage que l'année dernière avec le jeu de la direction (en image ci-dessous), "à prendre ou à laisser. Il est vrai qu'il a fallu retenir les salariés après la réunion du 10 février et même pendant, afin de laisser place à la discussion mais il y a des limites.

Donc pour finir, comme la parole est aux salariés, voici la revendication générale qui sera portée à la connaissance de la direction jeudi 10 février.

TALON de 100,00€

Augmentation Générale de 5%

jeu unilever

 

La parole aux salariés et aux OS!!!

Voir les commentaires

Visiteurs

481311

 

Se syndiquer CGT ?

Certains diront « à être défendu », d’autres « à lutter tous ensemble ». En fait, les deux idées sont inséparables. Le syndicat sert à s’unir, à s’organiser et à agir collectivement pour se défendre dans la lutte des classes et conquérir de nouveaux droits.
Le syndicat d’entreprise est la base du syndicalisme, car situé au plus près du salarié. Il fonctionne avec les syndiqués qui proposent, orientent et décident de l’activité.

Articles récents

Hébergé par Overblog