SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

Syndicat CGT Unilever HPCI France

info importante usine

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #INFO importante usine

Vendredi 3 décembre, Frédéric BRIESMAIEN et David BONGARD, élus CGT de Le Meux, puisque pour l'instant notre organisation syndicale n'est pas présente à Saint-Vulbas, seront présent à la réunion de la commission mutuelle qui est prévue dans les locaux de la GMC à Paris.

Le but de cette réunion est de recueillir des éléments de réflexion et de pistes de travail afin d'éviter une hausse des cotisations pour les salariés.

Déjà avant de vous donner des plus amples informations, vous pouvez prendre connaissance dans le fichier ci-joint de certains éléments concernant la législation.

(Clic droit et rotation horaire pour retourner le document)

PDF

Tout d'abord, savez-vous comment est calculé pour la mutuelle le montant de la cotisation de chaque salarié et sur quelle base ?

Sur le salaire ? La réponse est NON.

Sur la taille et le poids ? La réponse est NON

Sur la compétence ? La réponse est NON

Sur la catégorie socioprofessionnelle (ouvrier, employé, Maitrise, cadre ? La réponse est encore NON

Sur la prise de risque ? La réponse est NON

Sur l'amplitude de travail ? La réponse est NON

Mais alors, sur quelle base ?

Eh bien la plus simple depuis des années, et nous pensons que cette situation ne peut plus perdurer, le montant est le même pour tout le monde. Qu'importe que vous ne gagniez que 1300,00€ ou 8000,00€ comme le directeur ou 6000,00€ comme le DRH, vous payez le même montant.

Nous appelons ceci une égalité de traitement.

Dans le tableau-ci-dessous vous avez les montants actuels, base et options 

  1 personne 2 personnes 3 personnes

TOTAL BASE

64,00€ 84,00€

95,05€

Part employeur 

64,00€ 64,00€ 64,00€

Part salarié 

 0€ 20,00€ 31,05€

  Pour les options (optique/dentaire), pour rappel :

  1 personne 2 personnes 3 personnes
Module A 
7,72€ 14,32€ 21,47€
Module B
15,39€ 30,56€ 46,46€

  Que propose la direction, puisque la mutuelle est déficitaire au niveau du régime de base :

Pour  simple, et vous tenir informé, il manquerait à date aux alentours de 45 000,00€ pour combler le déficict en 2010.  C'est à dire, un peu moins que le 13ième mois du salaire de notre Pdg d'UNILEVER France HPC I.

Mais cela étant dit, il faut discuter de la situation pour 2011.

Ce que demande la Cgt, c'est de revoir l'ensemble des paramètres de la mutuelle, que tout soit sur la table afin de rediscuter sur un accord globale.

Les premières simulations, montrent que la direction veut faire supporter le maximum de la hausse aux salariés. L'entreprise se doit de fournir une complémentaire santé à ses salariés. L'impact des conditions de travail, le stress, la pression sont des éléments que la direction doit prendre en considération.

Il y a d'autres paramètres que bien entendu nous n'aborderons pas ici,  qui forcément aménent à une surconsommation ; mais là encore, la direction en est totalement responsable.

La direction et la GMC proposent une augmentation de 20% de la base au 1er janvier 2011 :

Ce qui donnerait ceci :

  1 personne 2 personnes 3 personnes
Base actuelle 64,00€ 84,00€ 95,05€
Si augmentation de 20% 76,80€ 100,80€ 114,06€
Soit une majoration de
12,80€ 16,80€ 19,01€
Dont taxe de 3,5% 2,24€ 2,94€ 3,33€
Différentiel 10,56€
13,86€
15,68€

Maintenant, il faudrait selon les propos de la GMC, de la direction, mais aussi de certains élus trouver une répartition juste du différentiel entre employeur et salarié !! Nous verrons donc ce point vendredi.

A bientôt

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #INFO importante usine

Pour l’exercice 2010, les comptes de résultats de notre mutuelle au troisième trimestre sont une nouvelle fois déficitaires, à -44000€.

On aurait pu croire à un abus de la consommation mais cela n'a rien à voir, le réel problème est ailleur !

 Une baisse constante des effectifs, c’est de l’argent en moins qui rentrent dans les caisses !

Pas d’embauche et une population vieillissante, engendre une augmentation des dépenses.

Ne pas oublier aussi, que nous avons un grand nombre de salarié qui travaille en 3X8 et le week-end et nous en connaissons tous les effets néfastes sur l’être humain ! (pour rappel, 7 ans d’espérance de vie en moins par rapport à un salarié en journée)

Mais le véritable problème vient de toutes les réformes mis en place, depuis plusieurs années, par le gouvernement au bénéfice du patronat !

Quelques évidences subsistent : notamment que les richesses n’ont pas disparu, mais qu’elles sont juste toujours plus concentrées entre les mains d’une minorité. De même que les prétendus déficits publics sont créés de toutes pièces : gel des cotisations patronales, exonérations massives de cotisations sur les bas salaires, généralisation des mécanismes d’intéressement (stock-options, épargne salariale, actionnariat d’entreprise, participation, primes diverses), tous exonérés de cotisations, dettes de l’État vis-à-vis des régimes sociaux, politique de bas salaires et donc de faibles cotisations et médiocres contributions au financement des régimes sociaux, chômage de masse et donc perte de cotisations, fraude massive des entreprises, placements financiers soumis à aucune cotisation sociale, etc. Combien de dizaines de milliards d’euros au final pour un prétendu déficit de quelques 30 milliards ?

Le montant des exonérations de cotisations sociales ne cesse d'augmenter depuis les années 1990 et a plus que doublé entre 1999 et 2007. En 2008, il a augmenté de 13,1% (après +13,5% en 2007, +13,6% en 2006, +4,6% en 2005).

La direction pour éviter de mettre la main à la poche, proposerait de réduire les garanties afin de limiter une forte augmentation des cotisations pouvant aller de 12€ à 20€ par mois.

QUI DOIT PAYER ?

Quand on voit comment Unilever paye certains dirigeants avec des salaires astronomiques, les énormes bénéfices qui remontent aux actionnaires, nous qui contribuons à leurs richesses, on voudrait nous faire croire que la prise en charge de cette augmentation par l’employeur serait un coût supplémentaire pour la société.

Unilever à largement les moyens de payer, elle s’engraisse assez sur notre dos, nous devons leur faire comprendre tous ensemble notre ras le bol et si la direction reste sourde face à nos remarques, il faudra agir, car ceci n’est que le sommet de l’iceberg de tous les problèmes que nous rencontrons dans cette société.

44000€ UNE GOUTTE D’EAU POUR UNILEVER

"1/2 mois de salaire du Pdg d'UNILEVER France comblerait le déficit."

"Voilà Mme DOUARD, nous avons trouvé le financement, il suffit de le prendre chez un des nombreux nanti d'UNILEVER. Merci d'envoyer le courrier au Pdg d'UNILEVER France"

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #INFO importante usine

Dernier délai 

Le lundi 18 octobre 2010 à 16h

Si vous avez des soucis pour "boucler votre dossier" ou si toutefois vous voulez des informations complémentaires, il vous suffit de venir aux permanences pour en discuter avec les élus. Celle-ci sont inscrites sur les panneaux syndicaux. Actuellement plus de 50 salariés ont souhaité que nous étudions leur dossier.

Prendre connaissance du premier tract, ICI

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #INFO importante usine

Une rumeur circule dans l'usine depuis quelques jours, qui annonce la fermeture de l'usine d'UNILEVER Le Meux pour fin 2011!!! Cette rumeur émane d'un tableau qui se trouve sur le blog "Collectif contre les patrons voyous et licencieurs (lien direct en cliquant ci-dessous).

Patron-voyou.JPGLa direction, Mr Devillers Olivier RRH et DRH, vient de faire un démenti par mail aux responsables du blog. Ci-aprés, le mail de la direction :

 

Sent: Tuesday, September 14, 2010 12:34 PM
To: 'contact@collectifcontrelespatronsvoyous.com'
Subject: Message à l'attention du responsable du site "collectifcontre les patronsvoyous.com"
Importance: High

Message à l'attention du responsable du site "collectifcontrelespatronsvoyous.com

Madame, Monsieur, 

Des salariés de notre entreprise ont découvert hier sur votre site internet un tableau dans l'article "liste des entreprises qui licencient ou suppriment des emplois"

(cf : lien http://www.collectifcontrelespatronsvoyous.com/spip.php?article1).

Nous tenons à démentir formellement les informations qui y figurent, à savoir la suppression de la totalité des emplois de notre usine de Le Meux (dans l'Oise et non dans les Hauts de Seine !) pour fin 2011.

En tant que Directeur des Ressources Humaines de la société Unilever France HPC Industrie, je tiens à vous faire part de la vive émotion qu'a suscité cette désinformation chez nos salariés.

Je vous demande par la présente de bien vouloir immédiatement et totalement supprimer la ligne de votre tableau correspondant à notre entreprise.

Cordialement.

Olivier DEVILLERS

Directeur des Ressources Humaines

Unilever France HPC Industrie

 

A votre analyse

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #INFO importante usine

L'indemnité ne peut être inférieure au salaire que le salarié aurait perçu s'il avait continué à travailler.

Est appelée indemnité de congés payés la rémunération à laquelle le salarié a droit pendant son congé annuel. Deux modes de calcul sont possibles. La solution la plus avantageuse pour le salarié devra être retenue :

  • indemnité égale à la rémunération qui aurait été perçue pendant le congé si le salarié avait continué à travailler ;
  • indemnité égale au 1/10e de la rémunération totale brute perçue par le salarié pendant la période de référence (1er juin-31 mai).
    La rémunération brute de référence inclut le salaire de base et les accessoires du salaire (prime de production, prime de risque lié à l’emploi, majorations pour heures supplémentaires, avantages en nature, indemnité de fin de contrat à durée déterminée…).
  • 101-0139_IMG.jpg
  • Voici le document qui sera distribué dés demain matin. Toutes les explications vous serons donné lors des permanences, notamment l'aspect financier. (un clic sur l'image du dessus).
  • Ceci ne concerne que les salariés en équipe.

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #INFO importante usine

 

travail-01.jpg

 

Depuis 2005 nous avons les effectifs CDI en baisse et une explosion de la précarité, cela néglige énormément les conditions de travail.

L’entreprise à besoin d’une certaine compétence pour faire tournée les lignes et fait appel à l’intérim alors qu’il y a dans cette société des salariés (CDI) qui voudraient évolués. La direction ne cherche en aucun cas à motivé les salariés et ne se donne même pas les moyens d’y parvenir !

Plusieurs fois nous avons alerté de l’augmentation de la flexibilité à notre direction et qu’au dessus de ce mot là, c’était être contorsionniste, et bien maintenant nous y sommes !

Alors qu’il y a de moins en moins de personnel titulaire sur les lignes, notre responsable de production n’a rien trouvé de mieux que de le réduire une fois de plus afin de faire tourner les lignes le week-end.

Le fait que toutes les lignes tournent, les heures supplémentaires, travail le samedi, une cinquième nuit tous ceci n’est pas dus au résultat des ventes de shampooing comme on voudrait nous le faire croire mais tout simplement que nous n’arrivons pas à produire les quantités demandé donc ils sont obligés d’augmentés le temps d’ouverture des lignes.

Tout comme notre direction, nous souhaitons que les innovations se passent sans problème et que les ventes explosent mais au niveau du personnel que fait la direction !

Tout ceci pour dire que notre hiérarchie est tombée bien bas, dernièrement nos responsables nous ont fait comprendre que pour la période de septembre il sera impossible de prendre des congés du faites du manque de personnel puisque les personnes qui autrefois voulait bien conduire les lignes ne le veulent plus ; ce qui est compréhensible !

Il y a réellement un manque de reconnaissance et de motivation envers le personnel mais il est encore plus lamentable de leur part d’utilisé ce genre d’argument et qui nous avons bien compris voudrait nous mettre en porte à faux, diviser pour mieux régner !

Eh bien il se trompe, que certains ouvrent les yeux et que notre hiérarchie prennent leur responsabilités et arrêtez de nous prendre pour des cons !

LA SOLIDARITE EST NOTRE SEULE FORCE

 

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6

Visiteurs

463616

 

Se syndiquer CGT ?

Certains diront « à être défendu », d’autres « à lutter tous ensemble ». En fait, les deux idées sont inséparables. Le syndicat sert à s’unir, à s’organiser et à agir collectivement pour se défendre dans la lutte des classes et conquérir de nouveaux droits.
Le syndicat d’entreprise est la base du syndicalisme, car situé au plus près du salarié. Il fonctionne avec les syndiqués qui proposent, orientent et décident de l’activité.

Articles récents

Hébergé par Overblog