SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

Syndicat CGT Unilever HPCI France

unilever monde

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Unilever Monde

Les membres du syndicat sud-africain CEPPWAWU, affilié à IndustriALL, ont fait un arrêt de travail d’un jour et demi le 15 et le 18 mars, dans une forte manifestation de solidarité internationale avec les travailleurs et travailleuses de Unilever aux Pays-Bas dont les emplois ont été externalisés.

Aux Pays-Bas, les salariés chargés du nettoyage, de la restauration, de la sécurité et de l’accueil sont membres de FNV Bondgenoten, affilié à IndustriALL Global Union,. Le géant anglo-néerlandais de l’alimentation et de la chimie Unilever a signé un accord avec Sodexo en 2012 pour l’externalisation de la gestion des installations de l’entreprise chargées des services en Europe. Unilever a rejeté les principales revendications des salariés aux Pays-Bas, transférés chez Sodexo, concernant le maintien des principaux avantages, notamment les retraites et les garanties dans le travail.

Les travailleurs et travailleuses de Unilever en Afrique du Sud, membres du syndicat de la chimie, de l’énergie, du papier, de l’impression, du bois et des secteurs connexes, CEPPWAWU, ont cessé le travail à Boksburg le 15 mars à 13 heures et toute la journée du 18 mars en demandant instamment à la direction de Unilever de négocier un accord de transfert raisonnable avec FNV Bondgenoten.

L’autre raison de l’action à Boksburg concerne un projet d’accord de reconnaissance annoncé récemment par la direction locale de Unilever Boksburg dont l’application amènera des changements importants dans la classification des emplois et une réévaluation de la position des opérateurs généraux.

Un délégué syndical du CEPPWAWU chez Unilever a déclaré:

L’action de solidarité offre également la possibilité de montrer à la direction notre force et notre unité face aux défis auxquels nous sommes actuellement confrontés en Afrique du Sud. Parmi ces défis, il y a l’inquiétude de subir des coupes salariales résultant de la restructuration qui produiront, dans les faits, une rétrogradation de certaines catégories de salariés, alors que leurs tâches continueront d’être les mêmes qu’auparavant.

Kemal Özkan, secrétaire général adjoint de IndustriALL Global Union, a transmis l’assurance du soutien total de l’Internationale à la grève menée à Boksburg.

Unilever est un conglomérat mondial géant de biens de consommation, dont les bénéfices ne cessent d’augmenter. Cependant, les syndicats sont ciblés dans le monde entier et subissent une pression de plus en plus forte de l’employeur, et cette tendance mondiale est une source d’inquiétudes. Les travailleurs et travailleuses agissent au plan international pour répondre à cette nouvelle agression dans le cadre du réseua syndical de Unilever

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Unilever Monde

Eh oui, la crise ce n'est pas pour les grosses gueules d'unilever . Des bonus de 140% et pour les ch'tios n'ouvriers, un colis de 60€ !!!

La carotte n'est décidément pas encore assez grosse !!!

Un clic sur l'image pour vous faire mal et prendre connaissance du document. A vos mouchoirs et le sourire pour d'autres ...

 

 

 

fruit_018.gif

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Unilever Monde

Unilever, le géant néerlando-britannique des produits de grande consommation, a dégagé un chiffre d’affaires de 51,3 milliards d’euros au terme de son exercice 2012, en croissance publiée de 10,5% et sous-jacente de 6,9%, dont une progression des prix de 3,3% et des volumes de 3,4%. Le bénéfice opérationnel s’est accru de 9% à 7 milliards d’euros et le bénéfice net de 7% à 4,9 milliards d’euros. Un coupon trimestriel de 0,243 euro sera proposé en mars. Ces chiffres sont supérieurs aux attentes.

Le management estime que les marchés resteront difficiles et la concurrence intense, tandis que le coût des matières premières devrait rester volatile. Le groupe "reste focalisé sur une nouvelle année de croissance profitable des volumes supérieure à celle de nos marchés, une amélioration de la marge du coeur de métier solide et pérenne et une solide génération de liquidités", conclut la direction.

gfdgfgfdfgdfgfdhytrjk

 

bénéfice net  4,9 milliards d’euros

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Unilever Monde

 

Voici quelsques chiffres qui donnent le tournis ...

 

Salaire net mensuel : 222 250,00€ / mois

 

Salaire annuel qui se décompe ainsi :

 - 1 058 000,00€ de salaire net

- 149 000,00€ d'indemnités

- 1 429 000,00€ de bonus

- 31 000,00€ en avantages

 

Pour la retraite de votre grand patron monde, UNILEVER, lui a mis de côté en 2011 la somme de 363 000,00€ !!!!! Ils sont mignons ...

 

Ce n'est pas fini, ce Monsieur, à en plus 3 631 000,00€ d'actions qui lui sont attribuées.

 

340x.jpg"Merci les petits salariés de votre contribution, et attention c'est la crise !!!" AMEN

 

 

 

 

 

 

 

Infos UNILEVER Monde :

Il faut savoir qu'en 2011 , Unilever Monde à versé 2 500 000 000,00€ de dividendes à ses actionnaires, c'est une augmentation de +8% par rapport de 2010 et 47% depuis 2004.

Pour 2011 cela représente 60% des bénéfices de 2011. Bénéfices nets 2011 : 4 600 000 000,00€ !!!

L'action d'Unilever monde à pris + 14% en 1 an pou l'année 2011 et une croissance cumulée de 64% depuis 2004.

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Unilever Monde

Salaires payés à moitié, congés réduits… A l’usine de glaces Inmarko d’Omsk, propriété du groupe français Unilever, les conditions de travail ne sont pas au beau fixe. Le 12 mai, les salariés de l’usine ont déclaré une grève de trois jours pour protester contre les bas salaires et le non-paiement des heures supplémentaires. Le 16 mai, les ouvriers sont retournés à leur poste de travail, après que la direction de la société a promis d’augmenter les salaires de 4% et de recruter de nouveaux employés.

La situation s’était dégradée à partir d’avril 2011, quand la majorité des employés d’Inmarko ont été tranférés sous le contrôle de la société « Koulmen – personnel industriel », qui s’occupe du recrutement et de la gestion du personnel pour Unilever Russie. L’une des ouvrières, Tatiana Nasretdinova, dit qu’après cette date, « on ne nous a payé que deux semaines de congé  et, si la société estime à 1 100 roubles par roulement le travail des femmes qui s’occupent du packaging [l’entreprise fonctionne sur le modèle des trois-huit, ndlr], Koulmen ne paie que 650 roubles ».

Par ailleurs, le parquet a entamé une vérification de conformité à la législation du travail car il a été noté que l’entreprise n’avait pas passé de contrat de travail avec tous les employés.

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Unilever Monde

Procter & Gamble, Colgate-Palmolive et Henkel, trois grands groupes internationaux fabricant de lessives viennent d’être condamnés respectivement à 233,6 millions, 35,4 millions et 92 millions d’euros d’amende pour entente illicite sur les prix des lessives en France entre 1997 et 2004. Le quatrième grand groupe Unilever, qui a lui aussi participé au cartel, a été exonéré d’amende pour avoir été le premier à balancer les autres...

Si les requins se sont finalement bouffés entre eux, leur « libre concurrence » prétendu facteur de baisse des prix n’est qu’un mythe : quand il s’agit de plumer le consommateur, il y a toujours moyen de s’entendre.

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Unilever Monde

La Commission nationale pour le Développement et la Réforme de Chine a annoncé vendredi 6 mai que Unilever (China) Co., Ltd. devait payer une amende de 2 millions de yuans (303 000 dollars) pour avoir déclaré envisager une hausse des prix planifiée, ce qui a aggravé les prévisions inflationnistes du public et provoqué une vague d'achat en réaction.

L'amende, infligée par les autorités de contrôle de prix de Shanghai, fait partie des efforts nationaux pour freiner une tendance inflationniste nationale.

Un porte-parole d'Unilever China a évoqué à de multiples occasions une hausse planifiée des prix des produits du groupe. Ces commentaires ont provoqué une ruée sur des produits de consommation dans plusieurs villes chinoises en mars et suscité l'inquiétude quant aux risques d'augmentation des prix dans l'ensemble du pays, indique un communiqué dévoilé par la commission.

Les autorités de contrôle de prix de Shanghai ont découvert que le groupe avait diffusé intentionnellement de fausses informations qui ont incité le grand public à s'attendre à une augmentation massive des prix. La vente des produits Unilever a donc connu une croissance brutale, certains supermarchés ayant vendu dix fois plus de produits du groupe qu'en temps normal, précise le communiqué.

"Cette démarche a perturbé sérieusement l'ordre du marché", a jugé la commission nationale, ajoutant que l'amende était donc conforme à la loi et aux réglementations du pays.

Unilever, le deuxième plus grand producteur de produits de consommation au monde, après Procter & Gamble, a ajourné l'augmentation des prix de ses produits, prévue le 1er avril 2011, après que la commission ait sommé les directeurs d'Unilever China d'expliquer les remarques du groupe.

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Unilever Monde

les_echos.jpg

24/03/11 | 07:00 | Laurence Bollack

Colgate-Palmolive frappe un grand coup. Le lessivier américain, qui n'avait pas réalisé d'acquisition depuis 2006, a annoncé hier l'achat de Sanex pour 672 millions d'euros. Le fabricant de déodorants et de gels douche était tombé en décembre dans le giron d'Unilever, lorsque ce dernier avait repris les activités d'hygiène de Sara Lee. Mais la Commission européenne, gardienne de la concurrence, réclamait des cessions, estimant que le rapprochement de Sanex et de marques d'Unilever telles que Dove et Rexona aurait probablement conduit à des hausses de prix dans plusieurs pays, dont le Royaume-Uni et l'Espagne.

En déboursant près de 1 milliard de dollars pour prendre le contrôle de Sanex, Colgate-Palmolive signe sa plus importante opération de croissance externe des dix dernières années. Mais il paie le prix fort : 3,6 fois le chiffre d'affaires, qui s'est élevé l'an dernier à 187 millions d'euros, réparti à parts égales entre les déodorants et les gels douche. Selon les calculs de Bloomberg, les opérations comparables réalisées au cours des cinq dernières années se sont en effet conclues en moyenne à un prix représentant 1,1 fois les ventes annuelles.

Plusieurs amateurs sur les rangs

Mais, dans le cas de Sanex, Colgate-Palmolive n'avait pas d'autre choix que de casser sa tirelire. Car il n'était pas seul sur les rangs, l'activité suscitant également l'intérêt de Procter & Gamble et d'Henkel. Sans compter qu'Unilever l'a vendue la mort dans l'âme. L'opération entre par ailleurs dans la stratégie de Colgate, qui, certes, possède les marques Ajax, La Croix, Paic ou Soupline, mais cherche à se renforcer dans les produits d'hygiène personnelle et la nutrition animale, où les marges sont plus importantes. Colgate a d'ailleurs annoncé parallèlement la cession à Unilever de ses lessives en Colombie pour 215 millions de dollars.

Colgate va acquérir Sanex via une transaction en numéraire qui doit être bouclée d'ici à la fin juin. La double opération annoncée hier doit améliorer de quelque 4 % les résultats du groupe cette année, et d'environ 1 % en 2012. L'acquisition de Sanex reste soumise à l'approbation de la Commission européenne. Quant à la vente des lessives, elle doit recevoir le feu vert des autorités réglementaires colombiennes et ne pourra intervenir qu'une fois l'achat de Sanex effectivement réalisé.

Les Echos

Voir les commentaires

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Unilever Monde

Les élus du Comité d'Etablissement, qui se sont réunis  vendredi à 9h30 en Comité d'Etablissement extraordinaire, votent la résolution sur l'expertsie fiscal que conduira le Comité d'Entreprise de Gémenos.

Mr MANDON Pascal ayant annoncé en réunion qu'il avait consulté lui même tout l'encadrement et les cadres, qu'ils étaient totalement opposés à cette démarche, vote contre et bien entendu c'est son droit. Lui même d'ailleurs ne comprend pas que l'on puisse attaqué son employeur, que ceci est plutôt un geste de"citoyen".!!! Voilà qui est excellent, nous avons presque failli verser une larme avec cette déclaration snif  !!!snif !!!!! vraiment ceci était trés émouvant.

D'ailleurs le secrétaire du CE, Mr BRIESMALIEN Frédéric, lui a proposé de faire signer une pétition à ses collègues de l'encadrement et de la communiquer prochainement, nous l'attendons.

Nous vous tiendrons informé prochainement de cette expertise et le pourquoi, car nous parlons bien d'une éventuelle évasion fiscale de la part d'UNILEVER.

En 2006, le montant non versé sous forme d'impôt en France avoisinait les 67 millions d'€ !!! D'ailleurs cela avait été repris par différents journaux économiques, et le total était d'environs 700 millions d'€ minimum avec des sociétés comme COLGATE, HENKEL,...

L'impôt qui doit servir notamment pour les écoles, la santé, etc, et qui ne rentre plus dans les caisses de l'Etat, il faut bien le trouver ailleurs par la suite. Devinez qui doit payer dans ce cas ?

De toute façon, si UNILEVER n'a rien à se reprocher, il n'y a  donc pas lieu de se facher n'est-ce pas "patron"?

Vous pouvez prendre connaissance de la résolution qu'a portée au vote le secrétaire du CE en cliquant sur le "poulain de la direction", eh oui le revoilà.

cheval_017.gif

A bientôt pour de nouvelles info sur ce point, et rdv le 12 octobre pour la mobilisation sur les retraites : COMPIEGNE à 10h, l'appel à la grève est lancé pour l'usine afin de lutter contre cette réforme de casse sociale sans précédent de ce gouvernement  .

ALORS LUTTONS tous ensemble

pour nous et nos enfants

Voir les commentaires

<< < 1 2 3

Visiteurs

468792

 

Se syndiquer CGT ?

Certains diront « à être défendu », d’autres « à lutter tous ensemble ». En fait, les deux idées sont inséparables. Le syndicat sert à s’unir, à s’organiser et à agir collectivement pour se défendre dans la lutte des classes et conquérir de nouveaux droits.
Le syndicat d’entreprise est la base du syndicalisme, car situé au plus près du salarié. Il fonctionne avec les syndiqués qui proposent, orientent et décident de l’activité.

Articles récents

Hébergé par Overblog